Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Esthétique, Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Fiche oeuvre

Contexte

Hegel donne ponctuellement des cours d’esthétique de 1818 à 1829 à l’université de Heidelberg, puis à l’université de Berlin. Il y développe notamment l’article qu’il a publié dans l’Encyclopédie des sciences philosophiques, dans lequel il fait l’ébauche d’un système esthétique. Hegel meurt en 1831, et c’est peu de temps après qu’un de ses élèves, Heinrich Gustav Hotho décide d’éditer ces cours d’esthétique en compilant les prises de notes de plusieurs élèves. Les cours d’Esthétique sont séparés en trois parties, dans lesquelles Hegel expose successivement ce qu’il entend par « beau », puis dans une deuxième partie, il définit les trois formes de l’art, et enfin, la dernière partie porte sur les arts particuliers. On peut souligner que ces cours vont marquer durablement l’esthétique et représentent un véritable tournant dans cette discipline.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

1835

Esthétique

Thèmes associés

Esthétique

Art

Sensible

Spirituel

Résumé

Hegel procède par une approche théorique de l’art, et c’est pourquoi il définit l’esthétique comme la science du beau. Il applique une méthode qui lui est propre en commençant par de larges définitions, partant de l’universel pour ensuite voir comment cet universel s’incarne dans le sensible et le particulier. L’art, selon lui, permet de manifester de manière sensible des vérités intelligibles que l’on trouve au sein de la religion ou la philosophie.

Mais l’art est nécessairement sensible et a une forme déterminée. C’est pourquoi il est uniquement la première étape du système hégélien. Il cherche d’abord à définir le beau pour fonder sa science esthétique, et montre que l’art est une activité proprement humaine. C’est cette activité créatrice qui donne à l’œuvre d’art sa spiritualité. Grâce à l’art, l’homme prend conscience de lui-même à travers sa faculté sensible.

Hegel met en place une subdivision de l’art qui permet de donner plusieurs modalités de l’union de la forme sensible et de la forme spirituelle.

  • D’abord la forme symbolique est une recherche de représentation de l’idée. L’idée se cherche dans la forme mais elle ne se trouve pas.
  • Le second temps est l’art classique, dans lequel on trouve une adéquation totale entre la forme sensible et la forme spirituelle. Hegel explique que pour cela, il faut privilégier la figure humaine, et donne comme exemple les sculptures grecques.
  • Le dernier art est la forme romantique, ou l‘on retrouve une inadéquation de la forme et du spirituel, avec une dissociation de l’esprit et de la forme.

Citation

« L'art a pour destination de saisir et de représenter le réel comme vrai, c'est-à-dire, dans sa conformité avec l'idée, conforme elle-même à sa véritable nature ou parvenue à l'existence réfléchie. »