Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le conte merveilleux

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Une plongée dans l’imaginaire

  • Le conte merveilleux est un récit court, imaginaire, qui se déroule dans un monde où l’irréel ne surprend pas les personnages. Des phénomènes ou personnages irréels, magiques, interviennent alors.
  • Les héros des contes merveilleux sont souvent rusés, qualité qui leur permet de franchir les obstacles. C’est ainsi que le Petit Poucet parvient à duper l’ogre qui se prépare à les manger lui et ses frères. Grâce à une ruse, il induit l’ogre en erreur : il finit par manger ses propres filles.
  • L’aspect féerique des contes merveilleux n’est pas la seule caractéristique permettant de définir le conte. Il est issu d’une longue tradition orale et il est donc fait pour être « conté ».

Un récit oral divertissant

  • Le conte merveilleux est un récit que l’on raconte.
  • Les Mille et Une Nuits est un recueil de contes persans et indiens qui illustre cette tradition de l’oralité. Rédigé en langue arabe, il a subi de nombreuses modifications du VIIIe siècle au XIXe siècle.
  • Il présente des récits enchâssés (mise en abîme).
  • Si le conte merveilleux de Shéhérazade est divertissant pour le roi autant que pour le lecteur, il est également un formidable support éducatif.
  • En effet, les contes des Mille et Une Nuits étaient destinés à l’éducation des jeunes princes.

La portée didactique du conte

  • Les contes merveilleux proposent souvent une morale implicite ou explicite, elle peut être précédée de la mention « moralité ».
  • Celle du « Petit Poucet » tranche avec le reste du conte, puisqu’elle est écrite en vers qui riment. Elle a donc une dimension poétique. Elle est ainsi mise en valeur et cela lui permet d’être facilement retenue.
  • Elle a une portée didactique.
  • Ce conte vise donc à éduquer les enfants mais aussi les adultes puisque les bûcherons qui commettent les erreurs dans le conte sont des adultes. Les parents qui lisent l’histoire peuvent alors s’identifier aux bûcherons et l’enfant peut s’identifier au Petit Poucet.
  • Le conte merveilleux n’est donc pas un genre uniquement destiné aux enfants : sa portée didactique touche également les adultes qui peuvent en tirer des enseignements.