Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La France : une puissance maritime ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La France et ses atouts maritimes

  • La France métropolitaine compte 5853 km de façades maritimes. Elle est bordée au Nord par la mer du Nord et la Manche, à l’Ouest par l’océan Atlantique et au sud par la mer Méditerranée.
  • Les côtes françaises ont un relief favorable aux installations portuaires nombreuses. Il faut distinguer dans cet ensemble les ports de pêche et de plaisance, et les grands ports avec des industries présentes en bordure de littoral (zones industrialo-portuaires). Les installations portuaires sont très différentes selon la catégorie portuaire.
  • Ces 5853 km de littoraux offrent une ZEE importante en France métropolitaine.
  • Pour la pêche, la France se classe au 6e rang de l’Union européenne (plus de 4 000 bateaux). La pêche française métropolitaine se caractérise par sa grande diversité aussi bien au niveau des zones de pêche (Méditerranée, Atlantique, etc.) que des bateaux engagés dans cette activité (plus ou moins grands et modernes).
  • Pour le tourisme balnéaire (activités de plaisance), plus d’un million de bateaux de plaisance sont présents en France métropolitaine. Le Sud et la Bretagne en totalisent la moitié.
  • Une route maritime majeure au niveau mondial traverse la ZEE, passant par la Méditerranée, le détroit de Gibraltar et longeant la ZEE atlantique en direction de la Northern range.
  • L’exploration de nouvelles ressources et l’exploitation de l’énergie éolienne et l’énergie marémotrice offrent de larges potentialités dans les prochaines années.
  • Les littoraux métropolitains et la ZEE qui en résulte sont donc un facteur de puissance puisqu’ils offrent des possibilités d’activités économiques variées et font de la France un pays attractif. Ils affirment aussi une présence géopolitique aussi bien au Sud qu’à l’Ouest du continent européen.
  • Les territoires ultra-marins français permettent à la France de posséder la 2e zone économique exclusive la plus vaste du monde (11 millions de km2 environ) après les États-Unis et devant l’Australie.
  • La zone la plus importante se situe dans le Pacifique Sud avec plus de 6,8 millions de km2 (Nouvelle Calédonie, Wallis-et-Futuna, Polynésie, île de Clipperton).
  • Vient ensuite la zone de l’océan Indien avec 2,7 millions de km2 (Mayotte, La Réunion, les TAAF.).
  • L’océan Atlantique, plus proche des côtes françaises métropolitaines, ne représente que 600 000 km2 (Antilles, Guyane, Saint-Pierre et Miquelon).
  • Cette immense surface permet à la France d’être présente économiquement, diplomatiquement et militairement dans le monde entier bien au-delà de son territoire métropolitain, ce qui est synonyme de puissance.
  • La France est présente militairement partout dans le monde. Sa puissance militaire s’exprime principalement maritimement : la France et les États-Unis sont les seuls à disposer d’un porte-avion nucléaire (un seul pour la France avec le Charles de Gaulle, contre une dizaine aux États-Unis) et la dissuasion nucléaire française s’appuie sur 4 SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engin). De plus, la France dispose de plusieurs bases militaires dans le monde.
  • Avec l’amélioration des technologies d’exploration, de nouveaux gisements d’hydrocarbures ont été découverts dans la ZEE française. Les principales découvertes de gisements pétroliers se situent pour l’instant en Nouvelle Calédonie, en Guyane et à Saint-Pierre-et-Miquelon.
  • Les minerais et nodules polymétalliques sont plus présents dans la zone pacifique. La France est bien placée car c’est dans l’océan Pacifique que sa ZEE est la plus vaste. Elle dispose en outre de technologies de pointe pour exploiter ses ressources. À ce jour, le recensement de l’ensemble des ressources présentes n’est pas achevé.
  • Les atouts maritimes français sont donc multiformes. Certains sont actuellement exploités et d’autres offrent de réelles perspectives.

Les faiblesses des espaces maritimes français

  • Marseille et Le Havre sont les premiers ports français. Cependant, dans le classement des ports mondiaux, ils sont situés loin derrière les premiers ports asiatiques. Le Havre se situe aux alentours de la 50e place et Marseille aux alentours de la 100e.
  • La situation géographique de la France est en partie responsable de ces résultats. Le pays étant à l’extrême ouest du continent européen, les ports français sont géographiquement moins bien situés que les ports rhénans pour redistribuer les marchandises importées à l’intérieur du continent européen (hinterland).
  • En revanche, ils disposent d’atouts pour exporter les productions françaises et européennes vers d’autres continents : Marseille en direction de l’Afrique du Nord et le Havre en direction de l’Amérique du Nord.
  • La compétitivité passe aussi par des aménagements modernes capables d’accueillir des porte-conteneurs de plus en plus grands. Des travaux dans ce sens ont été menés à Marseille et au Havre.
  • L’organisation portuaire a été repensée pour rendre les ports français plus attractifs et compétitifs. Certains terminaux sont directement gérés par de grandes compagnies de transport maritime. Beaucoup de grands ports européens fonctionnaient déjà de cette manière avant les ports français, notamment ceux de la Northern range, ce qui peut être à l’origine du retard français. Désormais, les plus grands ports français sont organisés comme leurs voisins européens.
  • Pour être un élément de la puissance française, les espaces maritimes doivent être maîtrisés (exploitation raisonnée des ressources, surveillance et protection des espaces maritimes). Cependant, cela peut être compliqué, tant les espaces maritimes français sont immenses et éloignés les uns des autres.
  • La surveillance est un instrument de lutte contre les trafics maritimes illicites et la piraterie. La marine française assure aussi des missions en direction des migrants et de la surveillance des zones de pêche.
  • Cependant, la flotte française peut paraître trop peu importante, et vieillissante pour surveiller les 11 millions de km2 de la ZEE française.
  • En ce qui concerne la protection des espaces maritimes, la France a pris un certain retard qu’elle tente aujourd’hui de rattraper (ex. : le premier parc naturel marin français date de 2007).
  • Depuis, des espaces marins protégés ont été créés par la France autour de Mayotte et des Glorieuses (dans l’océan Indien), dans le golfe du Lion, dans les estuaires picards et la mer d’Opale.
  • Certains de nos parcs nationaux ont également un domaine maritime important (ex. : parcs de Port-Cros et des Calanques).
  • Pour autant, beaucoup s’accordent à dire que la France, comme d’ailleurs le reste du monde, ne dispose pas encore suffisamment d’espaces maritimes protégés.