Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Traite négrière
XV^^e^^ siècle - XIX^^e^^ siècle
Evénement historique

Contexte

SchoolMouv, histoire, 5e

  • Au XVe siècle, les expéditions espagnoles et portugaises font de ces deux puissances les premiers empires européens disposant d’une flotte maritime puissante. L’expédition de Christophe Colomb en 1492 et la découverte du Nouveau Monde offre des nouvelles perspectives économiques pour l’Espagne.
  • Les Portugais, durant leurs expéditions de découverte, longent notamment la côte ouest africaine : ils font prisonniers des noirs africains, qui deviennent alors des esclaves. Ils sont utilisés dans le cadre d’une main d’œuvre peu coûteuse.
  • Toutefois, les autorités utilisent principalement au départ les populations présentes sur place : ainsi, les Péruviens, ou encore les Indiens d’Amérique, sont employés pour cultiver le café, le thé, le chocolat, le sucre et le tabac, denrées qui deviennent vite très prisée dans les métropoles au sein de l’aristocratie et des classes dirigeantes. Mais les Indiens sont victimes du choc microbien au contact des Européens, et la controverse de Valladolid (1550) permet de soulager le sort attribué aux populations autochtones.

XVe siècle - XIXe siècle

Déroulement

Les puissances européennes se tournent alors vers l’Afrique. D’autant plus que les Français, les Anglais et les Hollandais se lancent dans la course coloniale. Des millions d’esclaves sont acheminés en Amérique au début de ce trafic transatlantique.

C’est réellement entre le XVIIIe et le XIXe siècle que la traite des Noirs prend une forme véritablement organisée : le « commerce triangulaire » connaît son plein essor. Ainsi, les négriers quittent les ports des puissances européennes en direction des côtes africaines. Ils viennent récupérer les esclaves dans les comptoirs, et prennent la direction des colonies (Guyane, Antilles, Amérique). Les esclaves sont alors vendus, et les bateaux repartent vers les métropoles, chargés de marchandises.

Les plantations demandent une forte main d’œuvre : ainsi, le trafic est très important : entre le XVIe et le XIXe siècle, on estime le nombre d’esclaves arrachés à leurs terres entre 8 et 20 millions. Les conditions de la traversée sont incroyablement difficiles : les navires sont chargés au maximum. Les esclaves sont entassés et enchaînés, le temps du voyage qui dure des mois. La surpopulation entraîne des conditions d’hygiène déplorables : près de 2 millions d’esclaves trouvent la mort durant la traversée. Le travail dans les plantations se révèle être difficile pour les Africains arrivés à destination : l’assujettissement aux maîtres (surveillance, châtiments) et le poids des tâches entraînent souvent des fuites.

Conséquences

  • La traite des Noirs déstabilise d’abord les sociétés africaines : les futurs esclaves sont sélectionnés au cours de razzias dans les villages. On dénote également des révoltes qui ont lieu en réaction à la traite négrière : en Afrique déjà, les populations s’opposent, parfois violemment, aux Africains qui font le lien avec les Européens.
  • Les soulèvements des esclaves dans les plantations américaines amènent finalement à une réflexion sur l’affranchissement. Au XVIIIe siècle, les abolitionnistes se font de plus en plus nombreux.