Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Un texte de théâtre : Mange-moi, de Nathalie Papin

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les pièces de théâtre

Les textes de théâtre sont des textes narratifs. On y retrouve un schéma narratif avec la situation initiale, l’élément déclencheur, les péripéties, le dénouement et la situation finale.
Les pièces de théâtre sont souvent divisées en actes numérotés (comme des chapitres dans un livre) et chaque acte est divisé en scènes. On y trouve des rencontres entre des personnages et des dialogues entre eux, ainsi que des didascalies, des courts textes ou des notes qui donnent des précisions sur la façon de jouer la scène, ou de l’endroit où se trouvent les personnages :

bannière exemple

Exemple

  • « Alia rit, puis reste pensive. Silence. Puis elle se plante devant l’ogre, déterminée. »

  • La famille se trouve devant un décor représentant une ferme.

  • Le roi porte une couronne. Il est assis sur un trône. Il regarde les autres personnages.

Dans le dialogue d’une pièce de théâtre, les répliques sont écrites les unes en dessous des autres. À chaque changement de personnage, son nom est écrit en début de ligne.

bannière exemple

Exemple

« L’OGRE
Non, je suis un ogre.

ALIA
Ça ne se voit pas. »

Le théâtre permet de faire partager des valeurs, des émotions, de l’humour.
Certains textes de théâtre sont des récits d’apprentissages, c’est-à-dire des textes qui racontent les épreuves et les difficultés rencontrées par le personnage principal pour le faire grandir et lui permettre de s’affirmer par rapport aux autres.

Souvent, dans le théâtre pour la jeunesse, les auteurs créent des situations et des personnages étonnants, imaginaires.
La pièce de théâtre Mange-moi de Nathalie Papin raconte l’histoire d’Alia, une petite fille boulimique : à l’école, on se moque d’elle. Alors elle s’enfuit, n’emportant que son dictionnaire. Elle rencontre un ogre, et elle est étonnée car il ne mange pas les enfants. Il est différent des autres ogres comme elle des autres enfants…

bannière definition

Définition

Boulimie :

La boulimie est un trouble alimentaire grave. Une personne atteinte de boulimie ressent un besoin incontrôlé de manger de la nourriture en grande quantité, sans pourtant avoir faim ni envie de manger.

Le texte n’est pas divisé en actes numérotés mais en 9 scènes, titrées comme les chapitres d’un roman.

La rencontre et la différence

bannière citation

Citation

Extrait de la scène 2, intitulée « Mange-moi » :

« ALIA
Bonjour, tu n’es pas beau. Qu’est-ce que tu manges ? J’ai faim.
Il ne répond pas.
T’es un trou noir qui avale les étoiles ?

L’OGRE
Non, je suis un ogre.

ALIA
Ça ne se voit pas.

L’OGRE
Tout ne se voit pas.

ALIA
Si tu es un ogre, tu dois manger les enfants. Donc tu devrais me manger.

L’OGRE
Non, je n’aime pas les petites filles.

ALIA
Tu préfères les garçons.

L’OGRE
Non, non, non.

ALIA
Tu en as mangé quand même des enfants !

L’OGRE
Il y a longtemps avec beaucoup de réglisse.

ALIA
Tu les croquais ?

L’OGRE
Je les gobais comme des œufs crus. Ils tombaient directement dans mon estomac.

[…]

ALIA
Mange-moi !

L’OGRE
Non !

ALIA
T’es un ogre ou t’es pas un ogre ?

L’OGRE
Je suis ogre et pas ogre. Voilà !

ALIA
C’est bien ma veine de tomber sur un ogre peureux, mou, et dégonflé. Ça oui, on peut dire que t’es complètement dégonflé.

L’OGRE
Laisse-moi tranquille. Je ne mange plus d’enfants depuis longtemps.
[…]

L’OGRE
Si moi, je D-O-I-S manger les enfants parce que je suis un ogre, toi, petite fille, tu D-O-I-S avoir peur des ogres.

ALIA
Je n’ai pas peur du tout.

[…]

L’OGRE
Après, je les ai régurgités. Ils étaient très contents, ils sont repartis chez eux en promettant de venir me voir.

ALIA
Ils sont revenus ?

L’OGRE
Non !

ALIA
Tu vois !

L’OGRE
Tu vois quoi ?

ALIA
Que les enfants ne sont pas tous gentils.

L’OGRE
Ils oublient, c’est tout ! »

Mange-moi - Nathalie Papin - théâtre - SchoolMouv - Lecture et compréhension - CM1 Alia rencontre l’ogre

La rencontre est importante. Cette petite fille rencontre un personnage différent de ce que l’on connait sur les ogres à travers les contes : cet ogre-là ne mange pas les enfants. La petite fille est aussi différente des autres enfants : elle n’a pas peur de l’ogre !
L’auteur nous fait comprendre combien ces deux personnages sont différents des autres : la petite fille est montrée du doigt par ses camarades car elle mange trop, elle est rejetée pour sa différence. L’ogre est lui aussi différent des autres ogres. Il n’aime pas manger les enfants.

