Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Pourquoi la puissance publique intervient-elle dans la régulation des économies contemporaines ? (suite)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

L’activité économique peut connaître différents déséquilibres, et la vision de l’économie peut subir des changements, notamment lors de crises économiques qui impactent les marchés. Pour ces raisons, la puissance publique intervient dans la régulation de l’économie. Au sein de l’Union européenne, l’intervention publique peut se faire à plusieurs niveaux.

Nous verrons dans ce cours les différents déséquilibres que peut connaître l’activité économique et la réponse des puissances publiques à ces déséquilibres. Nous analyserons ensuite quels sont les différents niveaux d’intervention publique.

La fonction de stabilisation

L’activité économique peut connaître différents déséquilibres.

Variation du PIB

bannière definition

Définition

Variations du PIB :

On parle de variations du PIB lorsque celui-ci passe par des phases successives d’expansion et de récession. La croissance indique la situation dans laquelle le PIB augmente sur une longue période.

La croissance pour la France à été quasiment nulle entre 2012 et 2014, et a été de 1,1 % en 2015.

Chômage

bannière definition

Définition

Chômage :

Le chômage représente la part de la population active qui n’occupe pas un emploi mais qui est à la recherche d’un emploi.

Choˆmage=nombre de choˆmeurspopulation active×100\text{Chômage}=\dfrac{\text{nombre de chômeurs}}{\text{population active}}×100 Le chômage en France est de 9,2 % au 1er semestre 2017.

Solde public

bannière definition

Définition

Solde public :

Il représente la différence entre les recettes publiques et les dépenses publiques.

En 2016, pour la France, le solde public était de -75,9 milliards d’euros ce qui représentait 3,4 % du PIB ; il représentait 3,5 % du PIB en 2015.

Balance courante

bannière definition

Définition

Balance courante :

Il s’agit du solde des échanges de biens, de services, de revenus et de transferts (versements sans contrepartie, comme par exemple les aides publiques aux pays en développement) entre un pays et le reste du monde.

La balance courante était, pour la France, de 4,2 milliards en juillet 2017.

Inflation

bannière definition

Définition

Inflation :

Hausse en pourcentage des prix sur une année. Nous parlerons de déflation lorsque la variation des prix est négative.

L’inflation est de 0 % en 2016 en France et dans d’autres pays de la zone euro.

bannière à retenir

À retenir

Avant 1930, la pensée économique dominante considérait que les marchés s’autorégulaient et que l’intervention de l’État n’était donc pas nécessaire. La crise de 1929 va remettre en cause cette vision de l’économie, et les idées de Keynes vont s’imposer. Selon Keynes, les dépressions sont dues à une dépense insuffisante pour atteindre un niveau de production qui puisse garantir le plein emploi. Keynes considère donc que l’État doit intervenir pour relancer la demande.

Par exemple, en finançant des travaux publics, l’État fait augmenter la demande pour les entreprises de construction, ce qui entraîne une augmentation de leur emploi. Ces personnes embauchées vont recevoir un revenu et vont donc consommer, et augmenter ainsi la production d’autres entreprises, ce qui entraînera une nouvelle baisse du chômage.

L'intervention de l'État sur le marché selon Keynes ses première

L’intervention de l’État pour relancer ou orienter l’économie passe par deux politiques économiques qui peuvent être complémentaires.

Les politiques conjoncturelles

bannière definition

Définition

Politiques conjoncturelles :

Elles désignent l’ensemble des politiques mises en œuvre à court terme par l’État dans le domaine économique.

Ces politiques utilisent deux moyens d’actions :

  • la politique budgétaire et fiscale : elle permet d’agir sur le niveau de dépenses publiques et sur le niveau d’imposition afin de stimuler la consommation ;
  • la politique monétaire : en agissant sur les taux d’intérêt, les banques centrales peuvent stimuler le crédit et augmenter ainsi la consommation et l’investissement.

Les politiques structurelles

bannière definition

Définition

Politiques structurelles :

Elles désignent l’ensemble des politiques mises en œuvre à moyen et long terme pour transformer le système économique et en optimiser le fonctionnement.

L’État peut ainsi :

  • règlementer certaines activités ou la concurrence, pour garantir l’innovation ;
  • soutenir l’investissement privé et la recherche par exemple, en défiscalisant certains revenus ou en accordant un régime fiscal favorable aux entreprises innovantes ;
  • construire des infrastructures publiques ;
  • subventionner certaines activités.

Les différents niveaux de l’intervention publique

Dans l’Union européenne, l’intervention publique peut se faire à plusieurs niveaux.

  • Les collectivités locales : les administrations publiques locales (APUL) reçoivent, avec la décentralisation, de plus en plus de compétences :

  • les communes assurent des missions de proximité, comme par exemple la gestion des crèches, des bibliothèques, ou la construction et l’entretien des écoles maternelles et primaires ;

  • les départements assurent des missions de solidarité et interviennent pour soutenir les familles en difficulté ou encore pour la création et la gestion de maisons de retraite ;

  • les régions doivent assurer l’aménagement du territoire et le développement économique. Les régions vont venir en aide aux entreprises, ont une compétence en matière de transport, comme par exemple les TER, ou encore vont intervenir pour construire et entretenir les lycées.

  • Les administrations de sécurité sociale (ASSO) : elles collectent les cotisations sociales et assurent le versement des prestations sociales.

  • Les administrations publiques centrales (APUC) : elles exercent toutes les compétences, sauf celles transférées aux collectivités locales et à l’Union européenne.

  • L’Union européenne (UE) : elle exerce trois types de compétences :

  • les compétences exclusives : l’UE est seule compétente à agir et ses décisions s’imposent aux États membres. Un exemple de ce type de compétence est la politique monétaire ;

  • les compétences partagées : pour ces compétences, l’UE et les États membres appliquent le principe de subsidiarité, c’est-à-dire que l’UE ne peut intervenir que si son action est plus efficace que celle des États membres. Ce principe s’applique par exemple pour la politique de la concurrence : la Commission européenne veille au bon fonctionnement de la concurrence en enquêtant et sanctionnant les comportements illicites, et les autorités nationales ont la responsabilité d’appliquer les règles européennes de la concurrence ;

  • les compétences d’appui : l’UE soutient, coordonne ou complète l’action des États membres, comme par exemple pour la formation professionnelle.

Conclusion :

Variation du PIB, chômage, solde public, balance courante, inflation, crise économique… les déséquilibres que peut connaître l’activité économique sont nombreux.

L’État intervient alors pour relancer ou orienter l’économie à travers des politiques structurelles ou conjoncturelles. La mission de l’État se diversifie aujourd’hui, car il agit de plus en plus dans une optique de justice sociale. L’intervention des pouvoirs publics vise alors à remplir plusieurs fonctions : allocation des ressources, redistribution des revenus et stabilisation macroéconomique.