Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Empire romain
27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C.
Evénement historique

Contexte

  • L’alliance entre Pompée et César, tous deux généraux, et Crassus, l’homme le plus riche de Rome, met un terme à la République. Mais les trois hommes vont se disputer le pouvoir et César, en 47 av. J.-C., partant de la Gaulle, parvient à entrer dans Rome et à prendre le pouvoir.
  • Son assassinat met fin à sa dictature, et Octave devient son héritier.

27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C.

Personnages

dit Pompée

dit César

dit Crassus

dit Octave

dit Tibère

dit Caligula

dit Claude

dit Néron

dit Vespasien

dit Domitien

dit Hadrien

dit Marc-Aurèle

dit Dioclétien

dit Maximien

dit Constantin Ier

dit Théodose Ier

dit Odoacre

Déroulement

En 27 av. J.-C., Octave se fait accorder par le Sénat le titre d’empereur, sous le nom d’Auguste. Il fonde la dynastie des Julio-Claudiens. La prospérité économique est présente. Tibère, qui lui succède en l’an 14, parvient à conquérir une partie des îles britanniques. Après les règnes de Caligula et Claude, le suicide de Néron en 68 met fin à cette dynastie. Il faut alors recréer une légitimité : pendant près de deux ans, l’Empire connaît une situation de guerre civile.

Le général Vespasien fonde alors la dynastie des Flaviens en 69. C’est le début de l’âge d’or pour l’Empire (construction du Colisée notamment).

Après l’assassinat de Domitien, fils de Vespasien, en 96, commence la dynastie des Antonins. Trajan parvient à faire atteindre la taille maximale de l’Empire en Afrique du Nord. Hadrien, admirateur de la culture grecque, parvient à créer un empire multiculturel. Il sécurise notamment les frontières (mur d’Hadrien en Bretagne). Marc-Aurèle, empereur philosophe, se consacre lui à la paix.

Au IIIe siècle, l’Empire romain entre dans une crise : un déséquilibre entre les provinces et la capitale à lieu. Sous la dynastie des Sévères (193-235) le pouvoir se fait de plus en plus autoritaire. À partir de 235, l’Empire connaît une forte instabilité : les empereurs rivaux se succèdent.

Les empereurs illyriens, dès 268, prennent leur décision en fonction des réalités géostratégiques : l’Empire subit des pressions extérieures. En 286, deux empereurs dirigent le monde romain, Dioclétien en Orient et Maximien en Occident. Ce dernier instaure la Tétrarchie (le pouvoir des quatre) en 293. Les deux empereurs doivent choisir leur successeur qui régnera en tant que césar. Mais en cas de conflit, c’est l’auguste, Dioclétien, qui bénéficie de l’arbitrage final.

En 306, ce mode de gouvernement vacille : Constantin prend le contrôle des Gaules et de l’Hispanie.

Conséquences

  • Constantin Ier réorganise l’Empire, s’empare de l’Italie et de l’Orient. Il encourage le christianisme et se présente comme souverain de droit divin, après sa propre conversion. L’Empire se partage en deux parties : Constantinople devient une nouvelle capitale, en 330.
  • Le règne de Théodose Ier marque la fin d’une tentative de garder l’Empire unifié : en 476, l’Empire d’occident disparaît, Rome étant envahit par le prince germanique Odoacre.