Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La révolution néolithique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Les hommes du paléolithique sont des chasseurs-cueilleurs qui sont contraints de se déplacer régulièrement. Aux alentours de 12 000 ans avant notre ère, dans certains espaces, ils commencent à se sédentariser et à pratiquer l’agriculture. Cette transition est appelée révolution néolithique.

Où, comment et pourquoi débute la révolution néolithique ? Quelles en sont ses caractéristiques et conséquences ?

Pour répondre à ces questions, nous étudierons dans un premier temps le moment de l’histoire et les espaces qui sont concernés par la révolution néolithique. Nous aborderons ensuite les changements apportés par la révolution néolithique au quotidien des hommes.

bannière definition

Définition

Sédentaire :

Personne qui a un habitat fixe. C’est le contraire d’un nomade.

Temps et espaces de la révolution néolithique

La fin du paléolithique

À la fin du paléolithique, les hommes sont des nomades, des chasseurs-cueilleurs. Ils se déplacent pour suivre les troupeaux et complètent leur alimentation avec les produits de la pêche et de la cueillette.

bannière rappel

Rappel

Le paléolithique est une période de la préhistoire qui s’étend de l’apparition du premier homo, il y a environ 2 millions d’années, jusqu’au néolithique, vers 10 000 ans avant notre ère.

Un nomade n’a pas d’habitat fixe et se déplace constamment.

Les hommes vivent alors en petits groupes très mobiles. Ils sont peu nombreux et la nature est suffisamment riche pour les nourrir.

En effet, le réchauffement climatique qui débute vers 12 000 ans avant notre ère favorise la pousse de céréales qui servent à l’alimentation des hommes.

La présence de grains sauvages favorise la sédentarisation car les hommes n’ont plus besoin de se déplacer constamment pour trouver de la nourriture.

Cette installation fixe des habitats humains va amener les hommes à pratiquer l’agriculture.

Les débuts du néolithique

bannière à retenir

À retenir

On estime que les hommes ont commencé à pratiquer l’agriculture aux alentours de 10 000 ans avant notre ère.

Les débuts de la sédentarisation et la facilité à trouver de la nourriture ont dû favoriser une augmentation de la population. Les villages, de plus en plus grands et peuplés, ont alors eu besoin de trouver de la nourriture en quantité plus importante, ne pouvant plus s’appuyer uniquement sur les céréales sauvages. On pense que c’est pour cela que les hommes ont commencé à pratiquer l’agriculture.

bannière definition

Définition

Céréales :

Plantes dont on consomme les graines pour l’alimentation des hommes ou des animaux domestiques.

bannière definition

Définition

Agriculture :

Ensemble des activités de culture du sol et de soin des animaux domestiques qui sont utiles aux hommes, notamment pour se nourrir.

Lorsque les hommes étaient nomades, il était quasiment impossible pour eux de pratiquer l’élevage car les troupeaux ne pouvaient pas suivre tous leurs déplacements.

Les premières domestications-hist-6e

Le premier animal domestiqué est le chien. Il a été domestiqué à la fin du paléolithique. Les autres animaux, comme la chèvre, le mouton ou le bœuf, le seront plus tard, au néolithique, à partir de 9 000 avant notre ère.

bannière definition

Définition

Domestiquer :

Rendre un animal moins sauvage, l’apprivoiser.

La révolution néolithique débute dans les espaces peuplés et présentant des caractéristiques favorables à l’installation des hommes.

Les débuts du néolithique dans le monde

Les espaces où se développent l’agriculture sont donc ceux qui sont favorisés par le climat. Celui-ci doit être plutôt chaud pour trouver des céréales sauvages et les pluies doivent être suffisantes pour l’agriculture.

Apparition et diffusion de l’agriculture et de l’élevage-6e-Histoire

bannière à retenir

À retenir

C’est en Mésopotamie que les plus anciennes traces de cultures de céréales ont été retrouvées.

bannière definition

Définition

Mésopotamie :

Littéralement « région entre les fleuves », c’est une région du Croissant Fertile qui englobe le Tigre et l’Euphrate.

Dans le Croissant fertile, les températures sont favorables à l’agriculture et la présence de grand fleuves compense les pluies faibles.

bannière definition

Définition

Croissant fertile :

C’est un espace en forme de croissant qui va de l’Égypte à la Mésopotamie. Il est fertile car la terre est de bonne qualité, le climat est favorable et des fleuves importants (comme le Tigre, l’Euphrate, le Nil et le Jourdain) y sont présents.

bannière à retenir

À retenir

On trouve également des traces de pratiques agricoles en Chine du Nord, dans le sud du Sahara et dans la cordillère des Andes.

La diffusion de la révolution néolithique-6e-Histoire

On estime que les pratiques élaborées en Mésopotamie se diffusent progressivement vers l’ouest pour atteindre l’Europe vers 6 500 avant notre ère.

