Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Mission spatiale Apollo-Soyouz
1975
Evénement historique

Contexte

  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, deux blocs distincts s’opposent. Les États-Unis et l’URSS entrent en « Guerre froide ». Ce conflit va durer tout le long de la deuxième moitié du XXe siècle, jusqu’à la chute de l’URSS.
  • L’intensité de ce conflit n’est pas uniforme au cours du temps : de fortes tensions existent entre 1947 et 1962. Cette période est marquée par une menace nucléaire, les événements de Berlin, la guerre de Corée, ou encore l’installation des fusées à Cuba.
  • La période de 1962 à 1977 est une période de « détente » entre les deux blocs. Marquée par la reprise de relation diplomatique ou encore d’accords sur la limitation des armes, la mission spatiale Apollo-Soyouz a lieu dans ce contexte.
  • La conquête spatiale est un domaine de confrontation entre les deux blocs. Les réussites propres font l’objet d’une propagande intense. La course à l’espace est initiée par les soviétiques, qui lancent le premier satellite en orbite (4 octobre 1957) et le premier homme dans l’espace (Youri Gagarine, le 12 avril 1961). Les Américains créent la NASA en 1958 et marchent sur la Lune avec la mission Apollo le 21 juillet 1969.

1975

Personnages

Richard Nixon

Alexis Kossyguine

Gerald Ford

Leonid Brejnev

Alexeï Leonov

Déroulement

Le 24 mai 1972, les Présidents Richard Nixon et Alexis Kossyguine signent un accord de coopération spatial appelé projet ASTP (Apollo-Soyouz Test Project). Ce projet prévoit un arrimage entre les vaisseaux Apollo et Soyouz.
Une véritable coopération entre les deux nations se met en place : les scientifiques échangent et se rencontrent. Les astronautes américains font des visites en URSS et inversement.
Le 15 juillet 1975, à 12h20, le Soyouz-19 décolle de Russie. À 19h50, c’est au tour des Américains de décoller pour l’espace. Les deux lancements sont retransmis dans le monde entier en direct à la télévision. Le 17 juillet, les vaisseaux s’arriment : les deux commandants Tom Stafford et Alexeï Leonov (premier homme à avoir effectué une sortie dans l’espace) se serrent la main au moment de l’ouverture du sas. L’événement est toujours filmé, et la photo de cette poignée de mains fera le tour du monde.
Pour éviter tout froissement diplomatique, les deux vaisseaux vont effectuer deux amarrages pour que chacun ait l’occasion d’être en position active. La liaison entre les vaisseaux créait une petite station : les astronautes effectuent des expériences, partagent leurs repas, etc.
Le 19 juillet, les deux vaisseaux se séparent. Les soviétiques atterrissent le 21, et les américains le 25.

Conséquences

  • Les conséquences diplomatiques sont remarquables : la rencontre dans l’espace des Russes et des Américains concrétise la « détente » de la Guerre Froide. Ce projet montre qu’il est possible d’établir une véritable coopération scientifique entre deux pays politiquement opposés et en conflits depuis plusieurs décennies.
  • Le bilan scientifique est aussi notable : le partage des savoirs et des savoir-faire a permis un amarrage dans l’espace entre deux technologies différentes (fréquences radios de communication, procédures, etc.) pour la première fois.
  • La mission Apollo-Soyouz n’est pas suivie d’une suite rapide et concrète entre les deux nations. Il faut attendre 1995 pour assister à nouveau à un amarrage entre appareils américain et russe, avec la navette Discovery et la station Mir.