Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La dissertation en sciences économiques et sociales
Fiche méthode BAC

Introduction :

L’épreuve finale de la spécialité en SES dure 4 heures.
Vous devez choisir l’une des deux épreuves qui vous sont proposées :

  • la dissertation, que nous allons présenter, se compose d’un sujet et d’un dossier de 4 documents en règle générale ;
  • l’épreuve composée s’articule autour de 3 parties mêlant une question de mobilisation de connaissances, l’étude d’un document et un raisonnement appuyé sur un dossier documentaire.
bannière rappel

Rappel

En fonction des années paires et impaires, les chapitres au programme évoluent. Vous n’aurez donc à préparer que 8 chapitres sur les 12 présents pour votre épreuve finale de spécialité.

Partie du programme Chapitres obligatoires quelle que soit l’année Années paires Année impaires
Science économique

Quels sont les sources et les défis de la croissance économique ?

Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production ?

Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Quelles politiques économiques dans le cadre européen ?

Comment lutter contre le chômage ?

Sociologie et science politique

Comment est structurée la société française actuelle ?

Quelles sont les mutations du travail et de l'emploi ?

Comment expliquer l'engagement politique dans les sociétés démocratiques ?

Quelle est l'action de l'École sur les destins individuels et sur l'évolution de la société ?

Quels sont les caractéristiques contemporaines et les facteurs de la mobilité sociale ?

Comment expliquer l'engagement politique dans les sociétés démocratiques ?

Regards croisés

Quelles inégalités sont compatibles avec les différentes conceptions de la justice sociale ?

Quelle action publique pour l'environnement ?

Dans cette fiche de méthode, nous allons présenter la dissertation de sciences économiques et sociales. Afin de réussir cette épreuve finale de spécialité, il faut avant tout s’entraîner et adopter les bons réflexes.
La dissertation est souvent l’épreuve la plus redoutée. Elle fait autant appel à vos compétences d’analyse et de réflexion qu’à votre capacité à problématiser un sujet et à organiser une réponse équilibrée. Elle nécessite donc une solide préparation. Le candidat doit apprendre à répartir son temps afin de bien cerner tous les aspects de son sujet. Ce dernier concerne un point essentiel d’un chapitre obligatoire.

Pour appréhender cette épreuve, nous analyserons tout d’abord quels en sont les attendus et les caractéristiques avant de voir comment s’articulent les différentes phases d’analyse et de rédaction.

Les attendus et les caractéristiques de l’épreuve

Nous allons présenter les attendus de la dissertation qui guideront votre évaluation.
Voici les consignes officielles :

bannière attention

Attention

Il est demandé au candidat :

  • de répondre à la question posée par le sujet ;
  • de construire une argumentation à partir d’une problématique qu’il devra élaborer ;
  • de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;
  • de rédiger en utilisant le vocabulaire économique et social spécifique approprié à la question et en organisant le développement sous la forme d’un plan cohérent qui ménage l’équilibre des parties.

Enfin, on tient également compte, dans la notation, de la clarté, de l’expression et du soin apporté à la présentation.

Ces consignes officielles servent de grille pour vous évaluer.

Les attentes formelles de l’épreuve

La dissertation est un exercice de style répondant à de nombreuses exigences formelles sur lesquelles nous allons insister.

  • L’introduction

D’abord, il faut que votre introduction comporte une accroche qui permet de mettre en avant l’intérêt du sujet proposé. Il peut s’agir d’un fait d’actualité, d’un paradoxe montrant la complexité du sujet ou bien d’un événement plus ancien montrant sa profondeur historique. Vous pouvez également utiliser une donnée du document qui vous interpelle.

Ensuite, il convient d’entrer dans votre sujet en effectuant une présentation. Elle permet d’expliquer clairement ce que le sujet vous demande de faire. Il s’agit donc de reformuler l’idée générale en montrant sa portée et ses limites. Vous incorporez alors les définitions des notions importantes tout en gardant un ton neutre. Il faudra également que vous déterminiez dans quel cadre s’inscrit ce sujet : se cantonne-t-il à une époque donnée ou à un espace précis ?

