Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La phrase subordonnée relative
Leçon

La phrase subordonnée relative sert à donner une information sur l’antécédent, c’est-à-dire sur le nom qui la précède et qui se trouve dans la phrase principale.

Ich habe eine Tante, die im Rathaus arbeitet. → J’ai une tante qui travaille à la mairie.

Comment former une phrase subordonnée relative ?

Une phrase subordonnée relative se forme ainsi :

Virgule + Pronom relatif + Compléments (facultatif) + Verbe conjugué

Ich habe eine Tante, die im Rathaus arbeitet.

Comment choisir le pronom relatif ?

On choisit le pronom relatif en fonction de l’antécédent (genre et nombre) et de la fonction du pronom relatif dans la phrase subordonnée relative.

Pour trouver facilement le pronom relatif adapté, on utilise le tableau suivant.

Masculin Féminin Neutre Pluriel
Nominatif (sujet) der die das die
Accusatif (COD) den die das die
Datif (COI/COS) dem der dem denen
Génitif (complément du nom) dessen deren dessen deren

Ich habe eine Tante, die im Rathaus arbeitet.

  • « Tante » est de genre féminin, donc il faut choisir le pronom relatif féminin, et le pronom relatif est ici le sujet du verbe « arbeitet », il faut donc choisir le pronom relatif féminin sujet, c’est-à-dire au nominatif, « die ».

Das ist ein Film, den wir im Kino gesehen haben. → C’est un film que nous avons vu au cinéma.

  • « Film » est de genre masculin et le pronom relatif est ici COD du verbe « sehen », il faut donc choisir le pronom relatif masculin COD, c’est-à-dire à l’accusatif, « den ».

Sie ist eine Freundin, der ich alles sage. → C’est une amie à qui je dis tout.

  • « Freundin » est de genre féminin et le pronom relatif est ici COI/COS du verbe « sagen », il faut donc choisir le pronom relatif féminin COI/COS, c’est-à-dire au datif, « der ».

Ich kenne die Kinder, deren Eltern aus Berlin kommen. → Je connais les enfants dont les parents viennent de Berlin.

  • « Kinder » est pluriel et le pronom relatif suivi de « Eltern » est ici complément du nom « Kinder », il faut donc choisir le pronom relatif pluriel complément du nom, c’est-à-dire au génitif, « deren ».

Lisa ist das Mädchen, von dem ich dir erzählt habe. → Lisa est la fille dont je t’ai parlé.

  • « Mädchen » est de genre neutre et le pronom relatif est ici précédé d’une préposition suivie du datif (parler de = erzählen von + datif), il faut donc choisir le pronom relatif neutre datif, « dem ».
bannière astuce

Astuce

La phrase subordonnée relative s’insère parfois dans la phrase principale.

Die Freundin, der ich alles sage, heiβt Mia. → L’amie à qui je dis tout s’appelle Mia.

bannière attention

Attention

Lorsque l’antécédent représente quelque chose d’inanimé ou d’indéterminé, on utilise « was » en guise de pronom relatif.

Das, was du mir erzählst, ist interessant. → Ce que tu me racontes est intéressant.

Si le verbe de la subordonnée relative est suivi d’une préposition, « was » se transforme en « wo + préposition ».

Das, worüber wir sprechen, ist interessant. → Ce dont nous parlons est intéressant.

  • En effet, on dit « sprechen über ». On ajoute ici un « r » pour la liaison.