Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les espaces exposés aux risques majeurs

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Géographie des catastrophes naturelles

  • Le 11 mars 2011, au Japon, un séisme très important a provoqué un tsunami, faisant presque 20 000 morts. Le tsunami a également provoqué l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima.
  • Mais le tremblement de terre en lui-même a finalement provoqué peu de dégâts, car le Japon possède des infrastructures modernes et adaptées aux séismes.
  • Les impacts environnementaux sont en revanche très importants.
  • Le continent asiatique est particulièrement touché par les catastrophes naturelles. L’Afrique est en revanche assez peu touchée, car la sécheresse n’est pas considérée comme une catastrophe naturelle mais comme un aléa.
  • Le développement durable doit aujourd’hui prendre en compte les risques propres aux territoires avant d’envisager une installation humaine sur le long terme.

À l’origine des catastrophes naturelles

  • On parle d’aléas telluriques pour les aléas liés aux mouvements de la tectonique des plaques (séismes, éruptions volcaniques, tsunamis) et d’aléas climatiques pour désigner les cyclones, les tempêtes, les tornades, mais aussi la sécheresse.
  • On parle d’aléas technologiques lorsqu’ils ne sont pas liés à un facteur naturel mais à l’activité humaine.
  • Un séisme d’une magnitude équivalente ne provoque pas les mêmes dégâts d’un côté à l’autre de la planète : les infrastructures et le niveau économique ont donc un rôle à jouer dans l’atténuation de la catastrophe.

Les réponses des sociétés face aux risques

  • Afin de faire face à la vulnérabilité des espaces habités, les sociétés ont développé des politiques de prévention des risques, notamment avec la mise en place de normes de construction adaptées aux risques.
  • On peut remarquer que le nombre de catastrophes liées à la montée des eaux a été multiplié par six entre 1950 et 2015. Dans cette perspective, une réflexion sur la durabilité de nos sociétés, c’est-à-dire sur leur préservation à long terme, doit nécessairement être menée.
  • La notion de développement durable prend également en compte une réflexion sur les inégalités Nord/Sud.