Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les dynamiques du continent africain : l’exemple de l’Afrique de l’Ouest

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

On affirme souvent que l’Afrique est un continent extrêmement pauvre, sans prendre en compte la diversité des situations qu’elle présente. Il est en effet difficile de comparer l’Afrique du Sud au Niger, et faire du tourisme au Caire ne représente pas du tout la même expérience que de se promener à Dakar, au Sénégal.

Le continent africain, c’est la superficie de la Chine, de l’Inde, des États-Unis et d’une bonne partie de l’Europe réunies. Dans ce territoire immense (plus de 30 millions de km2), il est donc évident qu’il existe une grande diversité de peuples, de cultures, de langues, de religions, et de situations socio-économiques.

Afin de comprendre comment le continent africain s’intègre à la mondialisation, nous nous intéresserons d’abord aux atouts du continent africain. Puis nous présenterons les nombreux défis qui l’attendent avant d’étudier l’exemple de l’Afrique de l’Ouest.

L’Afrique et la mondialisation

L’Afrique, longtemps en marge de la mondialisation

bannière à retenir

À retenir

Le continent africain est longtemps resté en marge des flux de la mondialisation. Mais cette situation est en train de changer.

En effet, la part des pays africains dans le marché mondial augmente de façon continue. Les taux de croissance élevés encouragent les investissements économiques.

La Chine investit tout particulièrement dans l’économie africaine. Parmi les exemples les plus marquants de l’intégration africaine à la mondialisation, on peut citer le nombre grandissant d’utilisateurs d’internet et de téléphones portables.

bannière à retenir

À retenir

Contre 10 % en 2010, c’est désormais 20 % de la population africaine qui a accès à internet.

  • L’Afrique est donc un continent de plus en plus connecté.
bannière à retenir

À retenir

Autre signe qui ne trompe pas, le continent a trouvé une voix au niveau international avec l’Afrique du Sud.

Le pays qui accueillait la coupe du monde de football en 2010 est aussi membre du G20, qui regroupe les États les plus influents de la planète. L’Afrique du Sud est aussi un membre actif des BRICS, le groupe des pays émergents.

Une croissance économique récente

L’Afrique a connu, en 2014 et 2015, un bond économique inédit. Selon l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique), le continent africain a connu une hausse de son PIB (produit intérieur brut) de plus de 6,5 % en 2012. L’Afrique de l’Ouest est d’ailleurs devenue la région la plus dynamique du continent, notamment grâce aux exportations de fer et de minerais.

La richesse en pétrole du Nigéria lui permet aussi de dynamiser la région, tout comme le développement de son agriculture, qui tend peu à peu à se moderniser. Le secteur du tourisme, réservé jusqu’alors à quelques pays africains, se développe également de manière très dynamique.

La croissance démographique de l’Afrique offre au continent un véritable potentiel de développement. Sa population est jeune (40 % a moins de 15 ans), mais elle est aussi de mieux en mieux formée.

bannière à retenir

À retenir

L’espérance de vie augmente et l’alphabétisation progresse.

De plus, l’Afrique s’urbanise. S’il n’y a pas encore de ville africaine au rayonnement mondial, des villes comme Johannesburg ou Lagos pèsent de plus en plus sur la scène internationale.

Les ressources naturelles de l’Afrique, un atout dans la mondialisation

L’un des principaux atouts du continent africain reste ses nombreuses ressources naturelles. L’Afrique possède un des sous-sol les plus riches du monde : on y trouve de l’or, des diamants, du charbon, du gaz naturel, du fer, de l’uranium ou encore de la bauxite. Avec ses nombreux et très larges littoraux qui entourent le continent, l’Afrique possède également de considérables ressources halieutiques.

bannière definition

Définition

Ressources halieutiques :

Les ressources halieutiques sont les ressources issues de la pêche.

Enfin, ses nombreux climats et l’étendue de ses terres sont les promesses d’une agriculture compétitive. Une agriculture qui reste néanmoins à développer.

Alt Les ressources de l’Afrique Les ressources de l’Afrique

Des difficultés à surmonter

Le continent africain possède donc un potentiel démographique, agricole et économique énorme. Mais les difficultés qu’il rencontre semblent difficiles à surmonter.

L’instabilité politique

Tout d’abord, l’instabilité politique y est chronique. Dans toutes les régions d’Afrique, les dérives politiques, que ce soit la corruption, la violence ou même les guerres civiles, représentent une menace toujours présente.

bannière à retenir

À retenir

Aux coups d’États et aux guerres s’ajoute la menace grandissante du terrorisme.

Le groupe djihadiste Boko Haram est particulièrement présent au Nigéria et de là, tente d’élargir son influence à l’Afrique de l’Ouest.

Les répercussions mondiales de cette instabilité conduisent les États occidentaux à intervenir militairement. C’est le cas de la France au Mali.

