Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Du contrat social, Jean-Jacques Rousseau
Fiche oeuvre

Contexte

Jean-Jacques Rousseau prend la décision d’écrire un livre de philosophie politique après un séjour auprès de l’ambassadeur de France à Venise. Dans le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes qui paraît en 1755, Rousseau annonce déjà des principes qui figureront ensuite dans le Contrat social. Il travaille beaucoup sur cet écrit et en fait de nombreuses versions afin d’éviter les polémiques attachées à ses écrits précédents. Rousseau cherche donc à parler, non pas comme un homme politique, mais bien comme un citoyen concerné par l’organisation politique de l’État. Il veut trouver une organisation sociale qui serait juste, avec autant de liberté que d’égalité pour tous les citoyens. Il s’agit donc bien d’un traité théorique. Il parle de sujet aussi divers que le fondement de la société, l’importance de la souveraineté, les différents types de régimes et leurs organisations internes.

Jean-Jacques Rousseau

1762

Du contrat social

Thèmes associés

Politique

Société

État

Souveraineté

Résumé

Rousseau expose sa théorie en quatre livres. Il commence par s’interroger sur les droits naturels. Il avance dans le premier livre la nécessité de l’association des hommes pour leur survie. Dans ce sens, ils forment un pacte social qui permet à chaque individu d’avoir une part égale dans la société, et d’être protégé. Le contrat social est un double contrat : d’une part chacun s’engage à participer à la société, et d’autre part, chacun s’engage à respecter la volonté générale (venant de l’ensemble des contractants). Ainsi, on comprend mieux pourquoi la souveraineté du peuple est importante pour Rousseau, car c’est le citoyen qui forme l’État. C’est donc la communauté qui assure les droits de chacun. Ce problème du droit et de la législation est abordé au livre II, tandis que le livre III porte plus sur l’organisation interne du gouvernement, avec notamment la problématique de la délégation du pouvoir à des représentants. Le dernier livre porte sur la manière de déléguer le pouvoir à un État centralisateur, avec des chapitres comme « Des suffrages » ou des « Élections ».

Citation

« Le chef est l’image du père, le peuple est l’image des enfants, et tous étant nés égaux et libres n’aliènent leur liberté que pour leur utilité. »