Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La transformation des déchets organiques

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Les êtres vivants produisent la matière organique qui compose leurs organes lors de leur développement et tout au long de leur vie. À leur mort, que devient cette matière organique ?

Dans ce cours, nous verrons que le sol abrite de nombreux acteurs responsables de la dégradation de cette matière. Nous étudierons comment ils peuvent la transformer en éléments utiles et nous verrons comment l’Homme a su mettre à profit ce phénomène pour ses besoins personnels. Enfin, nous élargirons sur l’utilisation de la matière organique du monde végétal et animal qui nous entoure.

La décomposition de la matière organique

En se promenant en forêt à l’automne, nous pouvons observer de nombreux débris végétaux comme les feuilles et les branches mortes tapissant le sol et qui constituent la litière.

bannière definition

Définition

Litière :

La litière est la couche du sol composée de débris végétaux tels que les feuilles en décomposition.

Des déjections et des cadavres d’animaux sont aussi présents. Toute cette matière organique aura pourtant disparu au printemps suivant, sans qu’on ne l’ait ramassée. Posons-nous la question de savoir ce qu’elle devient.

L’observation de feuilles de la litière à différents moments va nous apporter des renseignements intéressants sur ce phénomène.

La décomposition d'une feuille sur la litière svt 6eme schoolmouv

La feuille restée sur la litière se dégrade progressivement. Par contre, si elle est extraite du sol et conservée dans un bocal fermé, elle reste intacte.

  • Ces observations nous laissent penser qu’il existe dans le sol des éléments capables de dégrader cette matière organique.

L’observation minutieuse du sol s’impose alors pour comprendre le phénomène. Pour cela, on utilise un dispositif spécial : l’appareil de Berlese.

L’appareil de Berlese

On pose sur un tamis un échantillon de litière, qu’on éclaire avec une lampe. Les êtres vivants présents dans la litière fuient la lumière et la chaleur, s’enfoncent dans la litière et tombent dans un récipient contenant de l’eau.
On récupère les êtres vivants pour les observer et les identifier à la loupe binoculaire.

Une fois l’étude terminée on peut les relâcher dans leur milieu d’origine.

Régimes alimentaires de quelques animaux de la litière svt 6eme schoolmouv

L’étude de la litière permet ainsi d’identifier la faune du sol composée de nombreux petits animaux ayant un régime alimentaire bien particulier. Ils se nourrissent en effet des débris d’organismes vivants en les fragmentant ou en les transformant.

bannière definition

Définition

Faune :

La faune est l’ensemble des espèces animales d’un environnement donné.

Une observation plus poussée au microscope montre que la litière contient des êtres vivants encore plus petits comme des bactéries ou des champignons microscopiques.

Ces êtres vivants, microscopiques ou non, se nourrissent de la matière organique laissée sur le sol, ce sont des décomposeurs. Nombre d’entre eux comme les bactéries ou les champignons vont transformer cette matière organique en matière minérale.

bannière definition

Définition

Décomposeurs :

Les décomposeurs sont des êtres vivants qui transforment la matière organique du sol en matière minérale.

Ils vont ainsi enrichir le sol en humus contenant les éléments indispensables aux plantes vertes.

  • Ainsi se réalise un recyclage de la matière organique en matière minérale.
bannière definition

Définition

Humus :

L’humus est la couche du sol issue de la décomposition de débris de matière organique par les décomposeurs.

Le recyclage de la matière organique svt 6eme schoolmouv

bannière à retenir

À retenir

Le sol contient de nombreux décomposeurs, des organismes vivants se nourrissant des débris de matière organique abandonnée. Certains la transforment en matière minérale qui va enrichir le sol en éléments minéraux. Les décomposeurs assurent ainsi un recyclage naturel de la matière organique laissée par les êtres vivants.

L’utilisation de la matière organique par l’Homme

Pour ses besoins, l’Homme a su exploiter ce phénomène de décomposition naturelle des débris animaux et végétaux. En effet, en réalisant des composteurs, il facilite le recyclage de la matière organique présente dans ses déchets domestiques pour en faire de l’humus qui servira d’engrais pour les plantes vertes cultivées.

bannière definition

Définition

Composteur :

Un composteur permet la décomposition des déchets domestiques pour les transformer en humus riche en éléments minéraux et organiques.

Un composteur domestique Un composteur domestique

L’Homme met à profit bien d’autres utilisations de la matière organique.

bannière rappel

Rappel

L’Homme pratique l’agriculture (culture et élevage) pour subvenir à ses besoins alimentaires.

L’exploitation des arbres permet de fournir des matériaux de construction comme le bois pour fabriquer des meubles, des fûts, construire des maisons, ou assurer le transport des marchandises par palettes. Les arbres fournissent aussi des matériaux comme le caoutchouc, issu de la sève de l’hévéa, ou des médicaments comme l’aspirine venant de l’écorce du saule.

Alt texte Charpente et ossature d’une maison en bois

Alt texte Récolte du latex d’un hévéa servant à la fabrication du caoutchouc

La culture permet de produire des fibres textiles pour la conception des vêtements (coton et lin) et pour l’isolation des maisons (chanvre, paille).

Alt texte Un champ de coton

La culture d’algues permet la récolte de substances gélifiantes pour les bonbons ou les crèmes desserts par exemple, mais aussi pour les produits cosmétiques.

bannière definition

Définition

Produit cosmétique :

Un produit cosmétique est une substance utilisée pour prendre soin des parties superficielles du corps.

L’élevage fournit des fibres animales (la soie du bombyx du mûrier, la laine) et du cuir (la peau des animaux) pour les vêtements et les accessoires.

bannière à retenir

À retenir

L’Homme a appris à utiliser la matière organique végétale ou animale pour ses besoins dans de nombreux secteurs d’activité comme l’alimentation, la construction, les textiles ou la cosmétique.

Conclusion :

La matière organique, issue des êtres vivants après leur mort ou au cours de leur vie (déjections), est dégradée par les nombreux décomposeurs qui composent la faune du sol. Fragmentée puis transformée en matière minérale, elle est recyclée pour devenir la matière nutritive indispensable au développement des végétaux. Ayant observé attentivement la nature, l’Homme a depuis longtemps mis à profit les productions et les transformations naturelles de matière organique par les êtres vivants pour concevoir des objets utiles.