Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Qu'est-ce que la globalisation financière ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Objectifs

  • Définir les caractéristiques des marchés financiers.
  • Comprendre l’évolution des marchés financiers.
  • Étudier l’apparition de la globalisation financière.

Définitions à connaître : marché liquide, titrisation, globalisation financière.

Les caractéristiques des marchés financiers

  • On a l’habitude de distinguer 4 grands types de marchés financiers.
  • le marché des taux ;
  • le marché des devises ;
  • le marché des matières premières ;
  • le marché des actions.
  • On distingue également le marché primaire du marché secondaire.
  • Les marchés financiers permettent de financer l’activité économique.
  • Les agents économiques à capacité de financement peuvent effectuer des investissements auprès des agents à besoin de financement.
  • Les agents à capacité de financement cherchent des actifs rentables, peu risqués, et le plus liquides possible.
  • Les agents à besoin de financement, eux, cherchent les financements les plus sûrs et les moins coûteux.
  • On peut identifier 6 principaux acteurs sur les marchés financiers :
  • les entreprises ;
  • les banque ;
  • les agences de notation ;
  • les fonds spéculatifs ;
  • les fonds souverains.

L’évolution des marchés financiers

  • Henri Bourguinat met en évidence les évolutions des marchés financiers depuis les années 1990 au travers de sa théorie des « 3 D » :
  • désintermédiation (les banques ne sont plus la seule source de financement des agents économiques),
  • déréglementation (suppression de toute règle qui pourrait empêcher le marché financier de fonctionner correctement),
  • décloisonnement (suppression de la frontière entre banques d’affaires et banques de dépôt).
  • C’est la libéralisation des marchés financiers.
  • Sont apparus :
  • de nombreux produits financiers (contrats d’assurance vie, fonds communs de placement, plans d’épargne) ;
  • des produits complémentaires pour se prémunir d’éventuels risques de paiement.
  • Un autre procédé interbancaire innovant s’est développé : la titrisation.
  • Des acteurs jusque-là inconnus ou peu connus ont fait leur arrivée sur la scène médiatique (traders, places financières offshore, fonds spéculatifs).
  • Toutes ces évolutions sont liées au phénomène de globalisation financière.

L’apparition de la globalisation financière

  • On appelle globalisation financière le processus par lequel les marchés de capitaux s’étendent et s’internationalisent.
  • Cette globalisation financière a pu se développer grâce à un contexte économique et politique favorable.
  • Dans les années 1980, les idées libérales s’imposent sur la scène politique (Thatcher en Grande-Bretagne et Reagan aux États-Unis) face à l’échec des politiques keynésiennes passées. L’intervention de l’État dans l’économie diminue, favorisant l’émergence la globalisation financière.
  • Ce contexte politique et économique propice à la globalisation financière s’est appuyé sur l’essor des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) qui ont rendu possibles les échanges continus et instantanés en dématérialisant les capitaux.
  • La globalisation financière a également apporté un certain nombre de craintes et de dangers.
  • Les marchés nationaux de capitaux étant de plus en plus connectés, ils deviennent interdépendants : les risques financiers ne sont plus maintenant limités à un pays ou à une zone : c’est le marché mondial en entier qui peut se trouver fragilisé en cas de survenance.
  • La titrisation n’est pas sans risques, elle peut entraîner un effet « domino » dévastateur sur l’économie en cas de retournement économique.