Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le changement global et ses effets

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le changement global

  • Le changement global désigne un ensemble de modifications environnementales qui ont des conséquences majeures sur la vie des hommes et des écosystèmes. Il implique un changement climatique.
  • Le climat actuel est considéré comme anormal : ce changement climatique a des causes naturelles et des causes humaines.
  • Le changement global est un phénomène qui a de multiples effets (réchauffement climatique et multiplication des catastrophes naturelles).
  • Entre 1850 et 2012, la température moyenne a augmenté de 0,85 °C. Elle pourrait augmenter de 4 °C d’ici 2100.
  • Le GIEC explique que ce réchauffement climatique est dû à l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, démultipliés par les activités humaines :
  • l’utilisation des énergies fossiles,
  • Cette hausse des températures de la Terre et par là, des océans, est responsable de :
  • la fonte des glaciers et des banquises ;
  • l’élévation du niveau des mers (qui pourrait atteindre près d’un mètre en 2100).
  • Le changement global est aussi à l’origine de catastrophes naturelles et de phénomènes météorologiques extrèmes.
  • Entre 2000 et 2015, plus de 6 500 catastrophes naturelles ont été recensées dans le monde.
  • Chaque année, on estime à 250 millions le nombre de personnes affectées par les phénomènes extrêmes.

Les inégalités face au changement global

  • Les risques encorus frappent plus sévèrement les pays les moins développés.
  • Les pays riches peuvent investir des moyens financiers pour réduire les risques.
  • Les pays pauvres n’ont pas les moyens financiers de se protéger efficacement.
  • 98 % des victimes de catastrophes naturelles sont des habitants de pays en développement.
  • Des millions de personnes, sont contraints de changer de lieu de vie à cause de la transformation du climat. On les appelle des migrants environnementaux.
  • Après une catastrophe naturelle, la résilience des pays en développement est plus limitée que celle des pays riches.

S’adapter à toutes les échelles face au changement global

  • Au niveau local, les populations s’adaptent en aménageant leur territoire.
  • Dans les pays du Nord, les États mettent en place des politiques de prévention.
  • La France s’est par exemple dotée d’un plan de prévention des risques d’inondation (PPRI).
  • Dans les pays du Sud, la prévention est peu développée mais les ONG aident les États à mettre en place des mesures d’adaptation.
  • La lutte contre le réchauffement climatique est menée par les grandes organisations internationales, et notamment par l’ONU.
  • En 2015, la COP 21 a réuni à Paris 195 pays pour définir des objectifs communs de réduction des émissions de CO2.