Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La Raison dans l’Histoire, Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Fiche oeuvre

Contexte

La Raison dans l’Histoire a été écrit à partir des cours donnés par Hegel entre 1822 et 1830, enseignement qui eu beaucoup de succès, notamment auprès de philosophes comme Kierkegaard et Marx. La conception hégélienne de l’histoire a donné naissance à la philosophie de l’histoire.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

1837

La Raison dans l’Histoire

Thèmes associés

Histoire

État

Liberté

Résumé

L’histoire nous semble chaotique, privée de sens et inintelligible, mais pourtant, elle poursuit un but : l’avènement de la liberté et du droit. Pour Hegel, l’Histoire a donc un sens, c'est-à-dire à la fois une direction vers laquelle elle progresse, et une signification. Pour autant, l’Histoire ne progresse pas de façon linéaire et régulière, d’où l’impression de chaos qu’elle nous donne. Son avancée se fait de façon dialectique : un premier état humain est renversé et nié par un deuxième stade, avant qu’un troisième survienne, qui englobe les deux précédents. Le progrès ne se fait donc pas uniquement par additions et améliorations, mais également par destructions et négations. Dire que l’Histoire est dialectique, c’est donc dire que du mauvais, des guerres, des conflits, de la violence peut surgir ce qui est bon, la liberté, le droit et l’égalité. Ainsi, Hegel distingue plusieurs civilisations auxquels correspondent différents âges de l’humanité :

  • l’âge du despotisme oriental (la liberté est comprise comme la liberté d’un seul homme, le tyran) ;
  • l’âge aristocratique de la culture gréco-romaine (la liberté est celle de quelques hommes) ;
  • et enfin le christianisme (chaque homme est libre en son for intérieur).

Cette dernière forme de liberté est uniquement morale ; pour Hegel, c’est avec l’institution de l’État que la liberté devient pleinement effective et que l’esclavage et les privilèges sont abolis. L’État est pour lui ce qui permet l’avènement et la conservation de la liberté.

La Raison à l’œuvre dans l’Histoire cherche donc à faire rayonner la liberté et opère de façon dialectique. Mais les hommes eux n’agissent pas pour autant de manière rationnelle. La Raison progresse en se servant des passions des hommes : ainsi les grands hommes, tel Napoléon, n’agissent pas de façon rationnelle, mais animés par leurs passions de gloire, de conquête ou d’argent. La ruse de la raison est le fait que la Raison agisse à travers les passions humaines pour parvenir à ses fins. Le progrès est donc inéluctable, même si nous ne le percevons pas toujours.

Citation

« C'est leur bien propre que peuples et individus cherchent et obtiennent dans leur agissante vitalité, mais en même temps ils sont les moyens et les instruments d'une chose plus élevée, plus vaste qu'ils ignorent et accomplissent inconsciemment. »