Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Qu'est-ce que la socialisation ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Ce cours est en cours de création par nos équipes et il sera prêt pour la rentrée 2019 💪

Introduction :

À sa naissance, un enfant n’est pas directement capable de vivre en société : il va devoir assimiler des codes de conduite afin de pouvoir s’intégrer au groupe. Selon la sociologue Muriel Darmon, la socialisation se perçoit comme « la façon dont une société forme et transforme les individus ». Sans ce processus, un individu serait bien incapable de s’intégrer au sein d’un groupe social.

À la fin du XVIIIe siècle, un enfant d'environ 9-10 ans vivant à l'état sauvage a été aperçu dans une forêt du Sud-Ouest de la France. Il vivait nu, se déplaçait à quatre pattes et mangeait sans retenue. Cet enfant a évolué hors de tout contact avec la société dont il ne connaissait ni le langage, ni les codes sociaux en vigueur. Un docteur, Jean Itard, le recueillit afin de montrer que son retard n’était pas lié à un handicap mental mais bel et bien à un isolement social. Le docteur tenta alors de le socialiser en lui apprenant les normes et les valeurs de la société. Il le baptisa Victor. Les difficultés du docteur pour faire de cet enfant un acteur social à part entière montrent l’importance du processus de socialisation.

Alors qu’est-ce que la socialisation et comment se processus s’effectue-t-il ?

Nous verrons dans un premier temps qu’il s’agit d’un processus d’intégration de normes et de valeurs, prenant effet dès les premiers moments de la vie. Nous verrons, dans un second temps, que ce processus s’effectue grâce à l’action de nombreuses instances de socialisation et sur différents modes.

La socialisation : un processus d’intégration de normes et de valeurs

Une assimilation de normes et de valeurs

Concrètement, la socialisation doit permettre à l’individu d’intégrer les normes et les valeurs propres à la société dans laquelle il évolue. Cette assimilation doit permettre l’intégration sociale.

bannière definition

Définition

Norme :

Une norme est une règle ou un modèle de conduite (appris ou partagé) propre à un individu, à un groupe ou à une société donnée. Le non-respect de la norme entraîne une sanction formelle ou informelle. Les normes définissent le comportement en société.

Prenons l’exemple des normes alimentaires. Les règles que l’individu assimile sont nombreuses. Il peut s’agir des horaires, des postures ou encore du maniement des couverts. On peut penser par exemple au fait qu’en Occident, nous mangeons avec des couverts tandis que dans de nombreux pays d’Asie, on mange avec des baguettes.

bannière attention

Attention

Les normes ne sont pas figées. Elles évoluent en fonction des lieux et des époques.

bannière definition

Définition

Valeurs :

Les valeurs sont des principes majoritairement partagés par la société. Elles déterminent l’orientation de l’action individuelle ou sociale. Le respect, la tolérance, la modestie ou encore le fair-play dans le sport, sont des valeurs. Les valeurs orientent les normes.
Par exemple, le respect de l’adversaire est une valeur sportive et de cette valeur découle l’interdiction de tacler par derrière au football.

Les valeurs peuvent évoluer dans le temps. Par exemple, à la suite de la découverte des microbes, les normes d’hygiène ont considérablement évolué dans nos sociétés.

D’autre part, les valeurs peuvent entrer en contradiction (combativité et retenue par exemple).

Les valeurs sont déterminantes puisqu’elles qui orientent les normes sociales.
Prenons l’exemple d’une valeur très importante à l’école : le mérite. Il s’agit de l’aptitude à surmonter des difficultés par ses efforts. Cette valeur n’est pas innée (présente à la naissance) mais acquise grâce à la socialisation. De cette valeur importante découlent de nombreuses normes et sanctions présentent à l’école : faire régulièrement son travail, relire ses cours, participer en classe, féliciter un élève (sanction positive), avertir un élève (sanction négative).

Nous pouvons également ajouter qu’au sein de la société française, la République véhicule des valeurs dans la devise nationale : « liberté, égalité, fraternité ». Toutes les lois (normes formelles) ne peuvent aller à l’encontre de ces valeurs.

bannière à retenir

À retenir

La socialisation permet donc à l’individu d’assimiler, d’intérioriser un ensemble de normes et de valeurs en vue de son intégration sociale.

Pourquoi respecte-t-on les normes et les valeurs ?

Le but de la socialisation est double.

bannière à retenir

À retenir

La socialisation permet l’intégration sociale des individus qui se sentent alors appartenir à la société. Elle permet d’autre part une cohésion sociale, c’est-à-dire la mise en place de solidarités entre les individus.

La socialisation permet donc à la fois de se sentir membre d’une société et de « faire société ».

bannière definition

Définition

Intégration sociale :

L’intégration sociale est un processus permettant à un individu ou à un groupe de devenir membre d'un groupe plus vaste.

bannière definition

Définition

Cohésion sociale :

La cohésion sociale désigne le fait que les individus mettent en place des liens de solidarité entre eux.

Afin de permettre l’intégration sociale et donc la cohésion au sein de la société, les normes sociales se doivent d’être respectées. C’est la raison pour laquelle les groupes sociaux déploient de nombreuses sanctions pour s’assurer de la conformité des individus avec le fonctionnement de la société :

  • la sanction sociale négative intervient lorsqu’un individu ne respecte pas une norme sociale ;
  • la sanction sociale positive intervient lorsqu’un individu respecte une norme sociale.

Les sanctions peuvent concerner tous les domaines de notre vie en société.

Voici quelques exemples de sanctions positives et négatives visant à s’assurer de la conformité aux règles.

Économique Social Juridique Religieux
Sanction positive Augmentation de salaire, prime Cadeau, sourire, accolade Légion d’honneur Aller au paradis
Sanction négative Amande, blocus économique Moquerie, dispute Peine de prison Aller en enfer

Comment s’effectue la socialisation ?