Les défis sanitaires et alimentaires

Le problème de la malnutrition, très présent en Afrique de l’Est notamment, est également l’un des défis majeurs que le continent africain doit relever. La crise humanitaire et alimentaire du Darfour a causé et continue de causer la mort de milliers de personnes.

Alt La région du Darfour au Soudan La région du Darfour au Soudan

De plus, le continent reste marqué par le SIDA et connait de nouvelles crises sanitaires. On en a vu un exemple récemment avec la diffusion du virus Ebola qui a particulièrement touché l’Afrique de l’Ouest.

Étude de cas : l’Afrique de l’Ouest

Alt L’ensemble géographique de l’Afrique de l’Ouest L’ensemble géographique de l’Afrique de l’Ouest

Délimitation géographique et indice de développement humain

On considère que l’Afrique de l’Ouest a pour frontières l’océan Atlantique à l’ouest, le Sahara au nord et le fleuve Niger au sud. Cet ensemble est composé de 15 pays réunis en une organisation appelée CÉDÉAO ou Communauté économique de développement de l’Afrique de l’Ouest.

Il s’agit d’une organisation économique visant à coordonner les actions de ses pays membres. Mais à l’heure actuelle, cette union économique demeure très fragile. Parmi les 16 pays membres de la CÉDÉAO, la majorité possède un indice de développement humain extrêmement bas.

bannière definition

Définition

IDH :

L’indice de développement humain, qu’on peut appeler IDH, est un indice statistique qui rend compte pour une population de l’espérance de vie, du niveau de richesse et de son accès à la santé et à l’éducation.

Dans ces conditions, l’Afrique de l’ouest est l’une des régions du monde les moins avancées. La quasi totalité des pays qui la forment font partie de la liste des PMA, c’est-à-dire la liste des 48 pays les moins avancés.

bannière à retenir

À retenir

C’est d’ailleurs le Niger qui possède l’IDH le moins élevé de la planète.

Alt  Les indices de développement humain africains Les indices de développement humain africains

Les facteurs de pauvreté

Il existe plusieurs raisons qui expliquent la pauvreté de cette région. Tout d’abord, il y règne une grande instabilité politique. Les régimes, bien que démocratiques, sont régulièrement renversés dans la violence, et les guerres civiles sont nombreuses.

L’Afrique de l’Ouest accumule également les retards en matière d’infrastructures de base. La plupart des infrastructures datent d’ailleurs de la période coloniale, car les gouvernements, faute de moyen, tardent à les actualiser. Au Togo par exemple, 7 personnes sur 10 n’ont pas accès à des toilettes saines, et en milieu rural, seulement 10 % de la population a accès à l’eau potable.

Alt Le manque d’eau potable en Afrique © DFID – UK Department for International Development Le manque d’eau potable en Afrique© DFID – UK Department for International Development

Ce dernier exemple souligne les inégalités de développement entre les milieux ruraux et les milieux urbains, particulièrement frappantes en Afrique de l’Ouest.

Villes et campagnes : des inégalités de développement

Si la région de l’Afrique de l’Ouest est extrêmement pauvre, le niveau de pauvreté n’est pas le même dans les villes et dans les campagnes.

bannière à retenir

À retenir

En effet, les ¾ des personnes pauvres de l’Afrique de l’Ouest vivent dans les campagnes, alors que les villes, au contraire, ont tendance à se développer.

La ville de Lagos par exemple, capitale du Nigéria, a entrepris depuis quelques années déjà une véritable expansion économique. Son port est d’ailleurs devenu l’un des principaux de tout le continent africain, et la population de Lagos possède un niveau de vie supérieur à celui du reste du pays.

Face à ce développement, l’exode rural au Nigéria est massif : chaque année, la capitale accueille presque 300 000 nouveaux habitants. Certains viennent même d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, à la recherche d’opportunités dans cette ville en plein développement.

Les autorités tentent de maîtriser l’urbanisme de la ville de Lagos, et ont mis en place une succession de plans pour faire face à la gestion des déchets par exemple. Mais, malgré ce développement économique et cette volonté politique, 70 % des habitants vivent encore dans des quartiers insalubres.

Alt Lagos, une ville en plein développement - cc (creative commons) OpenUpEd Lagos, une ville en plein développement - cc (creative commons) OpenUpEd

Conclusion :

Alors que la croissance démographique et urbaine de l’Afrique explose, le continent africain reste, en moyenne, le plus pauvre au monde.

Le potentiel de développement y est pourtant fort et le continent présente de nombreux atouts qui lui permettent d’intégrer progressivement le marché mondial.

La croissance inédite de l’Afrique demeure aujourd’hui encore un processus instable. Les troubles politiques et terroristes, les inégalités ainsi que les problèmes sanitaires et alimentaires sont de tristes réalités qui fragilisent le dynamisme africain.