Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Empire et civilisation arabo-musulmans

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

L’islam est une religion monothéiste, née au VIIe siècle dans la péninsule arabique. Fondée par un marchand arabe, Mahomet, elle connaît une rapide expansion territoriale. Au VIIIe siècle, l’Empire arabo-musulman s’étire de l’Espagne aux portes de l’Inde et connaît un rayonnement culturel et scientifique important.

Dans cette leçon, nous allons nous interroger sur la naissance et le développement de l’Empire arabo-musulman, entre le VIIe et le XIIIe siècle.

Dans une première partie, nous étudierons la naissance de l’islam. Dans une deuxième partie, nous verrons son expansion et la création de l’Empire arabo-musulman. Enfin, dans une dernière partie, nous nous intéresserons au rayonnement de la civilisation musulmane.

bannière attention

Attention

Lorsqu’on parle de la religion, « islam » ne prend pas de majuscule.

bannière exemple

Exemple

La religion de l’islam est très ancienne.

En revanche, lorsqu'on parle du peuple, « Islam » s’écrit avec une majuscule.

bannière exemple

Exemple

L’Islam est un peuple brillant.

La naissance de l’islam

Mahomet, marchand arabe et prophète d’Allah

La religion de l’islam naît au VIIe siècle dans la péninsule arabique, qui est alors peuplée de Bédouins.

bannière definition

Définition

Bédouins :

Les Bédouins sont des tribus nomades.

Les bédouins, qui se déplacent dans le désert d’Arabie, sont polythéistes.

bannière definition

Définition

Polythéisme :

Le polythéisme est la croyance en l’existence de plusieurs dieux.

Vers 610, Mahomet, un marchand caravanier, né à La Mecque en 571, affirme avoir reçu la « révélation ». L’ange Gabriel lui serait apparu et l’aurait envoyé prêcher une nouvelle religion : l’islam. C’est cette scène que l’on peut observer sur la miniature ci-dessous.

Mahomet sur le mont Hira, miniature de Lutfi Abdullad, XVI<sup>e</sup> siècle, Musée de Topkapi, Istanbul Mahomet sur le mont Hira, miniature de Lutfi Abdullad, XVIe siècle, Musée de Topkapi, Istanbul

Mahomet se dit être le prophète, c’est-à-dire le messager d’un dieu unique, Allah. Il retranscrit ce message divin dans le Coran.

bannière definition

Définition

Coran :

Le Coran est le texte sacré de la religion islamique. Il se compose de 114 sourates (c’est-à-dire 114 chapitres) et est considéré par les musulmans comme la parole divine dictée à Mahomet.

  • Mahomet veut réunir la population d’Arabie, les Arabes, en une communauté de croyants, les musulmans.

L’Hégire (622), la conquête de La Mecque (630) et le premier État musulman

Mahomet prêche l’islam à La Mecque, mais devant l’hostilité des habitants qui ne veulent pas renoncer à leurs dieux, il doit fuir la ville en 622. Il part se réfugier à Médine. Cet évènement, qui correspond au début du calendrier musulman, s’appelle l’Hégire.

  • L’ère musulmane débute donc en 622.

En 630, Mahomet revient à La Mecque, accompagné d’une armée d’Arabes qu’il a converti à l’islam. Il s’empare de la ville et y interdit le polythéisme. Seule la religion musulmane est acceptée.

bannière à retenir

À retenir

Mahomet créé ainsi en Arabie le premier État musulman. Il en devient le chef religieux, politique et militaire.

L’Empire arabo-musulman au temps de Mahomet - histoire - 5e

  • Le premier État musulman se transforme rapidement en un empire puissant et étendu.

L’expansion de l’islam et l’Empire arabo-musulman

Les califats et l’expansion de l’islam

À la mort de Mahomet, en 632, ses successeurs prennent le titre de calife.

bannière definition

Définition

Calife :

Un calife désigne un successeur du prophète Mahomet. C’est un chef religieux, politique et militaire de l’Empire musulman. Le territoire qu’il contrôle s’appelle le califat.

On peut voir sur cette miniature Mahomet entouré des quatre premiers califes : Abou Bakr, Omar, Othman et Ali.

