Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'épreuve composée en sciences économiques et sociales
Fiche méthode BAC

Introduction :

Lors des épreuves du premier groupe, vous aurez la possibilité d’opter soit pour une dissertation, soit pour une épreuve composée.
La dissertation vous invite à bâtir votre réflexion autour d’une question générale en recourant à vos connaissances personnelles ainsi qu’à un dossier documentaire.
Comme son nom l’indique, l’épreuve composée s’articule, quant à elle, autour de plusieurs parties destinées à évaluer tout à la fois vos connaissances ainsi que vos capacités d’analyse et de réflexion.

Nous allons donc voir dans un premier temps comment s’articule cette épreuve et quelles sont les 3 parties qui la composent avant d’analyser en détail quelle est la méthodologie à adopter pour répondre aux objectifs de chacune de ces parties.

Présentation de l’épreuve

Nous allons tout d’abord examiner de quelle manière est structurée cette épreuve et quelles sont les compétences attendues.

Validation des connaissances

Cette première partie, notée sur 6 points, est composée de 2 questions notées sur 3 points chacune.

Ces questions peuvent porter sur l’intégralité du programme de l’enseignement obligatoire. Les 2 questions ne pourront néanmoins porter sur le même thème.
Il s’agit ici d’évaluer les connaissances personnelles du candidat et de juger de son aptitude à les mobiliser pour répondre à une question précise.
L’évaluation tiendra également compte de l’aptitude du candidat à définir des notions économiques et à expliquer des mécanismes.

Étude et analyse d’un document

Cette partie, évaluée sur 4 points, porte sur l’étude d’un document. Il peut s’agir d’un texte ou d’un document statistique (tableau, graphique) que le candidat est invité à commenter et à mettre en perspective par rapport à la question accompagnant le document.

bannière attention

Attention

Il ne s’agit pas uniquement de décrire un document, et encore moins de paraphraser un texte, mais plutôt de partir d’un constat établi à partir de l’analyse pour formuler une réponse pertinente.

Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire

Cette dernière partie, notée sur 10 points, s’apparente à l’épreuve de dissertation, même si elle est abordée de manière beaucoup plus succincte : à l’aide d’un dossier documentaire composé de 2 ou 3 documents de natures différentes, le candidat est appelé à construire un raisonnement à partir d’un sujet donné.

Il ne s’agit néanmoins pas de mener la réflexion uniquement à partir de ces documents : ces derniers doivent servir de base et permettre au candidat d’enrichir ou d’illustrer ses connaissances personnelles.

bannière à retenir

À retenir

La réflexion devra s’inscrire dans une perspective plus vaste que celle induite par le dossier documentaire : le candidat devra élargir son champ de réflexion et mobiliser ses connaissances pour aborder des sujets périphériques.

Méthodologie

Il s’agit avant tout de gérer son temps de manière efficace et de hiérarchiser sa réflexion.

bannière astuce

Astuce

Commencez par les questions portant sur la validation des connaissances ou l’analyse de document, qui requièrent une explication plus succincte et une présentation moins structurée. Elles pourront vous être d’une aide précieuse dans la dernière partie de cette étude composée qui combine réflexion, argumentation et analyse de documents.

Mobilisation des connaissances

Le candidat est appelé à répondre à 2 questions de cours portant sur différents champs du programme. Il ne dispose d’aucun document.

Ces questions servent d’introduction à l’épreuve : elles nécessitent des connaissances et une maîtrise des mécanismes de base mais ne requièrent qu’une réponse courte. Ne consacrez pas plus de 50 minutes à cette partie.

Inutile de construire un argumentaire structuré pour répondre à ces 2 questions : définissez de manière brève les termes du sujet sans les développer de manière excessive.

bannière astuce

Astuce

Prenez garde à bien tenir compte de la manière dont sont formulées les questions : la tournure employée permet de limiter le périmètre de réflexion et fournit des indications sur les éléments de réponse attendus.

