Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Qu'est-ce que la mobilité sociale ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Objectifs

  • Étudier la notion de position sociale des individus.
  • Comprendre comment la constitution des groupes sociaux évolue.

Définitions à connaître : mobilité sociale, mobilité intragénérationnelle, mobilité intergénérationnelle, mobilité ascendante, mobilité descendante, mobilité structurelle, mobilité brute / mobilité nette, mobilité horizontale, mobilité verticale, rigidité sociale.

La notion de mobilité en sociologie

La mobilité sociale

  • Parler de mobilité pose deux questions :
  • celle de l’ascenseur social : savoir si une société permet à ses membres d’améliorer leur situation sociale ;
  • celle du destin : se demander si les individus sont seuls responsables de leur propre trajectoire sociale.
  • La mobilité sociale peut avoir plusieurs dimensions :
  • mobilité intragénérationnelle : lorsqu’un individu change de statut social au cours de sa carrière ;
  • mobilité intergénérationnelle : lorsqu’un individu change de position sociale par rapport à son origine sociale ;
  • mobilité ascendante : quand la position sociale constatée est supérieure à la position d’origine ;
  • mobilité descendante : quand la position sociale d’un individu est inférieure à son origine sociale ;
  • mobilité structurelle : mobilité naturellement observée qui est liée aux changements de la structure socioéconomique ;
  • mobilité horizontale : mobilité qui n’affecte pas la position dans la hiérarchie sociale ;
  • mobilité verticale : mobilité qui affecte la position dans la hiérarchie sociale.
  • Il existe une mobilité brute et une mobilité nette.

La mesure de la mobilité : les tables de recrutement et de destinée

  • Une table de mobilité est un outil statistique qui permet d’interroger un échantillon représentatif de personnes pour généraliser les tendances de la société. On choisit pour cela de caractériser un individu :
  • par rapport à sa position ;
  • par rapport à son origine.
  • Mais cet outil pose plusieurs problèmes et ne peut être complétement fiable.

La société française est-elle mobile ?

Une tendance à la reproduction sociale

  • Pendant les Trente Glorieuses, les niveaux de vie se sont accrus et les conditions d’accès aux études ont été facilitées.
  • Depuis la fin des années 1970, on assiste à une situation d’hérédité sociale.
  • Concrètement, les enfants d’aujourd’hui ont moins de chances d’accéder à des positions sociales plus confortables que celles de leurs parents, par rapport aux enfants d’il y a 30 ou 40 ans.

Une certaine mobilité

  • La mobilité brute reste cependant en progression.
  • La différence avec la mobilité nette s’explique par l’importance de la mobilité structurelle : c’est la modification du marché du travail qui a alimenté les mouvements de positions.
  • La mobilité semble plus facile quand les PCS sont proches.