Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'Union européenne dans la mondialisation

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

L’Union européenne, un des pôles de la triade

  • Les 28 pays de l’UE produisent environ 30 % des richesses de la planète, dépassant les États-Unis, le Japon et la Chine.
  • L’industrie européenne est spécialisée dans les hautes technologies. Mais l’UE est également un géant agricole.
  • L’UE est un carrefour commercial mondial. En tant que première puissance commerciale, elle échange principalement avec les autres États de la triade (Amérique du Nord et Asie).
  • L’UE est également le premier pôle d’échange de biens immatériels (services, informations et capitaux), et le premier espace émetteur et récepteur des IDE.
  • L’euro est devenue une monnaie mondiale qui concurrence le dollar et le yen.
  • L’UE est également une plaque tournante des migrations internationales. Les flux touristiques les plus importants du monde vont vers l’Union européenne, et 60 % du tourisme mondial s’y concentre.

Atouts et limites de l’Union européenne dans la mondialisation

  • Sa population est le principal atout de l’Union européenne, avec 500 millions d’habitants aux revenus relativement élevés. L’UE est le premier foyer de consommation au monde.
  • Les entreprises de l’Union européenne sont très performantes, même si la concurrence mondiale est acharnée.
  • Les atouts de l’Union européenne se trouvent aussi dans le rayonnement des villes européennes (Londres et Paris sont des villes monde).
  • Le croissant européen concentre les plus grandes villes de l’Union européenne. C’est un espace urbanisé, industrialisé, le plus riche et le plus performant de l’Union européenne. Ouvert sur les axes maritimes, c’est l’espace le plus mondialisé de la planète.
  • Malgré tous ses atouts, l’Union européenne ne s’impose pas dans tous les domaines. Son rayonnement est inégal.
  • Malgré les efforts de reconversion, son poids industriel mondial tend à baisser.
  • Le modèle agricole subventionné par la PAC trouve également ses limites.
  • Le modèle de société qu’elle propose n’est plus toujours perçu comme le modèle idéal à suivre pour les autres nations, et son poids au sein des instances internationales est également à nuancer.
  • Sur le plan politique et militaire, l’Union européenne est en retrait face aux États-Unis notamment.
  • La faiblesse de l’Union européenne se trouve aussi dans le manque d’investissements pour la recherche et le développement.