Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les lignes de force du territoire français

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours. Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Les principales lignes de force du territoire français

  • Les régions les plus dynamiques, peuplées, productives et créatrices de richesses sont actuellement les régions transfrontalières, l’Île-de-France, ainsi que les régions du Sud.
  • Les régions transfrontalières du Nord-Est : elles sont situées à proximité de la mégalopole européenne et bénéficient de la politique de cohésion de l’UE.
  • L’Île-de-France : polarisée par Paris, elle concentre depuis longtemps la population, les activités économiques et la production de richesses.
  • Les régions du Sud : elles ont bénéficié de l’héliotropisme et de la politique d’aménagement du territoire (à partir des années 1970). Elles bénéficient aussi des ressources liées au tourisme et au développement d’industries de haute technologie.
  • Les principales métropoles du pays sont aussi considérées comme des lignes de force du territoire français.
  • En France, une métropole est un statut administratif, mis en place depuis 2010. Une métropole française doit regrouper au moins 400 000 habitants et plusieurs communes. Il y en avait 22 en 2019.
  • Ces métropoles ont été créées pour être des moteurs de croissance économique (mise en commun des budgets pour agir sur leur territoire). Elles concentrent plus de la moitié du PIB et plus d’un tiers des emplois.
  • Les principaux ports de France sont des lignes de force, nécessaires au fonctionnement de la mondialisation. Ils concentrent les principaux flux d’échanges internationaux et le trafic des conteneurs.
  • Plus largement, l’économie s’est littoralisée : les industries s’installent près des ports car les échanges sont facilités, et ces régions littorales concentrent activités touristiques et technopôles.

Le rôle des communications

  • Une ligne de force peut être identifiée par le volume des échanges et mobilités entre deux points. Les réseaux de communication en France sont très denses, malgré la persistance d’inégalités territoriales. Les voies de communications renforcent aussi certaines lignes de force existantes.
  • La France est bien desservie par des axes et moyens de communication variés :
  • Le réseau autoroutier s’est développé très rapidement après la Seconde Guerre mondiale. Il est composé aujourd’hui de 142 autoroutes et se déploie sur plus de 9 000 km.
  • L’axe majeur de circulation routière est celui qui relie Lille, Paris, Lyon et Marseille, mais la France compte une multitude de routes secondaires qui font que son réseau routier est considéré comme exceptionnel en Europe.
  • Le réseau ferroviaire comprend plus de 30 000 km de voies. Il est donc souvent qualifié de « réseau en étoile », à partir de Paris. Les liaisons Nord-Sud ont été privilégiées, au détriment des voies Est-Ouest.
  • La diminution des temps de trajets et des coût sont la priorité. Certains territoires sont mieux desservis que d’autres.
  • Les réseaux routiers et ferroviaires ont pris une dimension européenne : les différents pays de l’UE tentent de s’accorder pour que l’on puisse facilement se déplacer d’un pays à l’autre.
  • Les transports fluviaux sont facilités en France par la présence de plusieurs fleuves idéalement situés. 8 500 km de voies navigables servent aux déplacements des passagers et à la circulation des marchandises. Cependant, ils sont beaucoup moins utilisés que les routes et voies ferrées.
  • Les principaux aéroports français sont situés dans les grandes métropoles. Paris s’impose dans ce dispositif aérien avec les aéroports d’Orly et de Roissy-Charles de Gaulle, hub de dimension mondiale.
  • La mise à l’écart d’un territoire est souvent le résultat d’une mauvaise desserte de celui-ci.
  • Cette mise à l’écart peut se traduire par une faible densité de population, peu d’activités économiques ou l’absence de grandes métropoles. Les marges du territoire français sont les outre-mer, la « diagonale des faibles densités », le centre de la Corse et les Alpes de Haute-Provence.
  • Ces territoires sont à l’écart des grands axes de transport. Ils sont également marqués par le vieillissement de la population, la ruralité et la désertification. Les équipements et les services font défaut, les ressources financières sont plutôt faibles.

IMG06 du cours : La France des marges