Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le Capital, Karl Marx
Fiche oeuvre

Contexte

Marx a consacré plus de vingt ans à l’écriture de ce texte. Le premier livre sera publié de son vivant, et les deux autres seront édités à titre posthume, terminés par Engels, aidé des notes laissées par Marx. Le Capital ouvre une nouvelle voie d’économie politique, à partir de la critique des théories libérales. Marx y propose une analyse scientifique du système capitaliste et de ses mécanismes, le dénonce et propose une alternative plus égalitaire et humaine à ce système.

Karl Marx

1867

Le Capital

Thèmes associés

Nature

Travail

Économie

Résumé

Marx propose une alternative aux nouvelles formes économiques libérales, notamment celles d’Adam Smith. Marx y oppose des alternatives économiques, mais aussi philosophiques et sociales.

Il analyse le travail par rapport à la nature : le travail est l’intermédiaire entre l’homme et la nature. Il est la transformation de la nature dans un but utilitaire. Il est bénéfique pour l’humanité, car il apporte croissance et progrès, et il est la mise en œuvre de la volonté et de l’intelligence de l’homme. Contrairement aux animaux, le travail humain est le résultat d’une intention, d’un projet. L’animal lui, dépend de ses automatismes. Ainsi, le travail est le propre de l’homme, il est la marque de sa conscience. C’est donc le travail qui fait de l’homme un homme de culture et non de nature.

Marx débute son ouvrage par l’analyse de la marchandise. Le capitalisme est une immense accumulation de marchandises : tout ce qui peut satisfaire un besoin humain et qui est produit dans le but d’être échangé ou vendu.

Le capital chez Marx est la valeur permettant l’exploitation du travailleur et l’obtention de la plus-value, c’est-à-dire du bénéfice. C’est la valeur supplémentaire produite par le travail de l’ouvrier, sa force de travail, que l’employeur s’approprie sans la payer.

Il dénonce donc l’injustice du système capitaliste, qui exploite les classes travailleuses, et notamment l’ouvrier. Le patron n’achète pas le produit d’un travail, mais une force de travail : l’humain. Il va sélectionner les plus rapides et efficaces, pour faire le plus de bénéfice possible. Pour Marx, c’est de l’exploitation.

Marx dénonce donc le capitalisme, qui est un système injuste et instable, aliénant pour l’homme, qui perd sa dignité et sa volonté pour n’être plus qu’une force de travail. Il prône la mise en place d’un système économique fondé sur la propriété commune.

Citation

« Le travail est de prime abord un acte qui se passe entre l’homme et la nature. »