Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le regard du poète sur le monde

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le poète révèle le Beau

  • Le poète est un être à part : il témoigne de la beauté du monde mais peut aussi révéler le Beau là où personne ne le voit ou ne l’attend.
  • Francis Ponge, dans son recueil Le Parti pris des choses publié en 1942, accorde une attention poétique aux objets du quotidien.
  • « Le cageot » est un poème en prose proposant une description détaillée d’un cageot.
  • Cela semble être une parodie de dictionnaire. Le poète invente une analyse étymologique au mot « cageot ».
  • Le cageot est présenté comme un objet sans prétention et éphémère. Le poète insiste sur la fatalité du destin de l’objet.
  • Le poète propose cependant une description poétique de cet objet du quotidien, il le valorise.
  • Ponge effectue également une personnification du cageot.
  • Ce poème est un memento mori.
  • La fragilité du cageot est mise en parallèle avec la vie humaine.
  • Le poète fait prendre conscience au lecteur de sa propre condition à travers l’évocation de cet objet banal.

Le poète en osmose avec le monde

  • « Dans l’interminable ennui… » est un poème extrait de Romances sans paroles de Verlaine, publié en 1874.
  • La poésie se fait peinture et la description d’un paysage permet au poète d’exprimer ses sentiments.
  • Il s’agit d’un paysage naturel où l’on ne perçoit aucune présence humaine.
  • La structure du poème et les répétitions évoquent une régularité ennuyeuse.
  • La description du paysage permet d’évoquer les états d’âme du poète. Le paysage et l’humeur du poète ne forment alors plus qu’un.
  • Verlaine attribue au paysage les sentiments qui l’habitent. Il transpose sa mélancolie dans la peinture de ce paysage. Il démontre donc que notre perception des choses est transformée par notre humeur.