Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Abolition des privilèges en France
4 août 1789
Evénement historique

Contexte

Crédit image : Nuit du 4 août 1789 à l’Assemblée nationale, Charles Monnet, Isidore Helman
©Musée de la Révolution française

  • Le 20 juin, les députés prêtent serment autour de Bailly dans la salle du Jeu de paume. Désormais réunis en Assemblée nationale, ils décident de ne pas quitter la salle avant d’avoir donné une constitution à la France. Il s’agit du serment du Jeu de paume.
  • Le 9 juillet, l’Assemblée nationale devient constituante. Le roi est désormais déchu de sa souveraineté au profit des représentants de l’Assemblée.
  • 14 juillet 1789, les Parisiens assiègent la prison de la Bastille.

4 août 1789

Personnages

Louis de Noailles

Jean Bailly

Maximilien de Robespierre

Emmanuel-Armand de Vignerot du Plessis

Déroulement

Après la prise de la Bastille, la Grande Peur s’installe dans tout le pays. Les paysans se soulèvent contre les seigneurs par peur de réactions seigneuriales et nobiliaires. Cette crainte se répand dans toutes les campagnes. Les paysans s’arment pour détruire leurs biens (actes de propriété, châteaux). Ce mouvement préoccupe les députés, ils remettent en question le droit de propriété de la noblesse et de la bourgeoisie.

Bien que difficile, les discussions aboutissent au consensus unanime dans la nuit du 4 août 1789 : l’abolition des privilèges (des classes, des provinces, des villes, des corporations) et des droits féodaux leur étant associés. Cette décision suscite une grande euphorie générale.

Conséquences

  • L’abolition des privilèges est un tournant essentiel dans la révolution. Elle entre dans un processus de changement profond qui aboutira au vote de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans les semaines suivantes (26 août 1789).
  • Bien qu’écornée par l’Assemblée nationale constituante, la monarchie demeure. Toutefois, Louis XVI perd progressivement de son pouvoir au profit des représentants de l’Assemblée.