Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Exil en poésie, poésie en exil (XXe siècle)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

L’exil, un thème poétique intemporel

  • Le thème de l’exil est un topos littéraire (Ulysse chez Homère, « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage » de Du Bellay).
  • Devoir quitter sa terre engendre un sentiment de déchirement. Le retour au pays devient alors une quête, parfois une illusion.
  • L’absence et la nostalgie nourrissent le thème de l’exil en littérature. La poésie, vouée à transcender le réel, se prête particulièrement à l’expression de ces sentiments.
  • Le thème de l’exil est également présent dans l’art contemporain.
  • Le XXIe siècle est marqué par de nombreuses migrations de peuples contraints de fuir leur pays. C’est une source d’inspiration pour certains artistes.

Voyageur déchiré, Bruno Catalano, Cité Berryer (rue Royale) Paris.
Photographie de ©Jeanne Menjoulet Voyageur déchiré, Bruno Catalano, Cité Berryer (rue Royale) Paris. Photographie de ©Jeanne Menjoulet

La Famille de voyageurs, Bruno Catalano, Gardens by the bay (région centrale) Singapour.
Photographie de ©Marcin Konsek La Famille de voyageurs, Bruno Catalano, Gardens by the bay (région centrale) Singapour. Photographie de ©Marcin Konsek

Migration is not a crime, Banksy Migration is not a crime, Banksy

Lazarus, un cri d’accueil aux exilés

  • Le poème « Le Nouveau Colosse », d’Emma Lazarus est inscrit sur le socle de la statue de la Liberté.
  • Les deux œuvres, statue et poème, deviennent indissociablement les symboles de la Liberté.
  • Le texte de Lazarus s’inscrit dans un contexte précis, celui de l’accueil des migrants de la fin du XIXe siècle aux États-Unis.
  • La poétesse propose aux lecteurs un voyage dans le temps vers un avenir lumineux.
  • Cet appel se veut intemporel : il doit d’adresser aux exilés de tous temps et traverser ainsi les âges. Il acquiert ainsi une dimension universelle.

Mahmoud Darwich, une vie en exil

  • Le poète Mahmoud Darwich est né en 1941 en Palestine. Dès l’enfance, il est obligé de fuir sa terre natale, chassé par l’armée israélienne.
  • Son existence est marquée par le mouvement et l’engagement :
  • il fuit vers Beyrouth où se réfugie sa famille ;
  • un an plus tard, il quitte le Liban pour retourner clandestinement en Palestine où il journaliste et militant ;
  • interdit de séjour en Palestine à cause de ses idées politiques, il s’installe dans différentes villes (Le Caire, Beyrouth, Tunis, Paris) ;
  • après plus de 30 ans de vie en exil, il est enfin autorisé en rentrer en Palestine, à Ramallah ;
  • il meurt aux États-Unis, à Houston, en 2008.
  • Son œuvre, essentiellement poétique, est marquée par l’exil. Les poèmes de Mahmoud Darwich abordent les questions de l’identité, et de la nostalgie du pays natal.
  • Comme chez de nombreux poètes, solitude et désespoir deviennent sources créatrices.