Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
De l’éducation d’un prince, « Trois discours sur la condition des grands », Blaise Pascal
Fiche oeuvre

Contexte

Les « Trois discours sur la condition des grands » sont des discours que Pascal aurait donné au futur duc de Chevreuse Charles-Honoré d'Albert, vers 1660. C'est Pierre Nicole, dans De l'éducation d'un prince publié en 1670 qui retranscrit ces discours. Ces trois discours ont pour but d'éduquer le futur duc et de lui enseigner le chemin vers la charité et l'amour.

Blaise Pascal

1670

De l’éducation d’un prince, « Trois discours sur la condition des grands »

Thèmes associés

Pouvoir

Religion

Société

Résumé

Pascal soutient que pour atteindre le salut, il faut sortir de l'ignorance. Il faut donc être pleinement conscient de sa condition d'être humain, sortir des préjugés et des idées communes. Il ne faut pas croire que le plus riche est le meilleur, car la valeur morale est totalement distincte de la valeur matérielle.

Pascal distingue deux types de grandeurs :

  • les grandeurs créées par l'homme, établies, instituées : l'héritage ou l'État par exemple ;
  • les grandeurs naturelles : qui se rapportent à la nature humaine, par exemple la bonté, la charité…

Pour la grandeur instituée, ce n'est pas l'homme qui la représente, mais l'institution que l'on reconnaît, alors que pour la grandeur naturelle, nous reconnaissons la valeur humaine.

Pascal affirme que la condition des grands est issue d'une succession de hasards. Le titre obtenu n'est donc pas naturel et inné, il tient d'un établissement humain. Pascal encourage le progrès social, mais ne justifie pas la désobéissance. Ce progrès ne doit pas se faire pas la révolte mais par la transformation des institutions.

Enfin, il détermine les relations que doit entretenir un grand avec son entourage. Il ne faut pas les dominer par la force, mais satisfaire leurs désirs, et soulager leurs nécessités. La seule aspiration à suivre est celle de la charité.

Citation

« Ainsi tout le titre par lequel vous possédez votre bien n'est pas un titre de nature, mais d'un établissement humain. »