Ne rédigez pas immédiatement vos réponses : prenez plutôt le temps pour analyser la manière dont les questions sont formulées. Vous écarterez ainsi tout risque de hors-sujet et éviterez le piège de la réponse « fourre-tout » dans laquelle vous entasserez pêle-mêle des connaissances sans qu’elles ne soient pertinentes dans le cadre du sujet.

Étude d’un document

C’est la partie la plus simple de cette épreuve : si vous ne disposez que de connaissances relatives, l’étude de document vous fournit à elle seule suffisamment d’informations et de pistes de réflexion de nature à construire un argumentaire.

Vos efforts devront ici porter sur la méthodologie : il vous faudra analyser les informations contenues dans le document de manière pertinente et surtout ne pas vous contenter de les énumérer sans les hiérarchiser de manière rigoureuse.

bannière attention

Attention

Ne vous contentez pas de citer ou de paraphraser les faits ou les idées contenus dans le document : le correcteur évaluera votre capacité à les expliciter et à les mettre en perspective en appui de votre raisonnement.

Le document qui vous est fourni, qu’il s’agisse d’un texte ou d’un document statistique, est accompagné d’une question générale sensée orienter votre réflexion. Vous devrez présenter ce document en indiquant quelle est sa nature (tableau, diagramme, courbe…) et quel type de variables il présente (taux de chômage, indice de développement, montant de PIB…) ainsi que sa source et son intitulé (titre).

Exploitez ensuite les données qu’il contient et dégagez la tendance générale du document.

  • Quelle en est l’idée principale ?
  • De quelle manière vient-elle en appui de celle déjà suggérée dans le document ?

Vous répondrez ensuite à la question qui accompagne le document en mobilisant les informations que vous avez pu extraire, puis mettrez le document et la question qui l’accompagne en relation avec le cours et vos connaissances personnelles.

Présentez votre réponse en formulant un bref paragraphe pour chacune des idées que vous développez et tachez d’y adjoindre à chaque fois une donnée chiffrées extraite du document.

bannière astuce

Astuce

Faites des exercices d’application en prévision de cette épreuve : montrez que vous maîtrisez les différents indices et taux contenus dans le document ainsi que leur modalité de variation.

Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire

Il s’agit de la partie la plus importante et la plus complexe. Elle rassemble d’une certaine manière les réponses données en première partie par le candidat et issues de ses connaissances personnelles ainsi que l’analyse des documents faite dans la deuxième partie.

Le sujet tel qu’il est libellé invite le candidat à hiérarchiser ses connaissances et à réutiliser les informations et analyses faites précédemment pour construire une réponse argumentée avec introduction, développement et conclusion.

  • Commencez par analyser le sujet en le reformulant avec des mots simples, puis cherchez à quelles parties du cours il se réfère. Notez ensuite au brouillon vos différentes idées ainsi que les différents mécanismes permettant d’expliquer tel ou tel phénomène économique. Songez aux différentes notions auxquelles le sujet fait référence et à la manière dont elles peuvent s’inscrire dans votre réflexion.
  • N’exploitez les documents que dans un deuxième temps, lorsque vous aurez déjà listé vos idées et utilisez-les pour étayer vos propos : trouvez un enchaînement logique mêlant connaissances personnelles et analyse et données chiffrées ou statistiques.
  • Rédigez une introduction dans laquelle vous présenterez votre problématique ainsi que les 2 parties autour desquelles sera bâtie votre réflexion. Chacune de ces parties contiendra vos idées principales ainsi que des données chiffrées et les notions ou mécanismes économiques s’y rapportant.
  • Enfin, terminez cette épreuve par une conclusion dans laquelle vous rappellerez les faits marquant de votre démonstration et élargirez les perspectives de réflexion.

Conclusion :

Il est impératif de consacrer un minimum de temps à la relecture : relevez d’éventuelles erreurs d’expression ou des inexactitudes dans votre réflexion qui viendraient minimiser la portée de vos propos.
Soignez votre style et votre présentation : plus votre travail sera présenté de manière claire et logique, plus le correcteur sera en mesure d’apprécier vos connaissances et vos qualités d’analyse et de réflexion.