Mahomet entouré de ses premiers successeurs (632-661). Miniature ottomane du XV<sup>e</sup> siècle, Bibliothèque nationale du Caire Mahomet entouré de ses premiers successeurs (632-661). Miniature ottomane du XVe siècle, Bibliothèque nationale du Caire

Les premiers califes engagent le djihad armé contre les empires perse et byzantin.

bannière definition

Définition

Djihad :

Le djihad est l’effort permanent que doit faire tout musulman pour renforcer sa foi. Ce terme désigne aussi la guerre menée contre ceux qui ne sont pas musulmans.

Abou Bakr conquiert ainsi le reste de la pénnsule arabique. Omar étend l’Empire jusqu’à la partie orientale de l’Afrique du Nord. Enfin, Othman conquiert l’Empire perse et Ali conserve le même territoire.

L’expansion de l'Empire arabo-musulman au temps des premiers califes - 5e - histoire

La famille des Omeyyades détient le califat entre 661 et 750.

La dynastie omeyyade continue les conquêtes dans le Maghreb, en Espagne et en Afghanistan. Elle installe sa capitale à Damas, en Syrie. En 750, Abu Al-Abbas renverse le califat omeyyade et fonde la nouvelle dynastie des Abbassides et fait de la ville de Bagdad, en Irak, le centre du pouvoir.

L’expansion de l’Empire arabo-musulman : Omeyyades et Abbassides - 5e - Histoire

Le gouvernement de l’Empire arabo-musulman

Le calife est considéré comme le représentant d’Allah sur la Terre. Il vit dans un palais, entouré de sa cour. Il gouverne avec l’aide d’un vizir qu’il a nommé.

bannière definition

Définition

Vizir :

Le vizir dirige l’administration. Il est l’équivalent de notre Premier ministre actuel.

L’Empire est divisé en provinces, qui sont gouvernées au nom du calife par des émirs et des cadis.

bannière definition

Définition

Émirs :

Les émirs sont des gouverneurs militaires.

bannière definition

Définition

Cadis :

Les cadis sont des juges qui rendent justice en s’appuyant sur le Coran.

Le morcellement de l’Empire

L’Empire conquis par les califats successifs est immense : il s’étend de l’Espagne aux portes de l’Inde. Mais trop vaste, il se morcelle progressivement.

En Espagne, l’émir de Cordoue prend le titre de calife en 929. En Égypte, un nouveau califat voit le jour en 969.

bannière à retenir

À retenir

Au Xe siècle, il existe donc trois califats rivaux : à Bagdad, à Cordoue, au Caire. Ces divisions internes vont profiter aux envahisseurs.

Les califats de lEmpire arabo-musulman au Xe siècle - 5e - Histoire

Les premiers sont les Turcs seldjoukides qui, à la fin du XIe siècle, occupent la plus grande partie du Moyen-Orient.

bannière à retenir

À retenir

En 1258, les Mongols venus d’Asie centrale détruisent Bagdad et tuent le calife, mettant ainsi fin au règne des Abbassides (750-1258).

Le morcellement de l’Empire arabo-musulman5-histoire

Malgré ses divisions internes et son affaiblissement politique, l’Islam est une civilisation brillante.

Le rayonnement de la civilisation arabo-musulmane

Une population très diversifiée dans l’Empire

Après la formation de l’Empire arabo-musulman au VIIe siècle, de nombreux habitants des régions conquises se convertissent à l’islam. Cependant, les juifs et les chrétiens qui le souhaitent peuvent peuvent conserver leur religion, à la condition de payer un impôt spécial au calife.

bannière à retenir

À retenir

La religion musulmane se divise en deux branches principales : les sunnites et les chiites.

  • Les sunnites, majoritaires, pensent que la fonction de calife doit revenir au musulman le plus méritant.
  • Les chiites considèrent eux que le calife doit être un descendant du prophète.
  • Tous les musulmans appliquent les cinq piliers de l’islam, qui sont la profession de foi, la prière, l’aumône, le ramadan et le pèlerinage à La Mecque.

La langue arabe, qui est celle du Coran et des fonctionnaires de l’Empire, se diffuse dans les territoires conquis par l’Empire arabo-musulman.

La diversité du monde arabo-musulman - 5e - Histoire La diversité du monde arabo-musulman

  • Néanmoins certains peuples conservent leur langue. C’est notamment le cas des Turcs, des Berbères et des Perses.
bannière à retenir

À retenir

La religion, l’islam et la langue arabe donnent à l’Empire son unité.

