Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Reconquista

XIe siècle - XVe siècle

Evénement historique

Contexte

SchoolMouv, histoire, 5e

  • La bataille de Guadalete en 711 marque la conquête de la majeure partie de l’Hispanie par les musulmans ; seul le Royaume d’Asturie, qui correspond au Nord de l’Espagne, reste chrétien.
  • Malgré la reconquête de la Catalogne par Charlemagne vers la fin du siècle et les interventions chrétiennes récurrentes en Espagne, la Reconquista ne débute réellement qu’à la fin du XIe siècle, encouragée par le pape Urbain II.
  • À cette époque et après plusieurs siècles de domination, le califat Maure de Cordoue éclate en une multitude de royaumes et de taifas divisés tandis que les royaumes chrétiens unissent leurs forces. Néanmoins, et malgré l’apanage d’une croisade, la Reconquista demeure une lente guerre de reconquête faite d’actions isolées que freinent le jeu des alliances et les guerres intestines.

XIe siècle - XVe siècle

Personnages

Urbain II

Ferdinand Ier

Alexandre II

Déroulement

De nombreux raids sont lancés tout au long du VIIIe siècle, renforcés par l’action de Charlemagne qui reprend la Catalogne vers la fin du siècle.

Alphonse le Grand, Roi des Asturies, lance une reconquête à la fin du IXe siècle mais est freiné par la division des Asturies : la Castille et la Navarre se séparent.

Au XIe siècle, la division du califat de Cordoue entraine la tentative de reconquête par les Rois de Navarre et de Castille ; isolées et sujettes à la concurrence politique d’autres royaumes chrétiens, elles ne porteront pas leurs fruits.

La bataille de Tora en 1006 marque le début de la reconquête ; au XIe siècle, le califat de Cordoue éclate et l’alliance des pays chrétiens se renforce.

En 1037, le roi Ferdinand Ier unit la Galice et la Castille, puis s’allie avec le royaume de Navarre afin d’entamer la véritable Reconquête : celle-ci débute en 1063 avec la promesse d’indulgences par le pape Alexandre II. Vingt ans plus tard, près de la moitié de l’Espagne actuelle est reconquise.

À la fin du siècle, le royaume de Tolède et l’Andalousie sont repris dans le même temps que s’accentue la ferveur religieuse du côté Maure. La situation se retourne définitivement avec la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa en 1212 suite au lancement d’une nouvelle croisade qui renforce l’alliance des royaumes chrétiens d’Espagne dirigés par Ferdinand Ier.

Suite à l’ouverture du Sud, le Portugal entame lui aussi la reconquête tandis que la prise de Majorque et des Baléares par Ferdinand Ier en 1229 prive les Maures d’accès à la mer et accélère leur chute.

Ne subsiste que le royaume de Grenade, qui tiendra encore deux siècles ; en effet, les royaumes d’Espagne s’attablent au développement et au commerce. Le royaume de Castille en fera la reconquête en 1492, marquant la fin de la Reconquista.

Conséquences

  • La Reconquista a façonné une société Espagnole combattante et a ancré le sentiment religieux parfois jusqu’au fanatisme, mais a paradoxalement renforcé les particularismes locaux en même temps qu’elle forgeait un fort sentiment national.
  • Elle a permis d’unifier (tardivement) l’Espagne par le mariage de Ferdinand d’Aragon et d’Isabelle de Castille « la Catholique » à la fin du XIVe siècle ; cela mènera à l’expulsion de plus de 160 000 juifs séfarades hors d’Espagne.