Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Se loger et se nourrir au fil du temps

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/1
0 / 5
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Au cours de l’Histoire, les modes de vie ont évolué petit à petit.

Des habitats qui changent

bannière à retenir

À retenir

Dès la Préhistoire, les Hommes ont dû construire des abris pour se protéger des animaux et du froid. Ces abris ont évolué et sont devenus de plus en plus solides et confortables.

Durant le paléolithique, les hommes sont nomades, ils changent souvent d’habitat. Ils s’abritent dans des cavernes ou sous des huttes faites de branchages et de peaux de bêtes.
À partir du néolithique, les hommes débutent l’agriculture et l’élevage, et deviennent donc sédentaires. Ils fabriquent des maisons plus solides, en bois et en terre.

Alt texte

Durant l’Antiquité, l’habitat évolue beaucoup en Égypte, en Grèce et dans l’Empire romain. Les premières villes naissent et s’agrandissent. Les maisons sont construites en forme carrée. Elles sont faites de briques de terre et de paille. Les maisons les plus riches sont décorées.
À la même époque, en Gaule, l’évolution de l’habitat est moins importante. Les maisons sont rondes, avec une seule pièce plutôt sombre, avec un foyer pour le feu. Elles sont faites de bois, de paille et de terre.

Alt texte

Au Moyen Âge, la pierre remplace petit à petit le bois dans les maisons pour éviter les incendies.
Les villes s’entourent de fortification pour se protéger des attaques. Souvent, plusieurs maisons entourent un château fort où habite le seigneur. Les habitats s’équipent de lampes pour s’éclairer et d’une cheminée pour se réchauffer.

Alt texte

À partir du 19e siècle, on construit des maisons et des immeubles en béton, un matériau très solide et plus facile à manier que la pierre.

Alt texte

Au 20e siècle, les villes deviennent trop peuplées. On construit alors des grands immeubles pouvant héberger plusieurs familles. Les plus hauts sont appelés « gratte-ciel ». On utilise des matériaux très solides comme le béton, l’acier ou le verre.

Une alimentation qui change

La nourriture évolue

Durant le paléolithique, les Hommes devaient chasser (des mammouths, des rennes, etc.) ou faire la cueillette (des baies, des fruits, des racines, etc.) pour se nourrir.

Durant le néolithique, les Hommes ont appris à cultiver la terre, notamment des céréales, et à domestiquer des animaux comme les moutons et les cochons.

Durant l’Antiquité, les romains et les grecs mangeaient surtout des céréales et de produits à base de blé comme le pain.
Les Gaulois avaient plutôt une alimentation basée sur la viande et les laitages.

bannière astuce

Astuce

Au fur et à mesure des conquêtes militaires de l’Empire Romain, les pratiques alimentaires se sont mélangées entre les pays.

Après la découverte de l’Amérique en 1492, l’Europe a connu de nouveaux aliments exotiques venus de ce continent : la tomate, la pomme de terre, le haricot, l’ananas, le maïs, le chocolat, et le sucre !

bannière à retenir

À retenir

Aujourd’hui, notre alimentation est devenue très variée. On peut facilement manger des plats qui viennent du monde entier car les cultures se sont mélangées au fil du temps.

La conservation des aliments évolue

Durant la Préhistoire, la nourriture était difficile à garder. Les hommes préhistoriques utilisaient la neige et la glace pour conserver la viande le plus longtemps possible.

Durant l’Antiquité, la nourriture était salée, fumée ou séchée pour être conservée. Ces techniques étaient très utiles, notamment pour éviter la famine quand les récoltes étaient mauvaises. On a continué d’utiliser ces techniques pendant plusieurs siècles.

Au 19e siècle, on invente la boîte de conserve qui permet de conserver les aliments sans modifier le goût. On invente également le frigo !

Au 20e siècle la plupart des familles possède un frigo à la maison. Cependant, certains pays pauvres n’ont toujours pas accès à ce type d’invention et continue de conserver les aliments avec les anciennes techniques.

Le repas évolue

Durant la Préhistoire, les hommes mangeaient assis par terre. La nourriture était difficile à obtenir et ils ne mangeaient pas tous les jours.

  • La cuisson des aliments n’a pu être possible qu’à partir du moment où les hommes ont appris à faire du feu.

Durant l’Antiquité, les familles les plus riches avaient des serviteurs qui préparaient à manger. Pour les repas importants, ils mangeaient allongés pour se détendre et faire la conservation.

Durant le Moyen Âge, les seigneurs organisaient des banquets très festifs où la nourriture était abondante.
Les paysans, eux, étaient chargés d’apporter la nourriture aux seigneurs mais connaissaient parfois la famine lors des grandes vagues de froid.

Alt texte Enluminure extraite d’Histoire d'Olivier de Castille et d'Artus d'Algarbe, folio 181v. ©bibliothèque nationale de France

Aujourd’hui, la nourriture est de plus en plus facile d’accès, notamment dans les supermarchés.