  • Cette étape de présentation est décisive puisque vous mettez en avant votre capacité d’analyse du sujet tout en mobilisant suffisamment de connaissances. Elle permet d’amener la problématique.

La problématique est le troisième temps de l’introduction venant après la présentation. Elle peut par exemple commencer ainsi : « Tout cela nous amène à nous demander en quoi, comment, dans quelle mesure… ». Attention, cette problématique est différente du sujet donné : il s’agit d’une question qui permet d’organiser la réflexion d’ensemble et qui s’appuie sur des notions complémentaires non présentes dans votre sujet.

Enfin, vous devez effectuer l’annonce du plan, sans entrer dans le détail de vos parties. Il convient d’adopter un style direct et synthétique. Par exemple : « Dans un premier temps/Dans une première partie, nous expliquerons/nous aborderons… ».

bannière attention

Attention

Votre introduction doit respecter ces étapes. L’oubli de la problématique vous pénalise fortement (il s’agit d’un attendu).
Vous devez aussi faire preuve de clarté. Il est donc fortement conseillé de revenir à la ligne après chaque étape de votre introduction. N’hésitez pas à utiliser des alinéas afin de rendre le tout très structuré. Enfin, sautez des lignes après votre introduction pour la démarquer du reste du développement.

  • Votre introduction est la « carte de visite » de votre devoir. Elle permet au correcteur de vous situer et de se situer dans votre raisonnement. Elle nécessite au final une longue préparation au brouillon.
  • Le développement

Le développement est généralement structuré en plusieurs parties (souvent 2, parfois 3) dont le but est d’apporter une réponse au sujet tout en s’inscrivant dans votre problématique. Il est souvent conseillé d’effectuer un plan en deux grandes parties afin de répondre aux attentes en matière d’équilibre. Chaque partie incorpore des sous-parties qui se composent chacune de plusieurs arguments. L’objectif est donc de préparer la structure du développement au brouillon en schématisant votre plan détaillé.

  • Il s’agit de créer une réponse équilibrée incorporant à la fois des connaissances mais également des informations pertinentes présentes dans votre dossier.

Voici un exemple de structure de plan :

Partie I

Sous-partie A

§ argument 1

§ argument 2

Sous-partie B

§ argument 1

§ argument 2

Partie II

Sous-partie A

§ argument 1

§ argument 2

Sous-partie B

§ argument 1

§ argument 2

  • La conclusion

La conclusion est un attendu incontournable de la dissertation. Plus courte que l’introduction, elle se compose de deux parties distinctes :

  • un bilan clair et synthétique de votre développement. Si vous aviez deux grandes parties, vous devez effectuer un rappel des grandes idées qui ont été développées dans chacune. L’enjeu est d’être précis. Contentez-vous d’affirmer ce qui a été vu sans fournir d’explication nouvelle. Votre bilan fournit également une réponse à votre problématique.
    Voici un exemple de formulation : « Pour conclure, nous pouvons répondre à notre sujet en affirmant que (…). En effet, nous avons d’abord insisté sur (…) en montrant que (…). Ensuite, notre propos s’est centré sur (…). Aussi, nous avons pu voir que (…) ». L’enjeu est de permettre à votre correcteur de se rendre compte du chemin accompli tout au long du devoir ;
  • une ouverture mettant en avant votre capacité à faire le lien avec votre sujet et un fait de société. Il s’agit de montrer que votre sujet a une actualité, des implications concrètes et qu’il pose de nombreux problèmes qui pourraient être abordés dans un sujet proche. Vous montrez alors au correcteur votre ouverture culturelle ce qui permet de vous démarquer.

Les attentes en matière de plan et d’organisation

Durant les 4 heures d’épreuve, vous devrez à la fois mobiliser vos connaissances et exploiter les documents présents dans le dossier. Le but final est de répondre au sujet en organisant une réflexion structurée autour d’une problématique.

