Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Périclès fait voter le misthos
Entre 454 et 450 av. J.-C.
Evénement historique

Contexte

Crédit image : Artiste inconnu, copie romaine d’après un original grec de 430 av. J.-C. environ

Dans la Grèce antique, si les citoyens ont des droits et des devoirs, pour autant, leur participation et leur présence ne sont pas obligatoires. Or, comme la vie politique empiète sur la vie active des citoyens, les privant parfois d’une journée de travail, et donc de salaire, ces derniers délaissent volontiers leur présence l’assemblée. C’est pourquoi, dès le VIe siècle avant Jésus-Christ, les dirigeants envoyaient des archers Scythes qui, avec une corde enduite de vermillon, récupéraient les absents ou les retardataires ! En -451, Périclès vient de réduire l’accès à la citoyenneté athénienne. Il devient alors urgent de motiver les citoyens à venir voter les lois et à participer à la vie politique de la cité. Mais, plutôt que d’employer une mesure coercitive, Périclès privilégia l’incitation.

Entre 454 et 450 av. J.-C.

Personnages

dit Périclès

Déroulement

En effet, pour développer le sens civique des citoyens, Périclès employa un moyen très efficace, en leur offrant une rémunération. Il décide ainsi de verser à chaque citoyen qui siège aux assemblées, la Boulè ou l’Héliée, le misthos ! Signifiant, en grec ancien, « gage » ou « paie », le misthos est une indemnité versée au citoyen compensant sa perte de salaire lorsqu’il consacrait une journée de son travail à la vie politique. Cette aide permettait surtout aux citoyens les plus pauvres de participer activement à la vie politique de leur cité. On distingue donc les misthos boulothikos (de la Boulè) et le misthos heliastikos (de l’Héliée). Le misthos coûtait deux oboles par jour au tribut de la Ligue de Délos qui finançait cette réforme, soit le tiers d’un salaire journalier moyen. Périclès par cette mesure contrebalance également la popularité de son rival Cimon qui abreuvait de ses richesses les citoyens pour les rattacher à sa cause.

Conséquences

Cette mesure, appelée misthophorie, fut très efficace et il arrivait même que la police à Athènes dût réguler l’affluence des assemblées ! Unique cité à appliquer le misthos, Athènes fut la plus active politiquement de tout le monde grec. Sous Cléon, cette institution augmente et passe à 3 oboles par jour, mais en raison de la guerre du Péloponnèse (-431 -404 avant Jésus-Christ) qui ruine Athènes, cette rémunération fut arrêtée en 411 avant Jésus-Christ.