Alia cherche une expérience à travers cette rencontre : elle voudrait que l’ogre la mange, ce qui lui semble normal. Devant le refus de l’ogre, elle va chercher à comprendre.
La réplique de l’ogre : « Tout ne se voit pas » montre que ce que nous sommes vraiment n’est pas forcément vu par les autres.
Cette scène explique le titre de la pièce : Mange-moi.
Dans la réplique d’Alia, « Que les enfants ne sont pas tous gentils. », l’auteur montre combien la petite fille souffre de la méchanceté des enfants qui se moquent d’elle à cause de sa différence sans qu’ils ne cherchent à comprendre pourquoi elle est comme ça, pourquoi elle mange trop.

Le chagrin

bannière citation

Citation

Extrait de la scène 7, intitulée : « Les yeux »

Alia court. Elle se cogne contre un personnage. Il a un ventre avec un énorme œil dessus, au milieu, fermé.

ALIA
Tu dors ?

LE BONHOMME
Non, mon œil digère.

ALIA
?

LE BONHOMME
Mon œil digère une nageuse. Elle nageait loin des côtes. J’ai eu juste à ouvrir un œil pour l’avaler.

ALIA
Et moi ? Tu pourrais m’avaler ?

LE BONHOMME
Il faut d’abord que je te dévore des yeux.
[…]

LE BONHOMME
Tu n’as encore rien vu ! Bien voir c’est dévorer des yeux.
[…]

LE BONHOMME
Comment tu es arrivée ici ?

ALIA
Grâce à un ogre. Tu l’as peut-être rencontré.

LE BONHOMME
J’évite les ogres. On se ressemble trop.

ALIA
Moi, j’en ai rencontré un qui n’est pas comme les autres. Il ne mange pas d’enfants.

LE BONHOMME
C’est embêtant ! Une énorme larme coule de l’œil du bonhomme.

ALIA
Il n’est pas encore mort, pourquoi tu pleures ? Il continue de pleurer. Pourquoi tu pleures à ma place ?

LE BONHOMME
Parce que tu ne pleures pas.

ALIA
C’est important de pleurer ?

LE BONHOMME
Le chagrin emprisonné, c’est très mauvais. Ça pourrit. Je sais ce que c’est. Mes yeux retiennent les chagrins des autres quand je dévore des yeux.

ALIA
Tu ne m’as pas dévorée. Pourquoi tu pleures à ma place ?

LE BONHOMME
J’ai deviné.

ALIA Tu crois que ça serait bien si mon ogre pleurait ?

LE BONHOMME Bien sûr. C’est même la première chose à faire.

ALIA
Comment le faire pleurer ?

LE BONHOMME
Tiens, prends ça. C’est du chagrin pur. Tu en mets une goutte sur ton ogre et ça libère tous ses chagrins.

Dans cette scène, l’auteur joue avec l’expression « dévorer des yeux » qui veut dire regarder fixement et intensément quelqu’un avec une grande attirance.

bannière citation

Citation

« Bien voir, c’est dévorer des yeux. »

L’auteur veut donc dire que pour bien voir quelqu’un, il faut le regarder attentivement, avec l’envie de le voir vraiment, de le découvrir, de le connaître.
Cette scène est émouvante car le bonhomme pleure à la place d’Alia sur le sort de l’ogre.

bannière citation

Citation

« Le chagrin emprisonné, c’est très mauvais. Ça pourrit. Je sais ce que c’est. Mes yeux retiennent les chagrins des autres quand je dévore des yeux. »

Cette phrase est comme une leçon de vie pour la petite fille, un conseil précieux : il ne faut jamais se retenir de pleurer quand on est triste, ça « pourrit ».
Le bonhomme est très humain et comprend la tristesse de la petite fille comme celle de l’ogre. L’auteur fait passer un message : tout le monde peut être triste et malheureux. Chaque être a ses propres difficultés. En parler, échanger et aider l’autre peut nous aider à nous sentir compris, et à comprendre.

bannière à retenir

À retenir

Les textes d’apprentissages permettent de s’identifier aux personnages à travers leur histoire et leurs rencontres. Ils permettent de grandir.

Dans un texte comme Mange-moi, on apprend :

  • que chacun est différent et a droit à cette différence ;
  • que les émotions sont importantes et qu’on ne doit pas s’empêcher de pleurer si on est triste ;
  • qu’il faut aller vers les autres, échanger et essayer de comprendre l’autre ;
  • qu’il faut « dévorer des yeux » les autres et le monde ;
  • qu’il faut faire confiance aux autres pour partager ses propres difficultés ;
  • qu’il faut s’affirmer par rapport aux autres ;
  • que les expériences heureuses ou malheureuses nous font grandir.