Un processus encadré par des instances de socialisation

bannière definition

Définition

Instance de socialisation :

Une instance de socialisation est un agent qui a pour rôle de participer au processus de socialisation en transmettant des normes et des valeurs.
La famille, l’école, un groupe de pairs, la religion, une entreprise ou encore les médias sont des instances de socialisation.

Les instances de socialisation sont multiples :

  • la famille est une instance de socialisation déterminante. En effet, les parents et la fratrie sont les premiers référents des individus. Les premières interactions s’opèrent en famille. Celle-ci transmet donc un ensemble de prédispositions durables (langage, démarche, rire, pleurs, opinions, etc.) ;
  • l’école est le lieu de la socialisation scolaire. Celle-ci, débutée à l’âge de 2 ou 3 ans, se poursuit tout au long de l’enfance et de l’adolescence. L’action de cette institution est particulièrement importante. Elle apprend notamment aux individus le mérite et constitue, en quelque sorte, un pont vers la socialisation professionnelle. On y apprend à la fois des savoirs scolaires mais aussi extra-scolaires (la façon de se comporter en classe notamment) ;
  • les groupes de pairs sont d’autres instance de socialisation. Il s’agit de l’ensemble des personnes présentant des éléments communs avec un individu (âge, milieu social, préoccupations, etc.) et susceptibles d’influencer celui-ci. Des amis au sein d’une classe forment ainsi un groupe de pairs, tout comme les membres d’une équipe sportive. Les normes et les valeurs transmises sont négociées entre les individus contrairement à l’école ou à la famille.
bannière attention

Attention

Il existe bien d’autres instances de socialisation : la profession, les médias, la religion, le sport sont autant d’exemples d’instances de socialisation. L’action des instances de socialisation peut parfois entrer en contradiction. En effet, il existe de potentiels conflits entre toutes les normes et les valeurs qui sont véhiculés par toutes ces instances.
Par exemple, au sein d’un groupe de pair, on peut parfois faire l’apprentissage de normes et de valeurs en contradiction avec celles de la famille ou de l’école (sortir dans un bar, tricher à un devoir).

Un processus s’exerçant de façon consciente et inconsciente

La socialisation est à la fois un processus conscient et inconscient. Pour le sociologue français Pierre Bourdieu, les individus incorporent inconsciemment un ensemble de normes et de valeurs conditionnant tous nos comportements : un habitus. Cet habitus s’inscrit à la fois dans les corps (vêtements, démarche, façons de s’exprimer) et les esprits (règles morales influençant le jugement).

On ne se rend pas toujours compte du fait que l’on est socialisé. Tout ce qui nous semble comme étant naturel est en fait le résultat d’un intense travail de socialisation.
Par exemple, le fait de manger est certes naturel. Cependant, la façon que nous avons de manger est culturelle. Nous l’avons apprise grâce à notre famille. Ainsi, au-delà des différences culturelles, d’un pays à l’autre, on ne mange pas tout de la même manière. Manger un kebab, une fondue, un cassoulet, ou encore boire du thé « s’apprend », tout comme le fait de mastiquer les aliments en fermant la bouche.

Le langage ou encore la marche n’échappe pas au processus de socialisation. Sans l’action de notre famille dès le plus jeune âge, notre démarche et notre langage n’aurait pas été les mêmes.

En ce qui concerne les valeurs, sans l’action de la famille ou de l’école, nous ne saurions distinguer le bien du mal, le juste de l’injuste. Là encore, ce sont des apprentissages que nous effectuons en société, en groupe.

bannière à retenir

À retenir

Ainsi, la socialisation est le résultat d’un processus culturel pendant lequel chaque individu intériorise des comportements, des valeurs, des normes par le biais d’apprentissages revêtant des formes multiples et dont il n’a pas toujours conscience.

On peut distinguer trois modes de transmission des normes et des valeurs :

  • par injonction, lorsqu’il s’agit d’un ordre. Cet ordre est le plus souvent explicite. Il est formulé de façon claire. Mais il peut aussi être implicite. Les socialisateurs peuvent donner des ordres sans le formuler clairement. Par exemple, un simple regard peut suffire à faire comprendre quelque chose à un enfant ;
  • par imitation. Les normes et les valeurs s’apprennent aussi en imitant le comportement des socialisateurs. Prenons l’exemple d’un repas ou de l’habillement. Les enfants ont toujours tendance à vouloir imiter les postures et les façons d’être des adultes qui les entourent. Il s’agit d’une façon de faire l’apprentissage des normes et des valeurs. On peut observer ce phénomène dans les jeux qu’effectuent les enfants entre eux ;
  • par interaction. Dans le cadre des contacts sociaux, nous apprenons inconsciemment de nombreuses normes et valeurs.

Conclusion :

La socialisation permet de fabriquer des acteurs sociaux grâce à la transmission de normes et de valeurs essentielles à la vie en groupe.

Les normes sont les règles de conduite alors que les valeurs sont les grands principes collectifs. Les normes sont le prolongement des valeurs. L’individu en faire l’apprentissage dès le plus jeune âge afin d’être pleinement membre de la société et d’en assurer la cohésion. Tout écart aux normes et valeurs implique une sanction négative dont le but est de restaurer la cohésion. C’est la raison pour laquelle le respect des normes et des valeurs est aussi ponctué de sanctions positives.

Notre socialisation est encadrée par une pluralité d’instances de socialisation qui ont pour but de transmettre les normes et les valeurs. Il y a bien évidemment la famille et l’école, mais il en existe d’autres (groupe de pairs, les médias).

Les différentes instances de socialisation peuvent parfois transmettre des normes et des valeurs en opposition.