En dissertation, il existe deux grandes familles de sujet. Vous serez invité à produire :

  • une discussion

Le sujet vous sera alors posé sous la forme d’une affirmation. Elle est toujours formulée dans les mêmes termes : « peut-on dire que », « dans quelle me-sure », « vous vous demanderez si » et vous invite à vous interroger sur une information et sur sa pertinence.

  • Est-elle toujours vérifiable, et dans quelles limites ?
  • Quelles réserves ou nuances peuvent être apportées à cette affirmation ?
bannière astuce

Astuce

Un sujet de discussion permet d’effectuer un plan rapidement sous la forme thèse et antithèse.
Bien entendu, il ne s’agit pas de se contredire totalement en deuxième partie, mais plutôt d’apporter de la nuance.
Prenons l’exemple d’un sujet vous demandant si le système scolaire s’est démocratisé. Vous pourriez être amené à organiser une réponse affirmant que notre système scolaire s’est progressivement ouvert aux catégories populaires (première partie) mais qu’il existe néanmoins des limites à cette démocratisation scolaire du fait du maintien de fortes inégalités en fonction de l’origine sociale (deuxième partie).

  • une analyse

Dans ce cas de figure, le sujet sera formulé de façon à vous faire réfléchir à partir de mécanismes économiques. En utilisant des formules telles que : « quels sont les liens », « montrez comment, en quoi, quelles sont… », on souhaite vous faire réagir sur la manière dont un phénomène en impacte un autre ou sur les causes et les conséquences induites par un phénomène précis. Il s’agira donc d’analyser ces différents phénomènes, de les mettre en perspec-tive les uns par rapport aux autres et de déterminer par quels mécanismes ils sont régis.

bannière astuce

Astuce

Il existe alors de nombreux plans dépendant du sujet. Par exemple, un sujet questionnant les effets du progrès technique sur la croissance économique vous poussera à puiser dans vos connaissances afin d’isoler les éléments explicatifs.

Les phases d’analyse et de rédaction

Il vous faudra, préalablement à toute rédaction, partir du principe que le correcteur ne connaît pas le sujet et que vous devrez le lui expliquer en le simplifiant pour le rendre intelligible. À vous de procéder par étapes, en posant diverses questions auxquelles vous apporterez une réponse progressive.

L’importance du travail préparatoire et du brouillon

La dissertation est une épreuve exigeante qui nécessite un important travail de préparation au brouillon. Il faut donc organiser votre travail en respectant certaines étapes essentielles.
Votre introduction doit être préparée en amont, tout comme votre plan détaillé.

Dans un premier temps, il faut effectuer l’analyse des termes du sujet.

Mettez en évidence les notions fortes afin de mieux vous situer dans le chapitre ciblé.
Portez également une attention sur la formulation du sujet qui vous indique un type de plan possible (débat ou analyse). Tentez de reformuler votre sujet en changeant certains éléments (ponctuation, négation, nuance). Cela vous permet de problématiser votre sujet. Inscrivez des notions intermédiaires qui ne sont pas directement présentes dans l’énoncé mais qui pourraient vous servir pour répondre partiellement au sujet.
Cette phase est essentielle et elle dure au moins 10 minutes.

bannière astuce

Astuce

Il s’agit d’écarter tout risque de hors-sujet : focalisez-vous sur le sujet, ne ressortez pas « pêle-mêle » le contenu intégral de votre cours, ne retenez que les connaissances qui vous permettront d’étayer votre réponse et qui représenteront une véritable plus-value.

Ensuite, vous pouvez effectuer un repérage documentaire en vous munissant d’un surligneur.