La civilisation arabo-musulmane : une civilisation urbaine

La civilisation arabo-musulmane est urbaine. Les principales villes sont Bagdad, Cordoue et Le Caire.

Les villes, qui sont plus grandes qu’en Occident, s’organisent autour de la Grande mosquée et du palais du calife ou de l’émir. La ville est donc à la fois un centre religieux et un centre politique. Mais c’est aussi un carrefour commercial. Les artisans et les marchands se retrouvent dans les souks.

bannière definition

Définition

Souks :

Les souks sont des quartiers commerçants très animés, souvent situés autour de la mosquée.

Dans le désert, les marchands se déplacent en caravanes.

bannière definition

Définition

Caravane :

Les caravanes sont des groupes de personnes qui se réunissent pour traverser ensemble des régions désertiques, à dos de chameaux ou de dromadaires.

On peut voir la représentation d’une caravane sur cette miniature :

Caravane de marchands arabes, miniature extraite d’un manuscrit arabe de la BNF Caravane de marchands arabes, miniature extraite d’un manuscrit arabe de la BNF

Les marchands voyagent aussi beaucoup en bateaux, comme on le découvre sur la miniature ci-dessous.

Représentation d’un navire arabe, miniature arabe du XIII<sup>e</sup> siècle, extraite d’un manuscrit de la BNF Représentation d’un navire arabe, miniature arabe du XIIIe siècle, extraite d’un manuscrit de la BNF

Les navires partent le plus souvent de Basra, dans le Golfe arabo-persique.

Ils se rendent parfois très loin, jusqu’en Inde ou en Afrique noire, pour pouvoir se procurer des marchandises de luxe et des esclaves qu’ils revendent aux Byzantins et dans les souks des grandes villes arabes.

Les échanges commerciaux dans le monde arabo-musulman au VIII<sup>e</sup> siècle - 5e - Histoire

Un carrefour culturel

Une intense activité culturelle se développe dans l’Empire, et principalement dans les villes.

Les écoles se multiplient, et de grandes bibliothèques sont créées à Cordoue, à Bagdad et au Caire.

Les califes font traduire les grandes œuvres littéraires et les traités scientifiques de la Grèce ancienne, de l’Inde et de la Perse.

Ces manuscrits sont conservés dans les bibliothèques de l’Empire. Ils sont accessibles aux savants qui font des recherches.

bannière à retenir

À retenir

Les savants du monde musulman font ainsi considérablement progresser les sciences, notamment dans les domaines des mathématiques, de la médecine et de l’astronomie.

La miniature ci-dessous représente des astronomes arabes dans l’observatoire de Galata, à Constantinople, sous les califes abbassides entre le VIIIe et le XIIIe siècle.

Astronomes arabes, Shâhinshâhnameh of Murad III, velum de l’école turque du XVI<sup>e</sup> siècle, bibliothèque de l’université d’Istanbul Astronomes arabes, velum de l’école turque du XVIe siècle, bibliothèque de l’université d’Istanbul.

Les populations de l’Empire adoptent de nombreuses techniques inventées en Chine, telles que la boussole, le gouvernail et la fabrication du papier.

bannière à retenir

À retenir

C’est au contact du monde musulman que l’Occident découvre et adopte ces techniques, à partir du XIIe siècle.

Conclusion :

La religion des musulmans, l’islam, apparaît au VIIe siècle dans le désert de la péninsule arabique. Elle connaît une rapide expansion territoriale. Partant d’Arabie, l’islam participe à la formation d’un immense empire : l’Empire arabo-musulman, qui comprend la Syrie, la Palestine, l’Égypte, la Perse, l’Afrique du Nord et une partie de la péninsule ibérique. Mais, trop étendu, l’empire se divise progressivement. L’autorité des califes diminue au profit de celle des émirs. En 1258, l’invasion mongole renverse le califat abbasside.

L’islam a donné naissance à l’une des civilisations les plus brillantes du Moyen Âge. Les sciences, l’architecture et la philosophie s’enrichissent considérablement grâce aux nombreux savants qui parcourent l’empire. Le monde arabo-musulman constitue aussi le principal carrefour culturel entre l’Inde, la Chine et l’Occident médiéval.