Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La place de l'Église dans la société médiévale

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La vie chrétienne, rythmée par la religion

  • Au Moyen Âge, en Occident, la religion la plus répandue est le christianisme. La plupart des habitants sont catholiques et croient au Jugement dernier.
  • Cette croyance est au cœur de la pratique religieuse des chrétiens.
  • Pour obtenir leur salut, les fidèles font des dons à l’Église et aux pauvres et font des pèlerinages à Jérusalem, à Rome ou à Compostelle.
  • Ce sont les trois principaux pèlerinages de la religion chrétienne au Moyen Âge.
  • Il y a une église dans chaque village. Les fidèles prient tous les jours. Ils jeûnent le vendredi, en souvenir de la mort de Jésus. Tous les dimanches, ils se rendent à la messe où ils communient (la communion est l’un des sept sacrements).
  • Au quotidien, la vie collective est réglée par les cloches de l’église et l’année s’écoule au rythme du calendrier chrétien, qui célèbre les fêtes en l’honneur du Christ, de la Vierge Marie et des saints.
  • Pâques est la fête la plus importante.
  • Le baptême, la confirmation et le mariage sont les grandes étapes et des événements majeurs de la vie du chrétien.

L’Europe féodale : une société encadrée par l’Église

  • L’Église catholique est dirigée par le pape, l’évêque de Rome. Il est élu par les cardinaux. Les évêques sont à la tête des diocèses, qui sont administrés par des prêtres.
  • Les prêtres (curés) encadrent quotidiennement les fidèles. Ils connaissent tous les villageois de leur paroisse. Ils sont chargés des baptêmes, des mariages et des enterrements. Ces clercs (évêques et curés) constituent le clergé séculier. Les moines et les moniales constituent le clergé régulier.
  • Dans l’Occident féodal, l’Église possède entre 30 % et 40 % des terres de l’Occident et bénéficie des redevances payées par les paysans. Le clergé prélève aussi la dîme, apportée aux prêtres par les paroissiens à Noël, à Pâques et à la Toussaint. Il reçoit aussi des dons de fidèles.
  • Le fidèle a des obligations morales et religieuses.
  • Il doit se confesser à son curé et communier au moins une fois par an et et accomplir avec soin sa pénitence.
  • Si le fidèle n’obéit pas, l’Église le punit et peut même l’excommunier.
  • Au XIIIe siècle, la papauté lance une croisade contre les « hérétiques ».
  • Le pape Innocent III crée les tribunaux de l’Inquisition, afin de pourchasser et condamner les hérétiques .
  • Les juifs doivent coudre la rouelle sur leurs vêtements.
  • L’Église protège en cherchant à limiter la violence des chevaliers en leur imposant la « paix de Dieu ».
  • Elle se charge de l’assistance aux pauvres, accueillis dans des hôtelleries, et de soigner les malades, dans des hôtels-Dieu dirigés par les évêques.
  • L’Église se charge aussi de l’enseignement et de l’éducation.
  • À partir du XIe siècle, elle forme les futurs clercs dans les abbayes et dans les écoles urbaines.
  • À partir du XIIIe siècle, les premières universités naissent sous l’autorité du pape. Les enseignants sont alors des clercs séculiers et réguliers.