Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Nourrir les hommes : la culture et l'élevage

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Dans les temps anciens, comme à la préhistoire, l'Homme était chasseur-cueilleur. La chasse, était dangereuse parce qu'il fallait lutter contre des animaux parfois féroces, et comme la cueillette, son résultat était aléatoire suivant les lieux et les saisons. Les récoltes de nourriture étaient souvent maigres. Ainsi, il était devenu nécessaire de trouver des méthodes pour pouvoir se procurer des aliments de façon fiable et durable.

Nous allons voir dans ce cours que, pour satisfaire des besoins alimentaires en constante croissance et produire des aliments en quantité suffisante, l'Homme a trouvé des solutions comme la culture et l'élevage. Nous verrons un exemple pour chacun de ces cas. Nous pourrons alors nous poser la question des conséquences de ces pratiques pour les générations futures en évoquant l'agriculture durable.

Les débuts de la culture et de l'élevage : la révolution néolithique

Il y a environ 12 000 ans, l'Homme nomade a commencé à devenir sédentaire, c'est-à-dire qu'il s'est fixé sur un territoire. Il savait qu'une graine enfouie dans le sol donnerait un végétal adulte. Aussi, environ 10 000 ans avant notre ère, sans véritablement abandonner la chasse et la cueillette, l'Homme entreprit de cultiver des céréales et d'élever des animaux à proximité de son village : c'est la période néolithique.

bannière definition

Définition

Néolithique :

Période de la préhistoire de 10 000 à 3 300 avant J.-C. marquée par les débuts de l'agriculture et de la sédentarisation des Hommes.

La révolution néolithique svt sixième

La production d'aliments par la culture

L'exemple de la culture du maïs

Le cultivateur doit réaliser un ensemble de tâches qui s'étalent sur une année entière dans nos régions tempérées. En effet, en hiver, les températures sont trop basses pour cultiver. Le cultivateur va donc laisser la terre « en repos ». Juste avant le printemps, il va la préparer en labourant pour aérer le sol et en fertilisant pour l'enrichir en éléments nutritifs.

bannière definition

Définition

Fertiliser :

Apporter au sol des éléments nutritifs (engrais) pour le rendre plus apte à la culture des végétaux.

Ensuite, il choisit la variété de plante qu'il souhaite cultiver.

Prenons l'exemple du maïs.

Les différentes étapes de culture du maïs

  • En avril, le grain de maïs est semé.
  • Entre avril et mai, le grain germe : il produit une petite racine et une petite tige qui donnent une plantule.
  • De mai à juin, la plante se développe et forme des tiges, feuilles et racines.
  • En juillet, la plante produit des épis de maïs garnis de grains.
  • En octobre, les épis sont récoltés.
  • Ainsi, à partir d'un grain de maïs, on en récolte des milliers quelques mois plus tard. Ces épis seront destinés à l'alimentation des Hommes.

Champ de maïs svt sixième Champ de maïs, ©Illustratedjc, CC-BY-SA

épis de maïs svt sixième Épis de maïs à maturité

bannière à retenir

À retenir

La culture permet de produire des aliments végétaux destinés à nourrir les Hommes.

Les problèmes et solutions liés à la culture

Les différentes étapes du calendrier vues précédemment présentent les conditions optimales de culture : ce sont celles qui permettront d'obtenir le plus d'épis de maïs (le meilleur rendement). Mais respecter toutes ces étapes demande de nombreux efforts au cultivateur qui doit irriguer son champ et pulvériser des pesticides et des engrais.

bannière definition

Définition

Irriguer :

Apporter l'eau nécessaire à la plante en l'arrosant.

bannière definition

Définition

Pesticide :

Produit chimique destiné à éliminer des cultures les maladies, les mauvaises herbes et les insectes ravageurs.

bannière exemple

Exemple

La pyrale du maïs est une chenille qui s'attaque à la tige en la grignotant de l'intérieur, ce qui rompt la plante. Pour se débarrasser de cette chenille, certains cultivateurs utilisent des pesticides.

pyrale du maïs svt sixième Une pyrale du maïs, photo de Keith Weller

Ces arrosages et pulvérisations de produits ne sont pas sans conséquence sur l'environnement.

