Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Pillage de Constantinople
12 avril 1204
Evénement historique

Contexte

  • Le pape Innocent III appelle à la croisade en août 1198, quelques mois seulement après son élection, afin de libérer la Terre sainte que Saladin a reconquise. Le plan consiste à s’emparer de ports égyptiens pour les échanger contre Jérusalem.
  • Les rois de France et d’Angleterre sont alors en guerre tandis que l’empereur germanique conteste toujours l’autorité du Vatican : malgré une réponse rapide de quelques seigneurs, les grands rois ne participent donc pas et la IVe croisade ne parvient à réunir que 10 000 chevaliers sur les 30 000 escomptés.
  • La croisade marche vers Venise, mais ne parvient pas à réunir la somme nécessaire à la traversée de la Méditerranée : le doge de Venise demande aux croisés de conquérir la ville de Zara (actuelle Croatie) en échange d’une remise de dette qui leur permettrait d’atteindre l’Égypte.
  • La ville est soumise en 1202. Seul bémol : elle est chrétienne, et le pape, indigné, excommunie de nombreux croisés, principalement vénitiens.

12 avril 1204

Personnages

dit Innocent III

dit Saladin

dit Baudouin VI de Hainaut

Déroulement

C’est à ce moment que l’empereur germanique demande l’aide des croisés pour remettre son beau-frère, Alexis Ange, sur le trône de Constantinople, riche capitale de l’Empire byzantin, en échange de soutiens financiers et militaires dont la croisade a besoin : Constantinople est occupée une première fois en 1203 et la croisade s’éloigne définitivement de son objectif premier. De nombreux croisés ont déjà quitté les rangs afin d’échapper à l’excommunication.

Après une période d’occupation, le doge de Venise tente de mettre son propre sang au pouvoir, provoquant des révoltes de la population lassée de la cupidité des croisés : ceux-ci répondent par un deuxième siège le 9 avril 1204.

L’armée byzantine oppose plus de résistances que prévu et les conditions météorologiques sont défavorables aux croisés ; dans le même temps, le clergé tente de cacher aux troupes que le pape a condamné le siège. Rapide et violent, il se solde par trois jours de mise à sac d’une cruauté extrême durant lesquelles des richesses inestimables sont volées ou détruites. La croisade a été détournée et la cupidité l’a emporté.

Conséquences

  • La prise de de la ville se solde par la création de l’Empire latin de Constantinople, qui durera jusqu’en 1261. La croisade sacre le comte Baudouin empereur, tandis que de nombreuses villes sont cédées à Venise.
  • L’Empire byzantin est démantelé par cette conquête et Constantinople perd peu à peu son prestige.
  • L’Église et le pape sortent eux aussi affaiblis de cette conquête, n’ayant pas su contrôler leur propre croisade. Le schisme entre chrétiens d’Orient et d’Occident est définitivement consommé à partir de cette époque où les catholiques ont perpétré des massacres pour la richesse.