Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Création du monde par les différentes religions monothéistes

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Les récits de Création racontent le commencement du monde, l’apparition de la vie sur Terre, et l’histoire des premiers hommes. On trouve ces récits dans les textes sacrés des religions monothéistes. Ils sont à l’origine de nombreuses cultures et tentent de répondre aux grandes questions de l’homme. Nous étudierons dans ce cours des extraits de récit de la création du monde dans la Genèse puis dans le Coran.

bannière attention

Attention

Le polythéisme est le fait de considérer qu’il existe plusieurs dieux. Le monothéisme est donc le fait de considérer qu’il n’existe qu’un seul dieu.

bannière definition

Définition

Genèse :

La genèse est le premier livre de la Torah, le livre sacré des juifs et de la Bible, le livre sacré des chrétiens. Il raconte l’histoire de la création du monde par Dieu.

bannière definition

Définition

Coran :

Le Coran est le livre sacré des musulmans.

La Création dans la Genèse

Voici pour commencer le récit de la Création dans la Genèse :

« Au commencement, Dieu créa le ciel et la Terre. Or la Terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l’abîme1 et un vent de Dieu agitait la surface des eaux. Dieu dit : ‟Que la lumière soit”, et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres2. Dieu appela la lumière ‟jour” et les ténèbres ‟nuit”. Dieu dit : ‟Que les eaux qui sont sous le ciel s’amassent en un seul endroit et qu’apparaisse le continent”, et il en fut ainsi. »

1 Un abîme est un gouffre, un précipice.
2 Les ténèbres sont un mot pour désigner l’obscurité profonde, le noir.

La Terre était « vide et vague » et les « ténèbres » régnaient. On peut remarquer le contraste entre l’avant Création et l’après. L’expression « au commencement » indique le temps avant l’intervention de Dieu où il n’y avait rien. Ce texte apprend au lecteur qu’il n’y avait rien auparavant, le monde n’était qu’un vaste désert stérile.

bannière definition

Définition

Stérile :

L’adjectif stérile désigne l’incapacité à donner la vie.

Cette période est soulignée par l’emploi de l’imparfait de l’indicatif des verbes « étaient », « couvraient », ou encore « agitait ».

bannière à retenir

À retenir

L’imparfait de l’indicatif est le temps de l’action qui dure dans le passé.

Les passés simples « dit », « fut », « vit », « sépara », et « appela » marquent l’action de Dieu.

  • Dieu vient donc rompre cette période par son action.

Michel-Ange, Dieu crée la Terre, la Lune et le Soleil, Chapelle Sixtine, 1511-Français-6e Michel-Ange, Dieu crée la Terre, la Lune et le Soleil, Chapelle Sixtine, 1511

Dieu crée tout, la forme du monde avec ses continents mais aussi la différence entre le jour et la nuit puisque la lumière n’existait pas.
Ce texte met en avant la toute-puissance de Dieu, il crée chaque élément de l’univers en ne prononçant qu’une phrase : « Que la lumière soit », ou encore « Que les eaux qui sont sous le ciel s’amassent en un seul endroit et qu’apparaisse le continent ».

  • « Que la lumière soit » est une phrase injonctive.
bannière à retenir

À retenir

Une phrase injonctive exprime un ordre. L’impératif est généralement le mode de l’injonction mais il ne peut pas se conjuguer à la troisième personne du singulier. C’est pourquoi on utilise également le subjonctif précédé de « que » pour exprimer un ordre.

Dieu fait preuve d’autorité, il donne un ordre aux éléments, à la nature et ils obéissent. Le pouvoir de Dieu se fonde donc uniquement sur sa volonté, il lui suffit de vouloir quelque chose pour que son souhait soit exaucé. On peut relever la répétition du terme « Dieu » qui se trouve en tête de phrase. Il s’agit d’une figure de style : l’anaphore.

bannière definition

Définition

Anaphore :

Une anaphore est une figure de style souvent utilisée en poésie. Il s’agit d’une répétition d’un mot ou d’une expression au début d’une phrase.

L’anaphore souligne la toute-puissance de Dieu et donne également une dimension poétique au texte. Cette figure de style apporte en effet un rythme par l’effet de répétition. Le récit des origines du monde dans la Genèse montre que Dieu a tout créé et qu’il possède un pouvoir absolu. Il suscite l’admiration du lecteur mais aussi la crainte, puisqu’un être si puissant peut être également redouté.

La Création dans le Coran

La Création est également racontée dans le Coran, dans la sourate XIV.

bannière definition

Définition

Sourate :

Une sourate est un chapitre du Coran.

« C’est lui qui a créé les cieux et la terre
Et qui fait descendre du ciel une eau
Grâce à laquelle il fait pousser des fruits
Pour votre subsistance.
Il a mis à votre service le vaisseau
Pour que celui-ci, par son ordre, vogue sur la mer.
Il a mis à votre service les fleuves.
Il a mis à votre service le soleil et la lune
Qui gravitent avec régularité.
Il a mis à votre service la nuit et le jour.
Il vous a donné tout ce que vous lui avez demandé.
Si vous vouliez compter les bienfaits de Dieu,
Vous ne sauriez les dénombrer. »

Ce texte établit la liste de tout ce que Dieu a pu créer dans le monde, les « cieux », la « terre », les « fruits », le « vaisseau », les « fleuves », le « soleil », la « lune », la « nuit », et le « jour ».

Thomas Cole, Distant View of Niagara Falls, (Vue de loin des Chutes du Niagara), 1830-Français-6e Thomas Cole, Distant View of Niagara Falls, (Vue de loin des Chutes du Niagara), 1830

Dieu a donc tout créé, puisque les choses énumérées sont essentielles à la vie sur Terre pour les hommes. Cette liste marque ainsi la toute-puissance de Dieu.
On peut également remarquer les répétitions de la phrase « Il a mis à votre service ». Cela donne une dimension poétique au texte, cela crée un rythme. De plus, la structure du texte fait penser aux vers d’un poème.

bannière attention

Attention

Dans le Coran comme dans la Bible on parle de versets pour désigner un court paragraphe.

Si la somme de tout ce qu’a créé Dieu montre sa toute-puissance, l’expression « il a mis à votre service » laisse entendre que c’est un acte de générosité. Cette idée est soulignée également par la phrase « Si vous vouliez compter les bienfaits de Dieu, Vous ne sauriez les dénombrer. ». Cela signifie que Dieu est si généreux qu’on ne peut compter tout ce qu’il a offert aux hommes. Dieu ne doit pas être craint, il est bon.

bannière à retenir

À retenir

Ce récit de la création du monde met l’accent sur le fait que les hommes doivent tout à Dieu. Cela sous-entend que les hommes doivent lui en être reconnaissants.

Conclusion :

Les récits des origines du monde dans les textes sacrés des religions monothéistes présentent Dieu comme un être tout-puissant. Il a créé le monde par sa seule volonté et peut tout faire. Le lecteur peut admirer Dieu, le craindre ou encore lui être reconnaissant. Le mythe est un récit qui permet de donner du sens à notre monde et à notre façon de vivre en société. Ces récits religieux peuvent être comparés à des mythes puisqu’ils nous amènent à réfléchir sur notre place en tant qu’humains.