Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les premières écritures

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La naissance de l’écriture

  • En Mésopotamie et en Égypte, des populations de plus en plus nombreuses se regroupent et cohabitent au sein de territoires plus vastes et plus organisés qui sont à l’origine des premiers États.
  • L’écriture naît en même temps que les premières villes. Les hommes trouvent des méthodes pour garder leurs biens et transactions en mémoire.
  • Ils commencent alors à inscrire des signes sur des tablettes d’argile qu’ils peuvent conserver.
  • On estime que les premières écritures apparaissent aux alentours de 3 500-3 300 avant notre ère.
  • Elles apparaissent dans le Croissant fertile, plus précisément en Mésopotamie, à proximité du Golfe Persique.
  • On a retrouvé des traces de ces premiers écrits dans les cités d’Uruk et Ur.
  • Les premières écritures sont de simples pictogrammes.
  • Les pictogrammes sont encore utilisés aujourd'hui.

La complexification de l’écriture

  • Pour écrire, les hommes se servent d’un calame taillé et prennent leurs notes sur des tablettes d’argile humides qu’ils font ensuite sécher.
  • Les pictogrammes sont un système incomplet car ils ne permettent pas de noter des choses complexes.
  • Les hommes combinent alors les pictogrammes pour former des idéogrammes.
  • En Mésopotamie, les pictogrammes sont progressivement remplacés par l’écriture cunéiforme, qui permet d’exprimer davantage d’idées et de sons.
  • L’écriture cunéiforme n'est pas un alphabet. C'est une association de pictogrammes, d’idéogrammes et parfois de phonogrammes.
  • Elle est constituée de signes réalisés avec des triangles ou des traits.
  • Les premiers phonogrammes sont quasiment uniquement des consonnes.
  • En Égypte, les hiéroglyphes combinent plusieurs systèmes : pictogrammes, idéogrammes et phonogrammes.
  • Les signes utilisés sont des dessins d’objets, d’animaux, de personnages, mais sont utilisés la plupart du temps comme phonogrammes.
  • Dans les cartouches, les signes sont uniquement phonétiques.
  • C’est ce qui permet à l’égyptologue Champollion de commencer à décrypter les hiéroglyphes.
  • Les lettres qui indiquent les correspondances phonétiques des signes hiéroglyphiques correspondent peu à notre alphabet.
  • Dans les textes en écriture hiéroglyphique, un signe peut représenter un son, voire plusieurs sons ou une idée.
  • Les hiéroglyphes s’écrivent de gauche à droite ou de droite à gauche sur des lignes horizontales ou verticales dont le sens de lecture sera toujours du haut vers le bas. Les animaux regardent le début des textes.
  • Pour prendre des notes plus rapidement, les scribes peuvent écrire en hiératique.
  • Le premier alphabet vraiment abouti est celui des Phéniciens.
  • Il est composé de 22 consonnes.
  • La plus ancienne inscription retrouvée avec un alphabet est une inscription sur le sarcophage du roi de Byblos, Ahiram, datant d’environ 1000 ans avant notre ère.