Une nouvelle façon de vivre

La révolution des outils et l’évolution des paysages

La sédentarisation et la pratique de l’agriculture amènent les hommes à modifier leur façon de vivre.

bannière à retenir

À retenir

La pratique de l’agriculture oblige les hommes à fabriquer des outils et à faire des aménagements.

Ils créent ainsi les outils nécessaires à la culture des céréales.

Ils doivent d’abord creuser la terre à l’aide d’une houe.

bannière definition

Définition

Houe :

Outil composé d’un manche et d’une « lame » formant un angle avec le manche qui permet de creuser la terre afin de semer des graines.

La houe et son utilisation-6e-Histoire

Les hommes sèment les graines qu’ils ont conservé de la récolte de l’année précédente. C’est pour cela que se développe la poterie : les vases créés permettent de conserver les graines dans de bonnes conditions.

bannière definition

Définition

Poterie :

Ce mot désigne à la fois les objets en terre cuite et leur fabrication.

Dans les régions où le climat est sec, ils doivent installer des systèmes d’irrigation depuis les lacs ou les cours d’eau.

bannière definition

Définition

Irriguer :

Irriguer, c’est amener l’eau nécessaire aux cultures grâce à des aménagements construits par l’homme.

Lorsque les céréales sont prêtes, il faut moissonner, c’est-à-dire récolter les céréales. La moisson se fait à l’aide d’une faux.

Partie d’une faux du néolithique-6e-histoire Partie d’une faux du néolithique, Museum Quintana, Allemagne ©Wolfgang Sauber

bannière definition

Définition

Faux :

Lame recourbée et fixée au bout d’un long manche que l’on utilise pour couper les céréales et les récolter.

Pour cultiver, les hommes ont aussi besoin de champs. Lorsque le paysage est trop boisé et présente peu de prairies naturelles, les hommes sont obligés de défricher. On a donc retrouvé des haches qui servaient à abattre les arbres pour créer des espaces de culture.

Hache du néolithique-6e-Histoire

Pour défricher, les hommes peuvent aussi utiliser le feu. Cette technique, qui est encore employée actuellement dans les pays en développement, est rapide et a l’avantage de fertiliser les sols avec les cendres.

La domestication des chèvres et des moutons favorise également ces défrichements car les animaux mangent les jeunes pousses d’arbres. Les paysages où se sont installés les hommes du néolithique sont donc profondément transformés.

  • La sédentarisation, la pratique des cultures de céréales et l’élevage transforment les sociétés et leur organisation.

Les conséquences de la sédentarisation

bannière à retenir

À retenir

La sédentarisation et le développement de l’agriculture amènent certains hommes à se spécialiser dans la fabrication des outils nécessaires aux cultures. Ce sont les premiers artisans.

bannière definition

Définition

Artisanat :

Fabrication d’objet à la main.

Les croyances des populations se développent également. Elles s’expriment au néolithique par le biais des mégalithes, des monuments constitués d’un ou plusieurs gros blocs de pierre bruts.

Les spécialistes pensent que ces monuments sont religieux, ou en tout cas liés à des croyances. Des mégalithes sont visibles sur toute la planète, comme on peut le voir sur cette carte.

Les principaux sites mégalitihiques dans le monde-6e-Histoire

On trouve encore aujourd’hui beaucoup de traces de différents mégalithes comme les dolmens, les menhirs ou les cromlech. Pour construire ces mégalithes, les hommes font preuve d’ingéniosité et d’une réelle capacité à travailler ensemble.

bannière definition

Définition

Dolmen :

Mégalithe constitué d’une ou plusieurs grosses dalles posées sur des pierres verticales.

Dolmen de Poulnabrone-6e-Histoire Dolmen de Poulnabrone, Irlande, vers 3800 avant notre ère. ©Jon Sullivan

bannière definition

Définition

Menhir :

Mégalithe constitué d’une pierre plantée verticalement dans le sol.

Menhir de Champ-Dolent-6e-Histoire Le menhir de Champ-Dolent, Bretagne, il mesure 10 mètres de haut. ©Guillaume Piolle

bannière definition

Définition

Cromlech :

Cercle de menhirs ou de dolmens.

Stonhenge-6e-Histoire Le monument mégalithique de Stonehenge au Royaume-Uni. Il a été érigé entre 2800 et 1100 avant notre ère. ©Mactogapher

Élévation d’un menhir-6e-Histoire Légende

Construction d’un menhir-6e-Histoire

Conclusion :

La révolution néolithique débute en Mésopotamie, là où des conditions favorables sont réunies. D’autres foyers apparaissent rapidement partout dans le monde. Les hommes se sédentarisent, défrichent les terres qu’ils mettent ensuite en culture et domestiquent et élèvent des animaux. Ils ne sont plus chausseurs-cueilleurs mais agriculteurs ou artisans. Les modes de vie se transforment et les croyances se précisent.