Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Approche des territoires du quotidien

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

L’approche des territoires du quotidien

  • Le territoire peut être défini par :
  • un critère administratif ;
  • un critère géographique ;
  • ou un critère économique.
  • Les territoires de proximité sont gérés par les communes et les départements, mais aussi les régions, l’État, et même l’Europe.
  • Le plus petit territoire est la commune : le conseil municipal et le maire y sont élus au suffrage universel.
  • Un regroupement de communes forme un canton, un regroupement de cantons forme un arrondissement, et un regroupement d’arrondissements forme un département.
  • L’État a créé les EPCI afin de permettre aux communes de se regrouper et de développer des compétences en commun.
  • La cohésion des politiques menées par les regroupements de communes est assurée par le SCOT.

L’aménagement du territoire

  • Les territoires sont en compétition économique entre eux et ils doivent pour cela attirer capitaux, investisseurs et population pour se développer.
  • Le territoire français est déséquilibré : Paris et l’Île-de-France, ainsi que les régions liées à la première révolution industrielle, ont bénéficié d’un développement économique largement supérieur à bon nombre d’autres.
  • Depuis 1963, la DATAR, Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale, impulse et coordonne la politique d’aménagement sur toute la France.
  • La loi sur la solidarité et le renouvellement urbain, ou loi SRU, a pour but de lutter contre l’étalement anarchique des villes et la ségrégation sociale, en favorisant plus de mixité sociale.
  • Aujourd’hui, on intègre au développement des communes une notion de développement durable, illustrée notamment dans l’Agenda 21.

Un territoire contrasté, des espaces délaissés

  • Malgré la décentralisation menée depuis 1982 en France, tous les territoires ne se développent pas de la même façon, et de nombreuses inégalités persistent.
  • On distingue différentes façons de mettre en valeur le territoire, comme le tourisme vert ou le tourisme culturel.
  • Les territoires privilégiés restent les carrefours de communication, les frontières, les grandes villes, etc.
  • Les territoires délaissés sont principalement des zones urbaines de banlieues. Le taux de chômage y est élevé : ce sont les Zone urbaines sensibles (ZUS). Elles bénéficient d’aides spécifiques.
  • Les Zones franches urbaines (ZFU) bénéficient également d’aides, qui permettent d’encourager les entreprises à investir sur ces territoires.
  • Il existe également des territoires ruraux marginalisés. L’État a donc mis en place des ZRR (Zones de revitalisation rurale). Elles bénéficient d’aides fiscales notamment.