Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Construction du mur de Berlin

11 au 12 août 1961

Evénement historique

Contexte

Crédit photo : Archives nationales américaines, 1961

  • La construction du mur de Berlin se déroule durant la guerre froide, qui oppose les deux superpuissances victorieuses de la Seconde Guerre mondiale : les États-Unis et l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).
  • L’Allemagne, à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, est découpé en quatre zones, chacune étant administrée par une puissance Alliée. La recomposition géopolitique autour de la guerre froide entraîne la création de la RFA (Allemagne de l’Ouest) et de la RDA (Allemagne de l’Est).
  • Plusieurs millions d’Allemands quittent la RDA pour la RFA, pour des raisons économiques, ou pour fuir le régime communiste. Le mur de Berlin est construit pour empêcher cette émigration.
  • Berlin, comme l’Allemagne, est un territoire occupé et divisé entre les Alliés. La capitale allemande est un lieu de passage important entre les deux zones.

11 au 12 août 1961

Personnages

Nikita Khrouchtchev

John Fitzgerald Kennedy

Willy Brandt

Déroulement

Dans la nuit du 11 au 12 août 1961, des ouvriers, sous protections de l’armée soviétique, posent des barbelés autour de Berlin Ouest. Les jours suivant, les accès entre les deux zones sont bloqués par les soldats russes, interrompant les moyens de transport. La porte de Brandebourg est fermée le 14 août. Des troupes stationnent devant les postes-frontières des Alliés.

Ces barrages barbelés sont remplacés, plus tard, par des murs en dalle de béton. Les travaux s’étalent sur plusieurs mois. Les autorités de la RDA font également murer les entrées et les fenêtres du rez-de-jardin des immeubles. Les places et les quartiers sont divisés de manière arbitraire.

Le 25 octobre 1961, au « Checkpoint Charlie », des chars d’assaut américains et soviétiques se font face. Les gardes frontières de la RDA exigent le contrôle des autorités représentant les pays de l’Ouest. Ce moment marque les tensions importantes de la guerre froide.

Ainsi, du jour au lendemain, les Berlinois se voient privés de circulation entre les deux zones. Un certain nombre de Berlinois, résidant à l’Est, ne peuvent plus se rendre sur leur lieu de travail, à l’Ouest. Le mur de Berlin, dans la portion interne à la ville, s’étend sur une longueur de 43,1 kilomètres, pour une hauteur de 3,5 m.

Conséquences

  • Le mur de Berlin reste un des symboles fort de la guerre froide. Il est un marqueur physique de la confrontation idéologique entre le bloc de l’Ouest et le bloc de l’Est.
  • Le 26 juin 1963, le président américain John Fitzgerald Kennedy fait un discours depuis le balcon de l’hôtel de ville de Berlin, pour appuyer le soutien des américains aux habitants de Berlin Ouest. Utilisant du vocabulaire allemande, on retient de son discours cette phrase : « Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont des citoyens de Berlin. Par conséquent, en tant qu’homme libre, je suis fier de prononcer ces mots : Ich bin ein Berliner! »
  • Entre 1961 et 1989, date de la chute du mur, 100 000 personnes ont essayé de fuir la RDA en franchissant la frontière entre les deux Allemagnes.