En effet, l'irrigation du champ consomme une très grande quantité d'eau, qui est une ressource épuisable de notre planète.

D'autre part, l'ajout de produits comme les pesticides ou les engrais contribue à polluer les sols et les récoltes elles-mêmes. Les scientifiques ont donc développé de nouvelles méthodes de culture plus respectueuses de l'environnement comme la culture biologique.

bannière definition

Définition

Culture biologique :

Type de culture interdisant d'employer des produits chimiques néfastes pour la santé et l'environnement.

Pour conserver des rendements acceptables dans ce type de culture, le cultivateur doit donc utiliser d'autres méthodes comme désherber à la main, utiliser des insectes non nuisibles qui vont s'attaquer aux ravageurs, choisir une espèce végétale plus résistante aux maladies…

  • Ces méthodes s'inscrivent dans le développement durable.
bannière definition

Définition

Développement durable :

Ensemble des méthodes permettant de répondre aux besoins des Hommes sans dégrader l'environnement pour les générations futures.

bannière à retenir

À retenir

Afin d'obtenir de bonnes récoltes, les cultivateurs utilisent souvent des produits chimiques qui peuvent être néfastes pour l'environnement et la santé. Dans un souci de préservation de notre environnement, on développe aujourd'hui une agriculture biologique qui répond aux exigences du développement durable.

La production d'aliments par l'élevage

En même temps que le développement des cultures au néolithique, l'Homme a commencé à élever des animaux afin qu'ils se reproduisent dans le but de répondre à ses besoins alimentaires.

L'exemple de l'élevage des porcs

Aujourd’hui, dans les élevages intensifs, dits « en batterie », plusieurs milliers de porcs enfermés dans des box sont nourris dans le but de les engraisser afin qu'ils atteignent un poids d'environ 120 kg120\ \text{kg}.

élevage intensif de porcs svt sixième Un élevage intensif de porcs

Ensuite, ils partent pour l'abattoir afin de produire la viande destinée à la consommation humaine.

Certaines truies, sélectionnées pour la reproduction, peuvent donner jusqu'à 20 petits par portée.

  • C'est ainsi que l'on produit la viande destinée à la consommation humaine.
bannière à retenir

À retenir

L'élevage permet de produire des aliments comme la viande, le lait et les œufs afin de nourrir les Hommes.

Les problèmes et solutions liés à l'élevage

Étant très nombreux et confinés dans des espaces restreints, les animaux, stressés, ont des comportements agressifs, ils sont plus sensibles aux maladies, aux blessures, et ils produisent une quantité considérable d’excréments : plusieurs milliers de litres par jour.

Les éleveurs doivent donc trouver des solutions comme administrer des médicaments antibiotiques aux animaux et se débarrasser des excréments en les épandant sur les champs, ce qui pollue fortement l'environnement.

Ainsi, comme pour les cultures, une recherche de meilleures conditions d'élevage s'impose avec une prise en compte du bien-être de l'animal et des techniques d'élevage moins polluantes et plus respectueuses de l'environnement.

On peut prendre l'exemple de l'élevage de porcs « bio » en plein air plutôt qu'en batterie : les animaux ont davantage d'espace pour vivre, ils sont donc moins stressés et plus résistants aux maladies. Leur viande est d'ailleurs d'une qualité supérieure, mais le rendement est moins élevé. Ces techniques, qui doivent se répandre à l'avenir, s'inscrivent elles aussi dans le cadre du développement durable.

élevage bio svt sixième Un élevage de porcs en plein air, ©Comcousin, CC-BY-SA

bannière à retenir

À retenir

Afin de préserver le bien-être des animaux, la santé humaine et l'environnement, les éleveurs peuvent utiliser des techniques plus respectueuses issues de l'agriculture biologique.

Conclusion :

L'agriculture, qui regroupe l'élevage des animaux et les cultures de végétaux, permet de nourrir les Hommes. Les techniques employées pour produire toujours plus afin de nourrir une population humaine en constante augmentation ne sont pas toujours respectueuses de l'environnement, des animaux et de la santé humaine. Aujourd'hui, on tient de plus en plus compte de ces problèmes et on propose des solutions d'agriculture biologique en lien avec le développement durable.