Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Migration des Irlandais vers les États-Unis
XIX^^e^^ siècle
Evénement historique

Contexte

  • Entre 1800 et 1845, l’Irlande connaît quelques épisodes de difficultés alimentaires : des disettes touchent la population, mais ces crises sont résolues. Les Irlandais produisent assez de denrées pour se nourrir, mais également pour exporter à l’étranger.
  • En 1845, un champignon, le mildiou, se développe en Europe. Cette maladie attaque particulièrement la pomme de terre, qui est la principale denrée alimentaire des Irlandais. Le climat humide favorise le développement de la maladie et 40 % de la récolte est décimé.
  • La maladie perdure et réapparaît durant plusieurs années. Environ 1 million de personnes décèdent directement de cette pénurie : on nomme cet épisode la Grande Famine. La province du Connacht est la plus touchée, et, exception faite de Dublin et ses alentours, toute l’Irlande enregistre un taux de mortalité excédentaire.

XIXe siècle

Déroulement

La Grande Famine déclenche une vague de départ sans précédents : les Irlandais quittent massivement leur pays. La province agricole de Munchster, dans le sud-ouest de l’Irlande, pauvre et très touchée par la famine, voit le plus grand départ du pays.

La mixité de cette émigration en fait sa particularité : les femmes font aussi le choix de partir. Les États-Unis sont la principale destination des émigrants : si, au départ, les Irlandais sont principalement des agriculteurs, ils s’installent dans les métropoles de la côte est pour intégrer les industries. Ils participent à la croissance et au développement de la nation américaine.

Conséquences

  • On estime à 2 millions le nombre de migrants ayant quitté l’Irlande. Plus de 60 % d’entre eux ont pour destination les États-Unis. La Grande-Bretagne, l’Australie et le Canada sont les autres pays qui accueilleront ces nouveaux venus.
  • L’épisode de la Grande Famine bouleverse en profondeur la société irlandaise. La démographie de l’Irlande chute d’une manière spectaculaire : l’Europe n’a pas connu un épisode similaire dans l’époque moderne.