Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Partage de Verdun, division de l’Empire carolingien
843
Evénement historique

Contexte

Crédit image : SchoolMouv, histoire 5e

Charlemagne a bâti et étiré un Empire à l’instar de l’empire romain. Mais, malgré ses différents mariages, un seul de ses fils lui survécu : Louis le Pieux. Celui-ci reçoit donc en héritage les terres de son père, qui restent unifiées. Mais Louis le Pieux a quatre fils : son fils aîné Lothaire, Pépin (qui décède en 838), Charles le Chauve, et enfin, Louis le Germanique. Aussi, pour régler sa succession, Louis le Pieux fait-il rédiger à Aix-la-Chapelle en 817 un capitulaire (document législatif) : l’Ordinatio imperii. Il existe deux conceptions pour la succession, soit la vision germanique qui est de diviser à parts égales son empire avec ses héritiers mâles, soit la vision ecclésiastique qui prône l’empire comme étant indivisible. Louis le Pieux essaie de trouver un juste milieu en nommant l’aîné Lothaire co-empereur, tandis que les cadets sont soumis à l’autorité de l’aîné. Cela provoque la colère de ces derniers. En 839, un accord de partage est trouvé mais les cadets restent subordonnés à l’aîné et ont un territoire plus limité. Le 29 juin 840, la mort de Louis le Pieux ouvre trois années de guerre de succession.

843

Personnages

dit Charles le Chauve

dit Louis le Germanique

dit Louis le Pieux

dit Lothaire

Déroulement

À la mort de son père, Lothaire s’appuie sur l’Ordinatio Imperii pour revendiquer le trône et la totalité de l’empire, méprisant l’accord de 839. Le conflit éclate entre les trois frères ; dès lors, chacun lève une armée. Louis est implanté en Bavière, mais Charles, qui est en Aquitaine, doit sans cesse faire reculer les neveux de Pépin qui ont été écartés du trône. En outre, Lothaire, largement avantagé, dispose de moyens considérables. Sans doute sur les conseils avisés de sa mère Judith, Charles tente un rapprochement avec Louis pour s’unir contre Lothaire. L’affrontement sanglant qui a lieu à partir du 8 juin 841 à Fontenoy-en-Puisaye tourne au désastre pour Lothaire. Forts de leur victoire, Charles le Chauve et Louis le Germanique scellent une alliance le 14 février 842, le Serment de Strasbourg, les engageant à ne pas traiter séparément avec leur frère aîné. Suite à ce serment, ils marchent vers Aix-la-chapelle pour destituer leur frère qui s’est enfui avec le trésor. Ils se retrouvent à Mâcon pour trouver un accord en juin 842, qui sera signé en août 843. Le traité de Verdun sépare ainsi le territoire de Louis le Pieux en trois parties égales, tant d’un point de vue territorial qu’économique. Lothaire l’aîné obtient la Francie médiane, au centre, Charles le Chauve la Francie occidentale, et enfin Louis le Germanique hérite de la partie plus orientale.

Conséquences

Ce traité, qui partage l’immense empire bâti par Charlemagne, affaiblit considérablement la puissance de l’empereur qui doit diviser son royaume avec les autres héritiers. Lothaire décédant assez vite, la Francie médiane disparaît au profit de ses deux frères, qui grignotent peu à peu les parts de leurs neveux. Les dynasties à venir prendront soin désormais d’appliquer la loi salique (l’héritage revient au fils aîné), afin de ne plus dissoudre l’empire…