Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

1er septembre 1939 : début de la Seconde Guerre mondiale
1er septembre 1939
Evénement historique

Contexte

Crédit photo : Hans Sönnke, 1939

Peu après l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne, les accords de Munich signés le 30 septembre 1938 voient la France et l’Angleterre livrer la Tchécoslovaquie à Adolf Hitler. Winston Churchill dira de cet accord : « ils ont accepté le déshonneur pour avoir la paix. Ils auront le déshonneur et la guerre ! ». En effet, peu de temps après, fort de cette victoire sans obus, Hitler se sait tout-puissant. Dès lors, six mois plus tard, le 15 mars 1939, la croix gammée flotte sur Prague qui est désormais soumise au Reich, là encore sans coup de feu. Les puissances européennes prennent alors conscience du danger.

1er septembre 1939

Personnages

Reinhard Heydrich

Heinrich Himmler

Adolf Hitler

Heinrich Müller

Alfred Naujocks

Joseph Staline

Déroulement

Aussi, lorsque Hitler fait valoir ses droits sur Dantzig (ville libre anciennement allemande mais désormais polonaise suite au traité de Versailles) et son corridor, qui donnent accès à la mer Baltique pour la Pologne, Londres et Paris s’y opposent. Pourtant, lors de l’été 1939, Hitler s’allie à l’Union Soviétique pour signer le pacte de non-agression en cas d’annexion de la Pologne (23 août 1939).
C’est donc sans scrupules qu’Hitler, qui rêve d’une Grande Allemagne, demande à son bras droit, Himmler, d’organiser une prétendue attaque des Polonais en territoire allemand. Préparant le plan, ce dernier demande à Heydrich (soldat allemand SS) et Müller (chef de la Gestapo) de le mettre à exécution.
Appelé « opération Himmler » ou « incident de Gleiwitz », le plan est dirigé par Naujocks, un SS. Dans la nuit du 31 août 1939, un groupe d’officiers allemands (les SS), portant des uniformes polonais attaquent la station de radio polonaise de Gleiwitz (aujourd’hui Gliwitz ou Gliwice) et diffusent sur les ondes un appel au soulèvement contre les Allemands. Contraintes de riposter, le 1er septembre 1939, 48 divisions de la Wehrmacht, basées à la frontière et guettant le signal, piétinent la Pologne, quand 1 400 avions de la Luftwaffe la bombardent.
La guerre éclair, « Blitzkrieg », dure à peine quelques semaines. En effet, sa stratégie consiste à détruire les voies de communications, les usines et autres points stratégiques. Les bombardements incessants forcent les Polonais à se replier. Le 5 septembre, le gouvernement polonais délaisse Varsovie pour Lublin, et le 15, la capitale est envahie. Le 17, c’est au tour de l’Armée rouge (russe) d’envahir la Pologne. Le 6 octobre 1939, Staline et Hitler renversent la République de Pologne.

Conséquences

La campagne de Pologne, aussi appelée « Plan Blanc » en Allemagne, qui est une agression unilatérale de l’Allemagne envers cette dernière, signe le début d’un des conflits majeurs du XXe siècle. L’Angleterre et La France déclarent en effet, la guerre à Hitler le 3 septembre 1939. Les Alliés contre l’Allemagne s’enlisent dans la drôle de guerre qui, au fil du conflit, deviendra la Seconde Guerre mondiale.