Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Jean-Jacques Rousseau
Fiche oeuvre

Contexte

Rousseau répond dans ce texte à la question « Quelle est l’origine de l’inégalité des conditions parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle », posée par l’Académie de Dijon en 1753. Lors de la publication de sa réponse, il soulève beaucoup de critiques dans le monde philosophique, et notamment celles de Voltaire. On peut voir dans les nouvelles éditions de ce texte les échanges de lettres entre Rousseau et Voltaire. Ces critiques sont importantes car c’est justement la polémique autour de l’œuvre qui en fait un succès et passionne la population instruite du XVIIIe siècle. On peut souligner que cet écrit à une grande influence sur la vie de Rousseau car il se voit contraint de revenir à Genève, et traverse peu après une crise personnelle et spirituelle. Le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes présente une fiction de l’idée de nature pour montrer que l’inégalité ne vient pas de la nature mais bien de la société et de la propriété.

Jean-Jacques Rousseau

1755

Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

Thèmes associés

Égalité

Langage

Société

Politique

Résumé

Rousseau présente son texte en le séparant en une introduction et deux parties principales. Il présente dans la première partie une fiction de l’idée de nature, en expliquant comment les hommes pourraient être à l’état naturel, c’est-à-dire en dehors de toute société. Il explique ainsi que l’homme à l’état naturel est meilleur que l’homme civil, et il montre point par point quels sont les caractéristiques de l’homme naturel : il est vigoureux, sans crainte ni passion, il se suffit à lui-même et respecte son instinct de conservation. Dès lors pourquoi vouloir se mettre en société ? Rousseau explique que la nature humaine n’a de cesse de vouloir aller vers son perfectionnement, et pour cela, l’homme s’organise en communauté pour faire fructifier plus rapidement et efficacement son travail. L’homme sacrifie donc sa liberté, qu’il délègue à un pouvoir central, pour pouvoir satisfaire sa volonté de perfectionnement et de progrès. Mais le véritable problème de la société vient de la notion de propriété, qui amène inévitablement des inégalités. Rousseau développe aussi dans ce texte des théories sur le langage, qui marquent la philosophie. Selon lui le langage permet de penser, c’est pourquoi l’homme peut penser l’abstrait. Pour avoir des idées générales, il faut savoir parler, et c’est pourquoi les animaux sont incapables de penser l’abstrait, ils ne se repèrent dans le monde que grâce à la sensation.

Citation

« Dès l’instant qu’un homme eut besoin du secours d’un autre ; dès qu’on s’aperçut qu’il était utile à un seul d’avoir des provisions pour deux, l’égalité disparut, la propriété s’introduisit, le travail devint nécessaire, et les vastes forêts se changèrent en des campagnes riantes qu’il fallut arroser de la sueur des hommes, et dans lesquelles on vit bientôt l’esclavage et la misère germer et croître avec les moissons. »