Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Invention de l’imprimerie par Gutenberg
1454
Evénement historique

Contexte

Crédit photo : la Bible de Gutenberg, Johannes Gutenberg et Johannes Fust, vers 1455
©UB Kassel

  • On assiste à un essor des universités en Europe au XIIIe siècle. Ainsi, déjà, les moines copistes sont mis à contribution pour procéder à une fabrication accrue de livres. Une demande intellectuelle se développe à la fin du Moyen Âge.
  • De plus, au niveau technique, la maîtrise du fer se précise au début du XVe siècle. Les mines, notamment en Allemagne, se développent fortement.
  • Si l’imprimerie est née au moment de la Réforme, il faut garder à l’idée que l’édition est alors très encadrée par le pouvoir, qu’il soit civil ou religieux.

1454

Personnages

Johannes Gutenberg

Déroulement

On doit l’invention finale du livre imprimé à Gutenberg, même si différentes tentatives ont été relevées avant cela, notamment en Chine. Si Gutenberg a essayé de mettre au point une technique à Strasbourg (1434-1439), c’est à Mayence, avec des associés libraires, que son premier livre imprimé voit le jour. Il s’agit d’une Bible en latin, imprimée sur deux colonnes. La Bible de Gutenberg se base sur le travail des moines copistes : elle ressemble fortement à un manuscrit. On appelle ainsi « incunables » les premiers livres, imprimés avant 1501. La mise en page est similaire au manuscrit ; de la place est laissée pour que des illustrations ou des lettrines, faites à la main, viennent embellir l’ouvrage.

La technique repose sur la gravure xylographique : il s’agit d’une gravure en relief (bois gravé ou plaque de métal), dans laquelle Gutenberg a réussi à associer des caractères mobiles.

Si on a tendance aujourd’hui à tempérer l’expression de « révolution de l’imprimé », l’invention de Gutenberg marque tout de même une véritable rupture avec le passé. Il fallait plusieurs mois au copiste pour terminer un seul manuscrit : l’imprimerie de l’époque moderne permet ainsi d’accélérer la diffusion du savoir en Europe, à des coûts moindres.

Conséquences

  • Cette nouvelle technique se diffuse dans toute l’Europe. On retrouve, pour la France, des imprimeries à Paris, Lyon et Toulouse.
  • On compte environ 27 000 livres fabriquées avant la fin de l’année 1500 en Europe.
  • L’imprimerie va permettre d’unir le mouvement de la Réforme : le protestantisme se développe sur l’idée que les fidèles doivent avoir un accès direct au texte biblique. On comprend alors toute l’importance de la capacité à diffuser au plus grand nombre la Bible et les préceptes développés par Martin Luther.