Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Révolution de Juillet (les Trois Glorieuses)
27, 28 et 29 juillet 1830
Evénement historique

Contexte

Crédit image : La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix, 1830
©Musée du Louvres

  • En 1814, la Charte et la Restauration avaient instauré une monarchie constitutionnelle ; mais le cens élevé laissait peu de place à la démocratie, d’autant plus que Louis XVIII, face aux Cent-Jours, avait été sans concession face aux bonapartistes et aux républicains.
  • Entre 1816 et 1820, les libéraux sont majoritaires à la chambre, mais bien vite, les ultras (royalistes) prennent le dessus et la monarchie tente de s’affirmer.
  • Charles X succède à Louis XVIII en 1824 et souhaite ancrer le régime. Il lance des campagnes militaires et se rapproche de l’Église. En 1830, le roi se croit sûr de son assise, mais les députés libéraux lui envoient « l’adresse des 221 » où ils critiquent son gouvernement ultra : Charles X dissout la chambre, mais se retrouve tout de même avec une majorité libérale.
  • Le roi publie donc le 26 juillet 1830 les ordonnances de Saint-Cloud, qui suppriment la liberté de la presse, rétablissent la censure et restreignent le droit de vote. Il convoque un nouveau vote pour l’Assemblée.

27, 28 et 29 juillet 1830

Personnages

dit Charles X

Adolphe Thiers

Auguste Viesse de Marmont

Louis-Philippe d’Orléans

Déroulement

Les journalistes (parmi lesquels Adolphe Thiers) sont les premiers à répondre, refusant d’appliquer la nouvelle dissolution de l’Assemblée.

Le 27 juillet, quatre journaux décident de passer outre les ordonnances et publient une protestation, signée par 44 journalistes. Le roi envoie 12 000 hommes, dirigés par le maréchal Marmont, pour empêcher la parution de ces journaux, déclenchant la première émeute. Le mouvement se propage dans tout Paris et les citoyens prennent les armes.

La nuit du 27 au 28 juillet, Paris se couvre de barricades : l’émeute devient une révolution.

Au fur et à mesure de la journée du 28 juillet de nombreux soldats passent du côté des insurgés, de sorte que ceux-ci sont de mieux en mieux armés et les troupes de Marmont épuisées.

Au matin du 29 juillet, Paris est tombée au mains des révolutionnaires.

Conséquences

  • Le 30 juillet, Charles X et sa cour se retirent à Rambouillet ; le même jour, les libéraux, unis derrière Thiers, appellent Louis-Philippe d’Orléans (cousin de Louis XVI) au pouvoir.
  • Louis Philippe avait voté la mort de Louis XVI en 1793 et refusé de se battre contre les révolutionnaires. Le favori des libéraux, qui dresse le drapeau tricolore, prétend unir monarchie et République sous une Charte révisée.
  • Charles X abdique le 2 août 1830 au profit de Louis-Philippe : c’est le début de la monarchie de Juillet.