Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Utilitarisme
Courant philosophique

Période

XVIIIe s. – XXe s.

Définition

L’utilitarisme est un courant de philosophie éthique qui fait de l’utilité le seul critère de moralité. Son but est de maximiser le bien-être d’une population. La vie humaine doit être fondée sur une arithmétique des plaisirs. Les utilitaristes évaluent une action (ou une règle) uniquement en fonction de ses conséquences. Toute action est jugée selon le principe d’utilité, en fonction de l’augmentation ou de la diminution de plaisir que cette action procure. L’absence de contraintes est un des fondements de la philosophie utilitariste. L’utilitarisme ne s’intéresse pas à des agents moraux et rejette le devoir comme notion première de moralité. Les conséquences d’une action sont la seule base permettant de juger de la moralité de l’action. Pour Bentham, le bonheur est lié à la quantité des plaisirs, tandis que pour Stuart Mill, il faut prendre en compte la qualité des plaisirs (par exemple, les plaisirs de l’esprit l’emportent sur les plaisirs du corps).

L’utilitarisme se distingue de toute morale idéaliste, pour qui la raison est à la source des actions. Il est proche du libéralisme et découle de l’empirisme.

Philosophes

Jeremy Bentham

John Stuart Mill

Henry Sidgwick

Richard Mervyn Hare

Mots clés

Plaisir

Action

Conséquencialisme

Exemples

Introduction aux principes de la morale et de la législation 1780

Jeremy Bentham

Système de logique déductive et inductive 1843

John Stuart Mill

Les Méthodes de l’éthique 1874

Henry Sidgwick

L’Utilitarisme 1861

John Stuart Mill