Repérez les titres ainsi que les indications présentes en dessous des documents (sources, champ lorsqu’il s’agit d’un document statistique). Ce repérage s’effectue après l’analyse des termes du sujet. En effet, cela vous permet de cibler directement les données importantes, les arguments éventuels par rapport au sujet. Les éléments repérés doivent être mobilisables pour confirmer ou infirmer vos futurs arguments. Le repérage documentaire dure au moins 30 minutes.

bannière attention

Attention

Vous ne devez pas présenter les documents, vous devez disserter. Les documents sont des compléments à votre réflexion. Il vous faudra les incorporer sans paraphraser les informations, sans énumérer des données ou statistiques qu’ils contiennent.
Tous les documents ne pourront être exploités à égale proportion. Cependant, vous devrez impérativement faire référence à chacun d’entre eux. Vous constaterez que certains servent davantage à illustrer votre problématique, alors que d’autres serviront davantage à illustrer un argument.

Vous pouvez ensuite rédiger votre introduction au brouillon afin de mettre en lumière vos première réflexion sur le sujet. Cette étape peut d’ailleurs se dérouler avant le repérage documentaire. Il s’agit de mettre par écrit les bases de votre raisonnement, vos questionnements, tout en respectant les attendus (accroche, présentation du sujet, problématique et annonce de plan). Ce travail au brouillon est indispensable étant donné que l’introduction est la « carte de visite » de votre devoir. Les correcteurs savent approximativement la fourchette de votre note finale après la lecture de l’introduction. Il convient donc d’éviter toute erreur au cours de la phase finale de rédaction. La rédaction d’une introduction au brouillon peut durer jusqu’à une 1 heure.

bannière attention

Attention

Ne commettez pas l’erreur de vouloir immédiatement répondre au sujet : il s’agit de prendre suffisamment de recul pour développer son point de vue de manière « nuancée » ! Partez du principe qu’il existe forcément plusieurs théories pour un seul sujet, il vous appartient de les confronter les unes aux autres et d’en évaluer la pertinence.
Il ne faut pas confondre le sujet et la problématique ! Le premier vous est donné sous forme d’une idée générale, alors que vous devrez trouver vous-même une problématique que vous aborderez selon l’angle que vous aurez choisi.

Enfin, vous devez élaborer un plan détaillé qui vous servira à rédiger votre développement.

Commencez par inscrire les différentes idées listées et classez-les en deux parties différentes. Vous devez parvenir à bâtir votre réflexion autour de deux grands axes qui se compléteront sans pour autant se contredire. Vous devez éviter de vous situer hors-sujet. Ayez donc en tête votre sujet et demandez-vous s’il s’agit d’une discussion ou d’une analyse. Cela devrait vous permettre d’obtenir un plan équilibré. Il faut à présent extraire dans votre plan des sous-parties permettant de regrouper vos idées. Servez-vous également des documents. Tous les documents ont une utilité.
Attention, il ne s’agit pas encore d’un travail de rédaction, mais bien d’un travail de synthèse dans lequel vous équilibrez votre raisonnement au brouillon en plaçant vos connaissances ainsi que les données des documents qui illustreraient votre propos. Cette phase prend au moins 30 minutes mais vous pouvez évidemment y consacrer plus de temps en fonction de la complexité de votre sujet. Vous aurez toujours la possibilité de vous rattraper en rédigeant plus vite. Mieux vaut un devoir équilibré écrit rapidement qu’un devoir déséquilibré terminé en avance.

bannière astuce

Astuce

Le premier plan que vous élaborez n’est pas forcément définitif : c’est en ajoutant vos différentes connaissances et analyses que vous pourrez juger de sa pertinence. S’il aboutit à des parties déséquilibrées, c’est qu’il n’est pas pertinent : modifiez-le.

Mobilisez vos connaissances et réfléchissez au sens de la question posée en la reformulant de manière plus simple pour montrer que vous l’avez comprise.

  • Il s’agit d’épurer le sujet en le débarrassant de tous les mots pouvant en parasiter la compréhension.

Quelques conseils de rédaction

Vous avez analysé votre sujet, repéré les documents, rédigé une introduction et élaboré un plan détaillé. Vous pouvez débuter la rédaction de votre dissertation. Elle dure approximativement 2 heures.
Il faudra utiliser un registre de langage adapté et bannir toute expression familière ou empruntée au registre oral. Il est conseillé d’utiliser la première personne du pluriel (nous) qui inclut le correcteur dans le raisonnement. N’écrivez pas à la première personne (je).

