Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Fin des Trente Glorieuses
1973
Evénement historique

Contexte

  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les pays industrialisés connaissent, durant trente ans, une croissance économique accélérée, permettant le plein emploi et une consommation de masse, mais aussi les débuts de la mondialisation.
  • En France, elle est soutenue par l’État-providence et le plan Marshall. Pendant ces 30 ans, la France connaît une croissance moyenne de 6 % par an qui permet de multiplier le niveau de vie des Français par 5, rattrapant le niveau des États-Unis. Le baby boom et le travail des femmes viennent soutenir cette évolution, et on estime que le style de vie a plus évolué à l’issue des Trente Glorieuses que durant les deux siècles passés.
  • À partir des années 1960 le fordisme s’essouffle, la croissance ralentit et les premiers mouvements contestataires viennent critiquer la société de consommation ; mais c’est la crise pétrolière de 1973 qui met réellement fin à cette période de prospérité.

1973

Déroulement

Depuis les accords de Bretton Woods (1944), le dollar est la monnaie de référence à l’international ; mais les États-Unis, empêtrés dans la guerre du Viêtnam, subissent des problèmes monétaires dans les années 1970 qui se répercutent sur le reste du monde.

En 1971, les pays exportateurs de pétrole réunis dans l’OPEP voient bien que le dollar perd de la valeur et décident de monter le prix du baril.

Ayant conscience de la dépendance au pétrole des pays occidentaux, les pays de l’OPEP, principalement arabes, se servent de ce levier comme un moyen de pression contre les États-Unis dans le conflit israélo-arabe qui ne cesse d’être problématique depuis 1948. En 1973, l’OPEP multiplie donc par 4 le prix du baril de pétrole : c’est le premier choc pétrolier.

En effet, le pétrole est presque l’élément de base de l’industrie : le ralentissement de l’économie visible dès les années 1960 devient en 1974 une réelle récession, qu’on appelle parfois les « trente piteuses ».

Elles sont caractérisées par des spirales inflationnistes et un lourd endettement des États, la montée des inégalités et du chômage, mais aussi des crises économiques plus fréquentes, encore aggravées par le choc pétrolier de 1979. La crise frappe durement les pays en voie de développement tandis que la croissance des pays nouvellement industrialisés ralentit. Elle frappe ainsi de plein fouet les pays communistes, où la situation se dégrade.

Conséquences

  • Les Trente Glorieuses ont permis un bond en avant des pays industrialisés et le développement de la mondialisation.
  • Le choc pétrolier de 1973 ralentit cette croissance et développe les inégalités dans les pays développés ; après une période de récession, la situation économique est toujours difficile mais la mondialisation permet dans les années 80 le développement socio-économique de nombreux pays du Sud.
  • La crise du bloc soviétique et de la Chine dans les années 1980 est très influencée par les chocs pétroliers et la fin des Trente Glorieuses.