Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Léviathan, Thomas Hobbes
Fiche oeuvre

Contexte

Hobbes est considéré comme l’un des premiers penseurs de l’État moderne. À 20 ans, il devient le précepteur du fils d’une grande famille. Il l’accompagne successivement en France et en Italie. C’est à l’occasion de ces différents voyages qu’il va rencontrer savants et philosophes, et découvrir la politique. En effet, Hobbes est contemporain des guerres civiles en Angleterre opposant le Parlement et les monarchistes.

Ces guerres vont conduire à la Révolution de 1648 et à la décapitation du roi Charles Ier. Suite à ces évènements, Hobbes se réfugie en France, où il restera en exil pendant 10 ans. C’est à ce moment qu’il écrit Léviathan, partant de ce constat : sans un pouvoir fort qui commande, les hommes s’entredéchirent, d’où la nécessité d’un pouvoir politique non pas subi mais accepté avec un pacte social.

Thomas Hobbes

1651

Léviathan

Thèmes associés

Politique

Droit

Justice

Pouvoir

État

Société

Résumé

Comment les hommes peuvent-ils accepter d’obéir à un pouvoir alors qu’ils sont égaux à l’état naturel ? C’est cette difficulté que Hobbes va tenter de résoudre à travers une démarche inductive rigoureuse et argumentée.

Le livre se décompose de 4 parties : « De l’homme », « De la République », « De la République chrétienne » et « Du royaume des Ténèbres ». Hobbes définit d’abord l’état de nature, dans lequel les hommes ne sont gouvernés que par leur instinct de conservation, ce qui finit par entraîner une rivalité.

L’état de nature, c’est l’état de la guerre de tous contre tous. Mais sortir de l’état de nature, c’est renoncer à son droit naturel pour chacun. C’est donc par un pacte mutuel que les hommes renoncent à leurs droits et en confient l’exercice à un tiers.

C’est d’un contrat que naît le pouvoir, qui n’est ni arbitraire, ni despotique mais absolu et souverain. Le souverain se situe hors du contrat, il est le seul dont la puissance et le pouvoir sont illimités, c’est pour Hobbes une garantie de stabilité. C’est pour cette raison qu’il nomme l’État « Léviathan », car ce dernier, « créature surhumaine », doit susciter la crainte pour se faire respecter et assurer la sécurité et la paix.

Citation

« C’est comme si chacun disait à chacun : j’autorise cet homme ou cette assemblée, et je lui abandonne mon droit de me gouverner moi-même, à cette condition que tu lui abandonnes ton droit et que tu autorises toutes ses actions de la même manière. »