La rédaction de l’introduction doit être rigoureuse. Vous reprenez votre brouillon en tâchant de l’améliorer. Allez doucement et reformulez vos phrases dans votre tête afin de trouver la tournure la plus neutre et la plus efficace. Si vous avez un doute sur l’orthographe d’un mot, recherchez un synonyme. Imaginez que vous vous adressez à quelqu’un qui n’a jamais fait de SES.
Relisez votre introduction avant d’entamer le développement. Vérifiez la présence de votre accroche, de votre présentation du sujet, de votre problématique et de votre plan. Votre devoir doit-être aéré. Sautez plusieurs lignes après votre introduction.

Durant l’écriture du développement, vous reprendrez votre plan détaillé en prenant le temps d’argumenter chacune de vos idées. Pour cela, il est conseillé d’appliquer la méthode AEI : affirmer, expliquer et illustrer.

  • l’affirmation

Elle permet d’énoncer clairement votre idée, votre argument. C’est une phrase précise qui commence par un connecteur logique en fonction de la place et de la signification de votre argument par rapport à votre problématique.

  • l’explication

Elle permet ensuite de rendre compte de vos connaissances.
C’est l’étape la plus longue puisque vous puisez alors dans vos connaissances, les théories, les modèles, les mécanismes étayant votre affirmation.

  • l’illustration

C’est le troisième temps de l’argument qui vous permet de conclure votre argument.
Elle commence par exemple par « D’ailleurs, nous pouvons constater… », « Par exemple, nous observons dans le document 2… », « __ (Auteur) indique d’ailleurs que…__ ». Vous pouvez alors piocher dans un des documents (ou dans plusieurs documents) des éléments illustratifs. Il peut s’agir d’une donnée statistique (ou d’une comparaison entre plusieurs données). Vous pouvez également effectuer une citation en utilisant les guillemets.
La phase d’illustration est très importante puisqu’elle permet de mettre en avant votre compréhension des documents et votre maîtrise des savoir-faire statistiques (lectures statistiques).

bannière attention

Attention

Entre vos grandes parties, il est important d’effectuer la transition.
Il s’agit d’une phrase courte qui énonce ce que vous venez d’aborder dans votre première partie et qui présente ce que vous allez voir dans la seconde. Cette phrase rappelle alors au correcteur la structure de votre raisonnement.

bannière astuce

Astuce

Durant la rédaction de votre développement, il est nécessaire de prendre son temps. Vous ne recopiez pas votre brouillon, puisqu’il s’agit le plus souvent d’un plan détaillé. Vous devez prendre le temps d’organiser votre argumentation. Chaque sous-partie incorpore généralement au moins deux arguments rédigés sous la forme AEI. Relisez-vous après chaque sous-partie.

La dernière demi-heure doit vous permettre de conclure et relire intégralement votre devoir.
La conclusion doit intervenir au terme d’un cheminement logique et couronner un raisonnement argumenté et illustré. Vous avez également pu réfléchir, tout au long de votre réflexion, à des éléments d’ouverture. Ouvrez donc le questionnement à un sujet proche, mais suffisamment différent : suggérez d’autres pistes de réflexion permettant de l’appréhender dans une perspective plus large.

Conclusion :

La dissertation met en avant vos qualités de réflexion sur un point important d’un chapitre obligatoire.
Il s’agit de démontrer votre capacité à problématiser le sujet, à hiérarchiser vos arguments et à apporter des éléments de réponses clairs à l’aide des connaissances et des documents figurant dans le dossier.
Ambitieux, cet exercice de 4 heures nécessite une importante préparation au brouillon. L’introduction qui accroche, discute, problématise et annonce votre développement est la vitrine de votre devoir : elle est préparée à l’avance. Votre plan est également réfléchi et structuré.
Cette épreuve est donc un marathon et comme dans toute course de fond, il ne faut pas partir trop vite !