Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Invasion de l’Afghanistan par l’URSS
24 décembre 1979
Evénement historique

Contexte

  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, deux blocs distincts s’opposent. Les États-Unis et l’URSS entrent en « Guerre froide ». Ce conflit va durer tout le long de la deuxième moitié du XXe siècle, jusqu’à la chute de l’URSS.
  • L’intensité de ce conflit n’est pas uniforme au cours du temps : de fortes tensions existent entre 1947 et 1962, suivi d’une période dite de « détente » dans les relations Est-Ouest entre 1962 et 1977.
  • L’Afghanistan entretient de bonnes relations avec l’URSS depuis les années 1950. Cette relation s’explique en partie parce que le Pakistan, ennemi des Afghans, est allié avec les États-Unis. En juillet 1973, le roi afghan est renversé suite à un coup d’État, et la nouvelle république proclamée prend ses distances avec l’URSS.
  • En avril 1978, un nouveau putsch (coup d’état) a lieu : le Parti démocratique populaire, aidé par Moscou, prend le pouvoir. Mais très vite, le nouveau gouvernement va se confronter à une opposition religieuse importante. Une véritable guerre civile éclate, marquée notamment par l’assassinat du Premier ministre.

24 décembre 1979

Personnages

Jimmy Carter

Leonid Brejnev

Mikhaïl Gorbatchev

Déroulement

Le 24 décembre 1979, les troupes russes entrent en Afghanistan. À l’aide de blindés et de parachutistes, l’Armée rouge entre dans Kaboul pour réinstaurer l’ordre. Le communiste afghan Babrak Karmal est placé au pouvoir.
Mais les moudjahidines, membres de groupes islamistes et ennemis du pouvoir en place et de l’URSS, continuent de combattre sous le mode de la guérilla (actions de harcèlement par des troupes légèrement armées), notamment en ville. Les soviétiques rencontrent des difficultés : le climat est difficile, le pays difficile à parcourir à cause des reliefs, et l’Armée rouge est peu entraînée contre ce nouveau modèle de guerre. L’occupation soviétique va donc durer, malgré la position rapide de l’ONU, qui condamne l’intervention russe. L’intervention internationale sera toutefois bien présente : les États-Unis apportent un soutien financier aux talibans, par l’intermédiaire de l’Arabie Saoudite.

Conséquences

  • L’URSS déploie environ 200 000 soldats en Afghanistan. Le conflit dure jusqu’en 1988. Le 14 avril 1988, un accord est signé entre l’URSS, les États-Unis, l’Afghanistan et le Pakistan, à Genève : Gorbatchev, déplorant de lourdes pertes, retire les troupes russes la même-année.
  • L’invasion de l’Afghanistan va bouleverser profondément les relations Est-Ouest et marque la fin de la période de la détente. L’objectif de cette intervention reste flou : il semblerait que Moscou souhaitait se protéger de l’expansion de l’islamisme. La fin de la détente est marquée par embargo des États-Unis sur l’URSS, ou encore le boycott des jeux olympiques organisés à Moscou prévu en 1980 par beaucoup de nations occidentales.
  • Malgré le départ des troupes soviétiques, la guerre civile continue, et l’Afghanistan ne connaît ses premières élections libres qu’en 2004.