Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Jean Calas
Personnage historique

Biographie

Crédit image : ravachol.centrerblog.net, Actes et faits de l’histoire de France

Né dans le Tarn, et installé comme marchand de tissus à Toulouse, Jean Calas et sa famille sont de confession protestante.
En octobre 1791, Jean Calas retrouve son fils pendu dans son magasin. Pour éviter le déshonneur familial, il dissimule dans un premier temps le suicide de Marc-Antoine. C’est sous fond de discorde religieuse que le procès a lieu : le parlement de Toulouse, ville fortement catholique, accuse Jean Calas d’avoir tué son fils afin d’éviter sa conversion au catholicisme, rumeur diffusée par les voisins de la famille. Malgré le témoignage du curé qui invalide la volonté de Marc-Antoine de se rapprocher de la religion catholique, Jean Calas est condamné au supplice de la roue, étranglé et brûlé sur la place publique le 10 mars 1762.
Le philosophe Voltaire se saisit de l’Affaire Calas et publie en 1763 son Traité sur la tolérance. Convaincu de l’innocence de Jean Calas après une enquête menée chez la famille et l’avocat de l'exécuté, il pense que l’intolérance, héritée de la Réforme et des guerres de Religion, explique le procès de sorcellerie qu’a subi la famille Calas.
Ainsi, les actions de Voltaire (il invoque, par exemple, le Conseil du Roi) amènent l’affaire à être rejugée, et Jean Calas est réhabilité le 9 mars 1765, clôturant ainsi cette erreur judiciaire.

1698 - 1762

Status

Négociant

Marchand de tissus